Recherche

Maroc : querelle sur les médicaments entre les pharmaciens et les cliniques privées

© Copyright : DR

18 février 2020 - 05h40 - Société

La polémique sur la politique des médicaments au Maroc a miné les relations entre les cliniques privées, le ministère de la Santé et les pharmaciens. Ces derniers, affichant leur désapprobation, ont annoncé des actions pour se faire entendre.

Le conflit entre les cliniques privées et les pharmaciens a refait surface, après la décision du ministère de la Santé de baisser les prix de 100 médicaments. Dans cet imbroglio, les pharmaciens accusent vertement les cliniques de faire de la concurrence déloyale en livrant des produits pharmaceutiques directement aux clients. Ceci ne correspond pas à la réalité, selon l’Association nationale des cliniques privées, rapporte le quotidien Al Akhbar.

Le président de l’association, Dr Redouane Semlali, a annoncé, lors d’une déclaration, que son organisation avait déjà invité les pharmaciens à travers une correspondance, à décrier les cliniques qui s’adonnent à ces genres de pratiques, en vue de prendre des mesures fortes. Cependant, regrette-t-il, cette formule n’a pas eu les effets escomptés, car les pharmaciens n’ont pas signalé cet état de choses.

Pour leur part, les pharmaciens, à travers leur Fédération, ont appelé le ministère de tutelle à réagir en mettant en œuvre l’accord en attente entre les deux parties. Mais le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, soutient le journal, n’a pas agi en faveur des pharmaciens, en autorisant la délivrance des médicaments hors des circuits conventionnels.

Par ailleurs, les pharmaciens ont mis en garde contre toute décision susceptible d’encourager les laboratoires à créer la pénurie des médicaments dont les prix ont connu une réduction.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact