Maroc : hausse des cas de divorce depuis l’entrée en vigueur de la Moudawana

26 septembre 2022 - 22h00 - Maroc - Ecrit par : P. A

Depuis l’entrée en vigueur du Code de la famille en 2004, les cas de divorce ont augmenté au Maroc, atteignant un total de 26 957 cas en 2021, selon le ministère de la Justice.

Dans sa réponse à une question du groupe parlementaire du Parti de la justice et du développement (PJD), le ministère de la Justice dit avoir noté une légère baisse des cas de divorce depuis l’entrée en vigueur du Code de la famille en 2004 jusqu’en 2021, passant de 26 914 cas à 20 372 cas en 2020, avant d’augmenter pour atteindre un total de 26 957 cas en 2021.

Le divorce consensuel est la formule la plus choisie par les Marocains, a révélé le ministère, soulignant que ces types de divorce sont passés de 1 860 cas en 2004 à 20 655 en 2021. En revanche, le divorce rétroactif, lui, a connu une baisse sensible au fils des ans, se stabilisant à 526 dossiers en 2021 contre 7 146 dossiers en 2004.

À lire : Les demandes de divorce explosent au Maroc

Quant au divorce sous contrôle judiciaire, il a été prévu par le Code de la famille afin de réduire les abus du mari et les dommages subis par les femmes et les enfants du fait du divorce, et surtout, d’assurer une certaine stabilité de la famille pour permettre d’élever les enfants dans un climat sain, rappelle le ministère de la Justice.

Dans tous les cas de divorce, le Code de la famille fait obligation aux époux de tenter une conciliation, sauf pour alibi d’absence. Le divorce n’est prononcé qu’après avoir constaté l’échec des procédures judiciaires visant à réconcilier les époux. Un cadre fonctionnel au niveau des services de justice familiale assiste les juges dans les tentatives de réconciliation des époux engagés dans un divorce.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Moudawana (Code de la famille) - Lois - Divorce

Aller plus loin

Les femmes marocaines demandent de plus en plus le divorce

Le nombre de divorces avoisine près de 800 chaque jour au Maroc. Plus de la majorité des procédures de divorces se font par consentement mutuel comparativement aux procédures...

Maroc : plus de divorces et forte baisse des mariages

La crise sanitaire n’a pas seulement impacté l’économie marocaine, mais a également provoqué une vague de divorces et surtout une baisse de mariages. C’est ce que révèle...

Qu’est ce qui explique l’augmentation des divorces au Maroc ?

Les cas de divorce se sont envolés ces deux dernières années au Maroc. Rien qu’en 2021, près de 27 000 divorces ont été enregistrés. Pour le ministre de la Justice, cela...

Le divorce par procuration désormais possible au Maroc

Au Maroc, une personne peut désormais divorcer par procuration pourvu que certaines conditions soient remplies. C’est ce qui ressort d’une jurisprudence de la Cour de cassation.

Ces articles devraient vous intéresser :

Poupette Kenza : compte Instagram désactivé après des propos « antisémites »

L’influenceuse aux plus d’un million d’abonnés sur Instagram, Poupette Kenza, se retrouve au cœur d’une vive controverse après avoir tenu des propos jugés antisémites. Dans une story publiée le 15 mai 2024, elle affirmait sans équivoque son soutien à...

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Yassine Bounou et Imane Khallad : leur couple scruté sur Instagram

Imane Khallad, la compagne de Yassine Bounou, a commencé à suivre à nouveau son mari sur Instagram, laissant croire à une amélioration de leurs relations après des rumeurs de séparation.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Hiba Abouk répond à Achraf Hakimi

Hiba Abouk continue son offensive médiatique contre le joueur du Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi, suite à sa demande de divorce et après avoir réclamé 50% de la fortune gagnée par le Marocain depuis qu’ils sont en couple.

Maroc : les femmes divorcées appellent à la levée de la tutelle du père

Avant l’établissement de tout document administratif pour leurs enfants, y compris la carte d’identité nationale, les femmes divorcées au Maroc doivent avoir l’autorisation du père. Elles appellent à la levée de cette exigence dans la réforme du Code...

Dounia Batma attaque, son ex-mari contre-attaque

Le producteur bahreïni Mohamed Al-Turk a répondu aux accusations de complot portées contre lui par son ex-épouse, la chanteuse marocaine Dounia Batma impliquée dans l’affaire « Hamza mon bb ».

Les insultes pleuvent sur le divorce d’Achraf Hakimi d’avec Hiba Abouk

Le divorce entre la star du PSG Achraf Hakimi et son ex-femme, l’actrice Hiba Abouk est devenue viral sur les réseaux sociaux. Les insultes n’ont pas manqué de fuser.