Le PJD va-t-il bloquer l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis ?

9 mars 2021 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le Parti justice et développement (PJD) semble déterminé à bloquer l’adoption du projet de loi sur l’usage légal du cannabis. Son secrétaire général Saâdeddine El Othmani, également chef du gouvernement, a appelé à lancer une étude d’impact sur le projet de légalisation de la culture du kif.

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis était au menu de la dernière réunion mensuelle du secrétariat général du PJD. À l’occasion, Saâdeddine El Othmani a appelé à « une étude des éléments liés au projet sur l’usage légal du chanvre indien à des fins médicales et industrielles », à ouvrir un débat général et à élargir « les consultations institutionnelles » à ce sujet. De plus, il a laissé entendre que cette question sera étudiée lors des prochaines réunions du secrétariat général du PJD.

Est-ce à dire que le chef du gouvernement et les ministres PJDistes s’opposeraient-ils à l’adoption de ce projet de loi lors des prochaines réunions du conseil de gouvernement tant qu’une étude d’impact ne soit réalisée ? L’adoption du projet de loi sur le cannabis a d’ailleurs été déjà reportée de deux fois de suite.

À l’analyse, les déclarations de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane semblent refroidir l’ardeur du conseil du gouvernement à majorité PDJiste. Il a menacé de quitter le Parti de la Justice et du développement (PJD) au cas où les députés de son parti adopteraient le projet de loi relatif à l’usage du cannabis à des fins médicales. « Si le secrétariat général du PJD ou le groupe parlementaire PJDiste vote en faveur du projet de loi relatif à l’usage médical ou autre du cannabis, je quitte définitivement le parti », avait-il déclaré.

Ce projet de loi tend à ébranler le parti de la Lampe déjà miné par des divisions. Saâdeddine El Othmani va-t-il bloquer son adoption jusqu’à la fin de son mandat ? La question reste entière.

Sujets associés : Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Saâdeddine El Othmani - Légalisation du cannabis au Maroc

Aller plus loin

Ce que pense Abdelilah Benkirane de la légalisation du cannabis

En réaction au projet de loi sur la légalisation du cannabis qui devait être examiné jeudi 25 février en conseil de gouvernement, avant d’être reporté, Abdelilah Benkirane s’est...

Maroc : la légalisation du cannabis doit être associée au développement des régions

Le Maroc veut réglementer l’usage et la culture du cannabis sur son territoire national. Ainsi, plusieurs associations et instances de la société civile ont appelé à intégrer le...

Le cannabis marocain intéresse les investisseurs israéliens

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis est en attente d’examen au parlement. En prévision de l’adoption de ce texte, plusieurs opérateurs économiques israéliens ont déjà...

Maroc : qui pourra cultiver et produire le cannabis ?

Dans un exposé devant la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le ministre...

Ces articles devraient vous intéresser :

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Abdelilah Benkirane met en garde contre le capitalisme occidental

Le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a dénoncé le capitalisme occidental qui, à terme, nuira au peuple et à l’économie marocaine.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Maroc : des barons de la drogue profitent de la légalisation de la culture du cannabis

La récente légalisation de la culture du cannabis à usage thérapeutique au Maroc serait déjà source de malaise. Des observateurs alertent sur la survie de la filière, évoquant des craintes de blanchiment d’argent par des barons de la drogue.

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...

Akhannouch attaque, Benkirane contre-attaque

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du PJD et ancien chef du gouvernement a réagi aux propos du président du RNI, Aziz Akhannouch, actuel chef du gouvernement qui a accusé son parti d’avoir fait de « l’obstruction au développement » pendant dix...

Maroc : les réformes des lois sur les libertés individuelles passent mal

Les réformes des lois sur les libertés individuelles initiées par le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi sont loin de faire l’unanimité. Après le parti de la justice et du développement (PJD), parti de l’opposition, c’est au tour du parti de la...

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Le PJD exprime son regret après la mise en garde du Cabinet royal

Le Parti Justice et Développement (PJD) est sorti de son silence après avoir été recadré par le Cabinet royal au sujet des relations du Maroc avec Israël. Dans un communiqué signé par son secrétaire général, Abdelilah Benkirane, le parti a exprimé son...