Le cannabis marocain intéresse les investisseurs israéliens

6 mai 2021 - 15h20 - Maroc - Ecrit par : P. A

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis est en attente d’examen au parlement. En prévision de l’adoption de ce texte, plusieurs opérateurs économiques israéliens ont déjà manifesté leur intérêt pour investir dans ce domaine au Maroc.

Environ 150 sociétés israéliennes spécialisées dans l’industrie pharmaceutique, la cosmétique et autres, sont intéressées par le cannabis marocain et n’attendent plus que l’adoption du projet de loi sur son usage légal pour investir dans ce secteur au Maroc, rapporte le quotidien Assabah.

La loi sur l’usage légal du cannabis, une fois adoptée et promulguée, aura des retombées économiques importantes sur les régions connues pour la culture de cette plante ainsi que sur les milliers de familles qui verront leurs conditions de vie s’améliorer. Selon une étude réalisée par le ministère de l’Intérieur, le revenu net annuel du cannabis à usage médical devrait connaitre une amélioration d’environ 40 %, pour s’établir à 110 000 dirhams par hectare. D’après le quotidien, la culture du cannabis se fera dans le respect des normes de l’agriculture durable. D’ici 2028, le marché médical du cannabis pourrait connaître un taux de croissance annuel de 30 % au niveau mondial et de 60 % au niveau européen, fait savoir l’étude.

Le parlementaire du PAM, Larbi El Mharchi, a indiqué lors d’une rencontre organisée lundi à la deuxième Chambre, que son parti tient à faire aboutir sa proposition de loi relative à l’amnistie générale au profit de près de 55 000 personnes condamnées ou recherchées par la justice pour culture illégale de cannabis.

Le projet de loi sur l’usage légal du cannabis est actuellement en examen au Parlement. Le PJD, farouchement opposé contre ce texte, pourrait user de tous les moyens pour faire échec à son étude et à son adoption.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Israël - Lois - Cannabis - Parlement marocain

Aller plus loin

Les investisseurs israéliens s’intéressent à l’immobilier marocain

Les investisseurs israéliens développent un intérêt certain pour l’immobilier marocain. Certains commencent déjà à s’installer dans le royaume.

Des hommes d’affaires israéliens bientôt au Maroc

Le président du conseil d’affaires Maroc-Israël, Steve O’Hana a annoncé la visite prochaine au Maroc, d’un groupe d’hommes d’affaires israéliens. Ils viennent en prospection en...

Chakib El-Khayari dit non à la légalisation du cannabis à des fins récréatives

Chakib El-Khayari, coordinateur de la Coalition pour l’usage médical et industriel du cannabis (le Kif) s’oppose à la légalisation du cannabis à des fins récréatives. Il...

Légalisation du cannabis au Maroc : voici les résultats des premières études

L’utilisation du cannabis à des fins médicales, cosmétiques et industrielles était au cœur d’une journée d’étude qui s’est déroulée ce mardi. Cette journée de réflexion a porté...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Le groupe Thalès renforce sa présence au Maroc, près de 150 emplois à terme

Le groupe français Thalès, spécialiste mondial de cybersécurité, va renforcer sa présence au Maroc à travers un nouvel investissement d’une valeur de plus de 350 millions de dirhams dédié au secteur de l’outsourcing.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Bientôt l’ouverture par Israël d’une mission commerciale au Maroc

L’évolution des relations commerciales entre Rabat et Tel Aviv et l’engouement des investisseurs incitent Israël à ouvrir prochainement une mission commerciale au Maroc.

Le Maroc va augmenter la capacité de plusieurs aéroports

Dans le cadre de son plan d’investissement dénommé Envol 2025, l’Office national des aéroports (ONDA) a lancé plusieurs projets pour soutenir la croissance de l’activité des aéroports de Marrakech, d’Agadir et de Tanger. À terme, ces travaux...

Investissement privé au Maroc : la banque mondiale sonne l’alarme

L’investissement privé est en chute libre au Maroc. C’est du moins ce que révèle la banque mondiale dans son nouveau rapport de suivi de l’économie marocaine.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Maroc : pas de congé menstruel pour les femmes fonctionnaires

La proposition de loi visant à instaurer un congé menstruel, d’une durée ne dépassant pas deux jours par mois, en faveur des femmes fonctionnaires n’a pas reçu l’assentiment du gouvernement.

L’huile de table Afia rachetée par le Marocain Nourredine Zine

« Savola Morocco SA », fabricant de la marque d’huile de table Afia et filiale du groupe saoudien éponyme, fait désormais partie du portefeuille du marocain Zine Capital Invest SA. Par cette acquisition soumise à l’obtention de l’autorisation du...