Polygamie, héritage, mariage des mineurs : Le combat des féministes marocaines

2 novembre 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Des associations féministes marocaines se sont réunies ce jeudi pour réclamer l’interdiction du mariage des mineurs, de la polygamie et une révision du régime d’héritage dans le cadre de la réforme annoncée du Code de la Famille (Moudawana).

Ce collectif regroupant une trentaine d’organisations a fait part de ses revendications lors d’une rencontre avec l’instance officielle préparant le nouveau texte, rapporte EFE.

En septembre dernier, le roi Mohamed VI avait instruit le gouvernement de présenter, sous six mois, une réforme de la Moudawana, près de vingt ans après sa mise en application. Pour ce faire, une commission composée du Ministère de la Justice, du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire, du Conseil Supérieur des Oulémas, du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) a été constituée.

A lire : Maroc : hausse des cas de divorce depuis l’entrée en vigueur de la Moudawana

Cette semaine, cette commission a débuté des consultations avec les représentants de la société civile et divers acteurs pour prendre en considération leurs suggestions. Ghizlane Benachir, militante et membre du collectif féministe, lors de cette session de consultation, a dénoncé le caractère “patriarcal” de la Moudawana actuelle, qui selon elle, place l’homme au-dessus de la femme dans tous ses articles.

Elle a notamment évoqué la question de la tutelle, soulignant qu’une mère, en vertu de la loi actuelle, ne peut exercer cette tutelle sans l’autorisation du père, ce qui pose des problèmes particulièrement en cas de divorce. De plus, plusieurs éléments du Code de la Famille s’inspirent de la « Charia » (loi islamique), notamment en matière d’héritage où une femme hérite moitié moins que son frère.

L’actuelle Moudawana, adoptée en 2004, avait déjà constitué un pas en avant en matière de droits des femmes, limitant la polygamie et le mariage des mineurs. Toutefois, ces dernières années, des organisations ont sollicité une nouvelle révision pour avancer vers une pleine parité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Moudawana (Code de la famille) - Lois - Polygamie

Aller plus loin

Le PJD tacle le CNDH pour sa remise en cause de la loi sur l’héritage

Le Parti de la justice et du développement (PJD) condamne et dénonce les propos de la présidente du CNDH, Amina Bouayach, selon lesquels, le système de l’héritage tel...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent...

Maroc : hausse des cas de divorce depuis l’entrée en vigueur de la Moudawana

Depuis l’entrée en vigueur du Code de la famille en 2004, les cas de divorce ont augmenté au Maroc, atteignant un total de 26 957 cas en 2021, selon le ministère de la Justice.

Ces articles devraient vous intéresser :

Malgré les obstacles juridiques, la polygamie persiste au Maroc

Alors que le gouvernement est en train de plancher sur une réforme du Code de la famille, le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire vient de publier son rapport sur la polygamie dans lequel on apprend que quelque 20 000 demandes pour un deuxième...

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Maroc : un « passeport » pour les nouveaux mariés

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) appelle à la mise en place d’un « passeport » ou « guide » pour le mariage, dans lequel seront mentionnées les données personnelles des futurs mariés, ainsi que toutes les informations sur leurs...

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Réforme du Code de la famille au Maroc : vers une égalité parfaite hommes femmes ?

Le roi Mohammed VI a adressé mardi 26 septembre une Lettre royale au Chef du gouvernement, annonçant une révision approfondie du Code de la famille (Moudawana), près de 20 ans après celle opérée en 2004.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.

Maroc : la réforme du Code de la famille fait toujours jaser

La réforme du Code de la famille a du mal à passer au Maroc. Face aux conservateurs et chefs religieux, le gouvernement n’arrive pas encore à trouver la bonne formule pour mettre fin aux discriminations envers les femmes en matière de succession, à la...