Recherche

Maroc : les autorités démentent la présence de plastique dans la vermicelle et le riz chinois

© Copyright : DR

2 décembre 2016 - 12h50 - Maroc

Un nouveau scandale que tente d’éteindre l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), qui vient de communiquer sur la supposée fabrication de riz et de vermicelle chinois à base de plastique.

Dans un communiqué publié hier, l’ONSSA explique que ces aliments sont soumis à un contrôle très strict de la part de ses services et ce malgré les quantités importantes importées de ce pays ( 2.325 tonnes pour le riz et 1.860 tonnes pour la vermicelle en 2016). En 2016, affirme l’ONSSA, 66 échantillons ont été contrôlés et tous sont conformes à la réglementation et ne présentent aucun danger pour la santé.

Sur le terrain, l’office procède également à des contrôles, comme cela a été le cas depuis la diffusion de certaines vidéos sur les réseaux sociaux, ajoute l’ONSSA, précisant avoir opéré « une batterie d’analyses sur différentes marques de riz et de vermicelles au Laboratoire officiel d’analyses et de recherches chimiques de Casablanca (LOARC) ».

Et de souligner que « l’ONSSA rassure le consommateur quant à la conformité du riz et des vermicelles mis sur le marché national, qu’ils soient importés selon les circuits officiels ou produits localement. Tous disposent, au niveau de l’étiquetage, d’un numéro d’autorisation de l’ONSSA pour les produits fabriqués localement ou sont marqués du nom de l’importateur pour les produits importés ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact