Les pays arabes, nouveaux foyers d’émigration

2 août 2008 - 01h19 - Maroc - Ecrit par : L.A

En deux décennies, le nombre des MRE a presque doublé passant de 1.634.520 en 1992 à plus de 3.300.000 aujourd’hui, soit près de 10% de la population marocaine. Cette statistique est basée sur les immatriculations dans le réseau diplomatique. Ce chiffre n’inclut pas ceux qui sont dans une situation irrégulière qui se comptent par milliers.

Pour des raisons historiques et de proximité géographique, l’Europe est la première destination de la diaspora marocaine. Ils sont près de 2.739.051 a s’y être installés, soit 84,71% des Marocains vivant à l’étranger.

Les pays arabes constituent le deuxième pôle d’attraction avec 9,15%, soit près de 282.772, suivis de l’Amérique, 178.914 ; l’Afrique, compte 5366 immigrés, l’Asie et l’Océanie ; 5167.

Historiquement la France, la Belgique, l’Allemagne, et les Pays-Bas constituent les pays traditionnels où l’émigration marocaine s’est installée en premier.

L’Hexagone arrive en tête avec plus de 1,1 million d’émigrés. Jusqu’à fin des années soixante, l’émigration concernait surtout les travailleurs. Mais à partir des années soixante-dix, la France a été accrochée par la récession économique, aussi la politique d’immigration allait-elle changer. Le pays ne cherchait plus de travailleurs en masse mais permet le regroupement familial. Aujourd’hui, le pays a opté pour l’immigration choisie. Il en fait même la propagande auprès des autres pays de l’UE.
La Belgique se classe deuxième avec plus de 354.161, suivie de près par les Pays-Bas, 324.511. Dans le premier pays, les Marocains constituent la première communauté étrangère. L’Allemagne plus loin géographiquement et culturellement accueille seulement près de 108.355 Marocains.

En France et en Hollande on en est à la quatrième génération, et la majorité des Marocains a la double nationalité.

A partir des années 1990, de nouveaux pays européens allaient émerger parmi les destinations prisées. Il s’agit de l’Italie et de l’Espagne qui comptent respectivement plus de 400.000 et 550.00 MRE, selon les estimations. Le dernier pays connaît actuellement une crise économique, ce qui a conduit le gouvernement à élaborer un plan de retour volontaire des immigrés.

Pour les pays arabes, hormis l’Algérie où l’immigration des Marocains ne date pas d’aujourd’hui, ils n’ont commencé a accueillir les Marocains (en nombre considérable) que vers la fin des années 80, suite à des conventions. Aujourd’hui, de plus en plus de Marocains sont tentés et sollicités en raison du boom économique de certains de ces Etats (Emirats arabes unis, Bahreïn, Qatar…). Ainsi les Emirats arabes unis totalisent plus de 13.040 Marocains, se plaçant ainsi en tête des pays d’accueil. La Libye,78.852, l’Algérie, 62.822, l’Arabie saoudite 27.567. Au total, ils sont plus de 282.772.

Le durcissement des politiques d’immigration au sein de l’UE a contribué à l’accroissement de l’immigration clandestine, mais il a aussi fait émerger de nouvelles destinations.

Après les attentats de 2001, les Etats Unis resserrent davantage leur politique d’immigration. Ils deviennent plus exigeants et plus sélectifs. Même au niveau de la fameuse loterie annuelle, même après avoir gagné, le départ n’est pas acquis . Mais il faut dire que l’immigration sélective n’est pas propre aux Américains, les Européens s’y sont mis aussi.
Le Canada quant à lui, il a toujours choisi cette voie. Plus de 100.000 Marocains s’y sont installés.

Pour les pays d’Amérique latine, la tentation est encore au point mort, et ce, à cause de la situation économique de ces pays, qui est très souvent plus difficile que celle du Maroc, ceux qui tentent l’aventure, ils ne sont que 1408, et qui font plutôt dans le commerce. Il en de même pour l’Afrique qui ne compte que 4.586 Marocains.

Le Sénégal, pour les liens plutôt étroits aussi bien économiquement, historiquement que politiquement, se place en tête avec près de 2.000 personnes. L’Afrique du Sud, pour des raisons économiques, vient en deuxième position avec plus de 700 émigrés.

En Asie et en Océanie, on trouve également des MRE, mais en petits nombres dispersés. L’Ukraine, certainement grâce à l’affux des étudiants, compte en 2004 près d’un millier de ressortissants Marocains. Ils sont plus de 400 à vivre au pays du soleil levant. Israël se classe troisième avec près de 180 compatriotes selon les chiffres du HCP.

Mais en réalité ils sont plus de 400.000 dont la majorité a la double nationalité. A rappeler que l’émigration vers ce pays remonte à la fin des années 50.

L’Australie, pays lointain, avec des procédures et des conditions d’immigration très compliquées, ne compte que 52 Marocains.

Source : L’Economiste - Jalal Baazi

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Algérie - Arabie saoudite - Libye - Emirats Arabes Unis - Immigration - MRE

Ces articles devraient vous intéresser :

Prix des billets de bateau : le ministère confirme une baisse pour les MRE

L’augmentation du prix des billets de ferry entre le Maroc et l’Espagne suscite l’inquiétude parmi les Marocains résidant à l’étranger (MRE), nombreux à se rendre cette année au Maroc pour voir leurs proches. Le ministre marocain du Transport et de la...

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Evincée, Salima Belabbas retrouve sa place sur RTL

Écartée de la présentation du JT de 19h sur RTL en janvier, Salima Belabbas revient en force en tant qu’animatrice de deux émissions phares de la chaîne privée.

Un Marocain de 14 ans poignardé dans le nord de l’Espagne

Un Marocain âgé de 14 ans se trouve actuellement dans un état grave à l’hôpital après avoir été poignardé à la jambe lors d’une altercation survenue à Saint-Jacques-de-Compostelle (Nord-ouest de l’Espagne).

Malgré la conjoncture, les transferts des Marocains du monde en hausse

Au cours des sept premiers mois de l’année en cours, les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont enregistré une hausse de 7,4 % (+4,03 MMDH) par rapport à la même période en 2021.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

MRE : Peut-on importer une voiture de location au Maroc ? 

La douane marocaine vient de publier une nouvelle version de son guide dédié aux Marocains résidant à l’étranger. Une section dédiée à l’importation par les MRE des voitures de location. Qu’en est-il ?

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.