Que vaut le passeport marocain à l’étranger ?

24 janvier 2017 - 15h10 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Chaque année, le cabinet canadien Arton Capital publie son classement des passeports et comme l’année dernière, le Maroc est une nouvelle fois mal classé.

Le passeport marocain est classé 72è mondial, en régression de trois places par rapport au classement de l’année dernière. Les Marocains peuvent ainsi voyager dans 55 pays à travers le monde sans avoir à obtenir le visa.

Au niveau du Maghreb, le royaume surpasse l’Algérie qui prend la 80è place de ce classement mais arrive loin derrière la Tunisie qui est classée à la 66è position.

Les Allemands, eux, peuvent visiter 158 pays sans disposer de visa, ce qui leur permet de prendre la première place du classement. Viennent ensuite la Suède et Singapour (157 pays), alors que les ressortissants venant de France, d’Espagne et des Etats-Unis peuvent visiter 156 pays à travers le monde.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme

Aller plus loin

Le passeport Marocain permet de visiter (seulement) 58 pays dans le monde

Le nouveau classement sur la "puissance des passeports" qui vient d’être publié par le cabinet de conseil Arton Capital’s Passeport Index place le Maroc au 138è rang dans le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tourisme : Le Maroc, victime de son succès... et d’AirBnB

Les recettes touristiques du Maroc poursuivent leur tendance à la baisse. Après une chute de 905 millions de dirhams (−10,5 %) en janvier, elles ont dégringolé de 1,06 milliard de dirhams (−6,7 %) à fin février. Pendant ce temps, les arrivées...

Le journal en anglais à la télévision marocaine

Le Maroc manifeste un intérêt grandissant pour l’anglais. Il entend diffuser des informations dans cette langue qui est la plus parlée dans le monde, avec un total de plus de 1,4 milliard de locuteurs, afin d’attirer davantage les touristes anglophones.

Le Maroc, 3ᵉ meilleure destination dans le monde arabe

Le Maroc figure à la 3ᵉ place des pays arabes ayant enregistré le plus grand nombre d’arrivées de touristes en 2022, selon l’office Mondial du Tourisme (OMT).

Plus de trois millions de touristes au Maroc en deux mois, grâce aux MRE

Durant les mois de juin et juillet derniers, les aéroports marocains ont enregistré au total 3,2 millions de touristes, soit un taux de récupération de 100 % par rapport à la période d’avant-Covid.

Au Maroc, le tourisme se remet des effets de la pandémie de Covid-19

Lentement mais sûrement, l’industrie touristique se remet progressivement du Covid-19. C’est ce qui ressort de la présentation du budget du ministère du Tourisme devant la Commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants.

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.

Le tourisme marocain surfe sur la vague « Lions de l’Atlas »

Les exploits des Lions de l’Atlas au Qatar ne font pas seulement le bonheur des fans de football. Ils constituent également une bonne campagne publicitaire pour le tourisme marocain, selon l’Office national marocain du tourisme (ONMT).

Maroc : l’embellie du tourisme profite peu à l’hôtellerie

Alors que de nombreux touristes sont arrivés au Maroc cet été, l’hôtellerie a peu profité de l’embellie du tourisme. Les performances d’avant crise Covid-19 n’ont pas été atteintes.

Le Maroc veut profiter des exploits des Lions de l’Atlas pour booster son tourisme

Les Lions de l’Atlas ont terminé à la quatrième place de la Coupe du monde 2022. Un exploit historique et exceptionnel dont veut profiter le Maroc pour revigorer son tourisme, puissant levier de développement.

Le tourisme marocain connaît une embellie pendant les fêtes de fin d’année

Au Maroc, plusieurs établissements hôteliers ont fait le plein pendant les fêtes de fin d’année. Une embellie après deux ans difficiles de crise sanitaire liée au Covid-19.