Belgique : des milliers de personnes aux funérailles de Rachid Haddach

4 février 2020 - 22h00 - Belgique - Ecrit par : S.A

Ils étaient au nombre de 5 000 voire 6 000 fidèles à avoir rendu, lundi 3 février à Molenbeek, un hommage mérité au prédicateur belgo-marocain, Rachid Haddach, décédé des suites d’une longue maladie.

La mosquée Khalil, située rue de l’Indépendance à Molenbeek-Saint-Jean, était noire de monde, lundi. Bon nombre de fidèles se sont rendus sur place pour participer à la prière mortuaire organisée à l’intention du prédicateur belgo-marocain, Rachid Haddach, rapporte Belga.

Certains ont dû rester au-dehors où la police a fermé la circulation dans la rue de l’Indépendance à l’arrivée et à la sortie des fidèles. Après la prière, cap a été mis sur le cimetière multiconfessionnel d’Evere, où repose désormais le corps de l’imam, décédé des suites d’une longue maladie.

Né à Bruxelles, Rachid Haddach est originaire du Maroc. Le défunt était l’un des imams francophones les plus suivis sur internet. Avec un langage proche des jeunes et un discours traditionaliste, il s’est bâti une solide réputation. Il avait officié pour le compte de plusieurs écoles bruxelloises.

Taxé de salafiste et de radical, il a toujours rejeté en bloc ces accusations. D’ailleurs, il avait déposé plainte contre le mouvement extrémiste, Sharia4Belgium, pour menaces de mort.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Décès - Molenbeek - Islam

Ces articles devraient vous intéresser :

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais œil sur les réseaux sociaux.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Le pilote Laurent Lichtleuchter décède tragiquement au Maroc

Laurent Lichtleuchter, double vainqueur en tant que copilote dans la catégorie T2 du Rallye Dakar, est décédé lors de la quatrième étape du Morocco Desert Challenge à la suite d’un accident dramatique.

Maroc : une sortie en voiture vire au drame

Une sortie en famille qui finit en tragédie. Deux sœurs de 19 et 10 ans sont mortes noyées samedi dans le barrage de Smir près de la ville de M’diq, après que l’aînée, qui venait d’avoir son permis de conduire, a demandé à ses parents à faire un tour...

Quand débute le ramadan au Maroc ?

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques va annoncer courant la semaine prochaine, la date de l’observation du croissant lunaire au Maroc, prévue le dimanche 29 Chaabane 1445 H après le coucher du soleil, correspondant au 10 mars 2024. Ainsi,...

Décès de Khalil Hachimi Idrissi

Le directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Khalil Hachimi Idrissi, est décédé samedi matin à Rabat à l’âge de 67 ans, après avoir lutté contre une longue maladie

Ramadan et diabète : un mois sacré sous haute surveillance médicale

Le jeûne du Ramadan, pilier de l’islam, implique une abstinence de boire et de manger du lever au coucher du soleil. Si ce rite revêt une importance spirituelle majeure pour les fidèles, il n’en demeure pas moins une période à risque pour les personnes...

Aïd al-Fitr au Maroc : les salons de coiffure pris d’assaut

Au Maroc, les salons de coiffure retrouvent une affluence en cette période de fin de ramadan. Les Marocains célèbrent l’Aïd El Fitr ce mercredi 10 avril.

Maroc : plaidoyer pour en finir avec les chiens errants

La prolifération des chiens errants dans les villes marocaines soulève de plus en plus l’inquiétude des populations, qui réclament des mesures urgentes et efficaces. Des appels se multiplient pour résoudre définitivement cet épineux problème.

Décès de l’ancienne ministre Soumia Benkhaldoun

L’ex-ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Soumia Benkhaldoun, est décédée des suites d’un cancer. Elle était âgée de 60 ans,