Des précisions sur les conditions d’entrée au Maroc

12 juillet 2020 - 17h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

La publication du communiqué du gouvernement, au sujet des nouvelles conditions d’entrée sur le territoire national pour les ressortissants marocains et les étrangers résidant au Maroc, a suscité une vague d’interrogations. Le ministère des Affaires étrangères y apporte quelques précisions.

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a apporté des précisions en ce qui concerne certaines modalités pratiques de mise en œuvre du processus spécial d’entrée sur le territoire national.

Ainsi, pour entrer sur le territoire national, il faut remplir les conditions suivantes :

1. Pour les pays, notamment africains, où il n’est absolument pas possible d’effectuer des tests PCR ou sérologiques, des contacts sont en cours avec les autorités de ces pays amis pour trouver, le plus rapidement possible, des solutions appropriées.

2. Concernant les personnes qui comptent venir au Maroc en voiture, via les ports de Sète (France) et de Gênes (Italie), et dont la validité du test est inférieure au délai du trajet routier, un test PCR supplémentaire sera effectué à bord du bateau.

3. En raison du caractère exceptionnel de l’opération actuelle, les compensations entre compagnies aériennes sont rendues impossibles par des considérations juridiques et pratiques. En conséquence, seuls sont valides les billets acquis auprès de Royal Air Maroc et Air Arabia.

4. La programmation des vols ne concernera pas uniquement les pays traditionnellement desservis par des lignes directes depuis le Maroc. Elle pourrait, également, concerner des pays où il y a une demande des Marocains résidant à l’étranger ou des étrangers résidant au Maroc.

5. Les enfants de moins de 11 ans, sont dispensés du test PCR.

6. Les Marocains résidant à l’étranger, les étrangers résidant ou non résidant au Maroc, et les étudiants marocains inscrits dans des universités à l’étranger, pourront quitter le territoire national par les mêmes voies maritimes et aériennes.

Pour tous renseignements complémentaires, les personnes intéressées peuvent contacter le Centre d’Appel (+212.537. 66.33.00) ou la Cellule de crise (+212.666.89.11.05, +212.662.01.34.36, +212.537.67.6218), au sein du ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Nasser Bourita - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération - Marocains bloqués à l’étranger

Aller plus loin

Ouverture partielle des frontières : Nasser Bourita dit tout

Le conseil de gouvernement a annoncé, jeudi 9 juillet, l’ouverture des frontières, fermées depuis plus de 3 mois en raison de la pandémie du coronavirus. Cette décision, prêtant...

Maroc : retour sous conditions des MRE dès ce 14 juillet

Malgré l’annulation de l’opération Marhaba 2020, un plan d’urgence s’impose pour permettre le transit des Marocains résidant à l’étranger (MRE), notamment de la France et...

Le Maroc ouvre ses frontières, mais sous conditions

Après plus de trois mois de fermeture de ses frontières, le Maroc s’ouvre désormais au monde. Les citoyens marocains et les résidents étrangers au Royaume, ainsi que leurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Plaidoyer pour la nomination d’un ministre chargé des MRE

En raison d’une faiblesse relevée au niveau de la coordination entre les institutions chargées des affaires MRE pour la mise en œuvre des politiques publiques et des dispositifs dédiés aux Marocains du Monde (MDM), le Conseil économique, social et...

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...