Puneet Talwar est le nouvel ambassadeur des Etats-Unis au Maroc

19 mars 2022 - 15h40 - Monde - Ecrit par : A.T

L’Indo-américain Puneet Talwar sera le prochain ambassadeur des États-Unis au Maroc, a annoncé vendredo le président américain Joe Biden.

Talwar a occupé des postes de haut niveau en matière de sécurité nationale et de politique étrangère au Département d’État, à la Maison-Blanche et au Sénat, a déclaré la Maison-Blanche en annonçant plusieurs autres postes de haut niveau dans l’administration. Il est actuellement conseiller principal au département d’État.

A lire : États-Unis : Joe Biden nomme deux musulmans au poste de juge fédéral

Auparavant, Talwar a été secrétaire d’État adjoint aux affaires politico-militaires, assistant spécial du président et directeur principal du Conseil de sécurité nationale, et membre du personnel professionnel supérieur de la commission des relations étrangères du Sénat des États-Unis. Il dispose aussi d’un riche parcours dans la fonction publique.

Pour rappel, cette nomination devra être approuvée par le Sénat, avant d’être soumise à un vote en plénière, conformément à l’article 2 de la Constitution américaine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Diplomatie

Aller plus loin

Le nouvel ambassadeur des États-Unis au Maroc a prêté serment

Nommé en septembre dernier, le nouvel ambassadeur des États-Unis au Maroc, Puneet Talwar, a prêté serment à Washington, juste avant de rejoindre son poste au royaume.

Des élus américains appellent Joe Biden à cesser de fournir des armes au Maroc

Dans une récente correspondance adressée au président des États-Unis Joe Biden, les membres du Congrès américain Sara Jacobs et Colin Allred appellent son administration à faire...

La Russie a un nouvel ambassadeur au Maroc

La Russie a un nouvel ambassadeur au Maroc nommé vendredi 27 mai par son président Vladimir Poutine.

Nomination du nouvel ambassadeur des USA au Maroc

Le Sénat américain a confirmé l’identité du nouvel ambassadeur des Etats-Unis au Maroc. Sa nomination a été proposée par le département d’État américain.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.