20.000 prostituées marocaines dans les pays du Golfe

7 juillet 2013 - 23h32 - Maroc - Ecrit par : J.L

Quelque 20.000 Marocaines, dont une majorité de jeunes filles mineures travaillent dans le marché de la prostitution dans des pays arabes, d’après un rapport de la Ligue Marocaine pour la Citoyenneté et les droits de l’homme (LMCDDH).

Le rapport transmis à Bladi.net par Driss Sedraoui, président de la LMCDDH, brosse un tableau plutôt sinistre de la traite d’êtres humains au Maroc. Le pays est devenu une plaque tournante des réseaux de prostitution, précise le document, selon lequel 70% des Marocaines ayant immigré dans les pays du Golfe se livreraient à la prostitution.

La majorité des Marocaines qui veulent immigrer vers les pays du golfe, sont obligées de vendre leur corps pour payer les réseaux de trafic d’êtres humains, indique le rapport choc de la LMCDDH.

Les Marocaines sont prisées dans les pays du golfe depuis le début des années ’1970, quand les Moyens-orientaux, notamment les Saoudiens s’étaient rabattus sur le Maroc, après l’éclatement de la guerre civile au Liban.

A l’époque, l’on parlait de "sa3oud" (Saoudien) et de leurs "pétrodollars". Des parents s’étaient transformés en maquereaux, les réseaux d’intermédiaires du sexe se sont enrichis à vue d’œil, en proposant à leur clientèle arabe des femmes âgées pour la plupart de moins de 20 ans.

La Marocaine était devenue une marque déposée dans le Golfe. Sa réputation était faite dans ces pays, où les femmes marocaines sont presque toutes considérées comme des "prostituées potentielles".

Au milieu des années 2000 par exemple, 50% des touristes ayant visité le Maroc, arrivaient du Moyen-Orient. Les touristes venus au Royaume pour "affaire", débarquent au Maroc principalement à la recherche de femmes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Arabie saoudite - Prostitution Maroc - Sexualité - Driss Sedraoui - Ligue Marocaine pour la Citoyenneté et les droits de l’homme

Ces articles devraient vous intéresser :

Ali B : un nouvel abum pour faire oublier ses ennuis judiciaires

Après avoir été éclaboussé par une affaire d’agressions sexuelles sur des candidates de l’émission The Voice of Holland, le rappeur néerlandais d’origine marocaine Ali B préparerait son retour sur la scène musicale. Il serait sur le point de sortir un...

Le Maroc confronté à la réalité des violences sexuelles

Les femmes marocaines continuent de subir en silence des violences sexuelles. Le sujet est presque tabou au Maroc, mais la parole se libère de plus en plus.

Maroc : les sites pour adultes cartonnent pendant le ramadan

Les Marocains sont friands des sites pour adultes pendant ce mois de ramadan. À quel moment visitent-ils ces sites ?

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les adouls marocains vont préparer les jeunes mariés à la vie sexuelle

L’Ordre National des Adouls au Maroc, l’Association marocaine de planification familiale (AMPF) et le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) s’unissent pour préparer les jeunes marocains au mariage. Une convention dans ce cadre, a été...

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.