Maroc : les pharmaciens en colère contre le ministre de la Santé

16 octobre 2020 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le torchon brûle à nouveau entre les pharmaciens et le ministre de la Santé. L’autorité de tutelle est accusée de négligence et de manque de considération envers des acteurs essentiels du secteur de la santé.

Le ministère de la Santé a du mal à s’entendre avec ses partenaires de premier plan. Avant les pharmaciens, les médecins de la santé publique avaient publié un communiqué assez dénonciateur. Les pharmaciens viennent saler la note et contestent une convention de partenariat signée entre le ministère de tutelle et la Fédération nationale de la santé, rapporte le quotidien Al Massae. La Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc (CSPM) ne reconnaît pas cet accord auquel n’a participé aucune instance nationale des pharmaciens. La CSPM ne se voit donc pas obligée de suivre les recommandations ou les décisions qui découleraient de cet accord.

La Confédération déplore l’attitude frontale adoptée par le ministre depuis sa prise de fonction. Il n’a aucune notion de la continuité et remet tout en cause, même les chantiers de partenariat signés avec son prédécesseur Anas Doukkali. Le pire, selon la CSPM, est que Khalid Ait Taleb a violé un contrat institutionnel visant la réforme du secteur pharmaceutique selon un programme défini sur une période déterminée.

Selon le journal, la CSPM, dans son communiqué, considère les agissements du ministère sont incompréhensibles, au regard des sacrifices que font chaque jour les pharmaciens en direction du secteur de la santé. Ce nouveau bras de fer risque de durer plus que les autres car en dehors de l’accord que rejettent les pharmaciens, le ministre a creusé davantage le fossé en déclarant que la représentativité des conseils de l’Ordre des pharmaciens est illégitime et qu’il ne peut recevoir les différents organes de ce secteur.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Ministère de la Santé - Plainte - Khalid Aït Taleb

Aller plus loin

Maroc : les pharmaciens se plaignent des ordonnances

Les ordonnances délivrées par certains médecins provoquent la colère chez les pharmaciens qui demandent le passage des prescriptions au numérique.

Maroc : querelle sur les médicaments entre les pharmaciens et les cliniques privées

La polémique sur la politique des médicaments au Maroc a miné les relations entre les cliniques privées, le ministère de la Santé et les pharmaciens. Ces derniers, affichant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : vastes opérations de libération du domaine public

Le Maroc intensifie les opérations de libération du domaine public. De nouvelles campagnes ont été lancées dans certaines régions du royaume.

Le Maroc teste un système de santé intelligent

Le Maroc prévoit d’installer un « système de santé intelligent » dans les centres de santé des régions de Rabat-Salé-Kénitra (16), Fès-Meknès (15), Beni Mellal-Khénifra (11) et Draâ-Tafilalet (11). Cette première phase du projet devrait nécessiter un...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Une maladie menace les enfants marocains

La propagation de la maladie de leishmaniose dans plusieurs provinces marocaines préoccupe le Parlement. Une députée a interpellé le ministre de la Santé et de la Protection sociale Khalid Ait Taleb sur ce sujet.

Maroc : des avions pour transporter les malades

Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de lancer un appel d’offres d’un montant de 30 millions de dirhams pour la location d’avions dédiés au transport rapide des malades.

Le Maroc forme 2800 médecins et 5600 infirmiers pour la médecine de famille

Afin de développer et consolider la médecine de famille en facilitant l’accès aux soins et services de santé aux Marocains, le gouvernement entend former 2800 médecins et 5600 infirmiers d’ici 2030.

Maroc : voici la liste des médicaments exonérés de TVA

Les Marocains disposent désormais d’une liste actualisée de médicaments, dont la TVA est prise en charge par l’État. Cette liste a été publiée par le ministère de la Santé.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.

Près d’un tiers des Marocains ont connu une dépression

Le ministère de la Santé initie un projet dont la mise en œuvre permettra de répondre aux besoins des 48,9 % des Marocains âgés de plus de 15 ans qui connaissent, ou ont déjà connu, des signes de troubles mentaux et psychiques.