À Paris, Abdel Alaoui met en lumière la richesse gastronomique marocaine

18 octobre 2023 - 13h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Le chef cuisinier et restaurateur marocain, Abdel Alaoui, connu du grand public pour son rôle de chroniqueur dans l’émission C A Vous, célèbre au quotidien la gastronomie marocaine dans son nouveau restaurant parisien.

Après Yemma, les fameuses cantines, Abdel Alaoui ouvre le restaurant Choukran dans le 9ᵉ arrondissement de Paris, à deux pas de la gare Saint-Lazare. La décoration de l’établissement renvoie à Marrakech : le même décor que celui de la cabane du gardien de La Mamounia, les clichés du photographe marocain Hassan Hajjaj sont affichés aux murs recouverts de slogans du type ‘Mieux vaut avoir la semoule que le seum’ ou encore des fameuses “plaques humoristiques” comme celles placardées de partout dans les souks.

À lire : À la découverte de Dar Mima, le restaurant parisien de Jamel Debbouze

Des repas marocains sont servis dans Choukran. Abdel Alaoui utilise à fond les recettes inspirées de sa mère, mais aussi le savoir-faire façon Chez Lamine, une institution marrakchie. Il propose son réputé Kazdal, une grande crêpe msemmen typiquement marocaine garnie de viande (poulet, merguez ou kefta), d’une salade de concombre à la fleur d’oranger et d’un mélange d’herbes et de chou rouge, une “magic sauce”, curcuma et citron. Il offre aussi un « bledwich », dont la base « est une brioche parfumée à la fleur d’oranger, sur laquelle on met des graines de nigelle. D’ordinaire, elle est ronde, mais là on l’a faite en longueur pour donner l’impression d’un hot dog », explique le cuisinier marocain. Le tout farci avec du bœuf travaillé façon tanjia.

À lire :Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

« La particularité historique de ce plat est d’être préparé uniquement par les hommes. Ils passaient chez le boucher avec une grande jarre en terre sur la route du hammam. Dedans, ils mettaient du veau, des épices, du citron, du safran. En arrivant, ils donnaient la marmite au gardien qui la faisait chauffer dans le feu durant toute la durée de leur hammam. Et hop, quand ils sortaient le plat était cuit. Ils rentraient à la maison en disant : ‘J’ai préparé à manger !’ Mais en fait ils n’avaient rien fait… », plaisante Abdel Alaoui auprès de Jeune Afrique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Paris - Abdel Alaoui - Restauration - Cuisine marocaine - Découverte

Aller plus loin

De la cuisine marocaine au premier restaurant de Louis Vuitton en France

Louis Vuitton ouvre ce vendredi 17 juin son premier restaurant en France. Situé à l’intérieur du White 1921 Hôtel sur la célèbre Place des Lices de Saint-Tropez, il proposera...

Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

Un ancien employé du roi Hassan II a ouvert un nouveau food truck sur la place de l’Église de Thomery (Seine-et-Marne), où il ne propose pas de burgers mais des spécialités...

À la découverte de Dar Mima, le restaurant parisien de Jamel Debbouze

Le restaurant de Jamel Debbouze, « Dar Mima », situé au dernier étage de l’Institut du monde arabe à Paris, propose de la bonne cuisine méditerranéenne, mais réservée à une...

La cuisine marocaine à l’honneur au Sénat français

Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme marocain, a lancé le mardi 12 novembre la semaine de l’art culinaire marocain au Palais du Luxembourg à Paris, en présence de plusieurs...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le cri d’alarme des cafetiers et restaurateurs

Les propriétaires de cafés et de restaurants au Maroc alertent de nouveau sur leur situation. Ils appellent les autorités à sauver leur secteur sérieusement mis à rude épreuve.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Maroc : la fumée de la chicha empoisonne l’école

Touria Afif, membre du groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (PJD), a interpellé le ministre de l’Intérieur et celui de l’Éducation nationale sur la prolifération des cafés à chicha à proximité des écoles au Maroc et plus...

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...

Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

Un ancien employé du roi Hassan II a ouvert un nouveau food truck sur la place de l’Église de Thomery (Seine-et-Marne), où il ne propose pas de burgers mais des spécialités marocaines.

Le Maroc, l’une des meilleures destinations gastronomiques au monde

Le Maroc fait partie des neuf meilleures destinations gastronomiques au monde, selon le célèbre magazine National Geographic.