Hospitalisée, l’actrice Rachida El Harrak est dans un état « critique »

14 avril 2022 - 09h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Des proches de l’artiste Rachida El Harrak ont annoncé mercredi matin que son état de santé s’est détérioré et qu’elle se trouve dans un état « critique », depuis une semaine dans une clinique de Rabat.

Rachida El Harrak, l’une des figures emblématiques de la scène théâtrale est dans un état critique, selon l’alerte donnée mercredi par Fatima Boujou. Elle a même précisé que l’actrice avait été admise en réanimation.

À lire : Fati Jamali guérie du coronavirus

Née en 1948 à Rabat, Rachida El Harrak a fait les beaux jours du théâtre marocain aux côtés de Mohamed Hassan El Joundi, Abderrazak Hakam, Larbi Doghmi, Hammadi Ammor, Habiba El Medkouri et Amina Rachid.

À lire : Gravement malade, Loubna Abidar adresse un message poignant à ses fans

En plus du théâtre, elle compte des apparitions et des percées dans certains films tels que « Des loups qui ne meurent pas », un téléfilm dans lequel elle a joué le premier rôle, puis « Le Droit à quatre épouses » avec Khadijah Assad et Saâdallah Aziz et Touria Jebrane. Avec son époux l’écrivain Mohamed El Basri, l’actrice Rachida El Harrak a co-fondé la troupe « Al Masrah Addahik ».…

Sujets associés : Télévision - Théâtre - Rabat - Santé

Aller plus loin

Mohamed El Ghaoui admis d’urgence à l’hôpital

Victime d’une hémorragie cérébrale, le chanteur marocain Mohamed El Ghaoui a été hospitalisé mardi matin à l’hôpital militaire de Rabat pour une intervention en urgence.

Mort de l’actrice Rachida El Harrak

L’actrice marocaine Rachida El Harrak est décédée vendredi à Rabat, des suites d’une longue maladie.

À cœur ouvert, l’actrice marocaine Sofia Essaïdi parle de ses choix

Il y a 17 ans, la franco-marocaine Sofia Essaïdi participait à la 3ᵉ édition de la « Star Ac », mais elle a essuyé quelques critiques sur la façon dont elle a géré sa carrière...

L’actrice Loubna Abidar menacée de mort

Loubna Abidar, l’actrice principale du dernier film polémique de Nabil Ayouch « Much loved » (Zin li fik), est victime de menaces de mort. C’est elle même qui l’a affirmé hier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Marocains du monde : est-il interdit d’introduire des médicaments au Maroc ?

Les services de la Douane marocaine interdisent l’introduction au Maroc de médicaments, sauf pour les besoins personnels. A cet effet, certaines dispositions doivent scrupuleusement être respectées.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : des substances toxiques dans les emballages alimentaires

Une récente étude a révélé la présence de substances chimiques per – et polyfluoroalkylées (PFAS) dans certains emballages alimentaires à usage unique au Maroc.

Mustapha El Atrassi quitte la scène artistique avec un message poignant

L’humoriste franco-marocain Mustapha El Atrassi s’est retiré de la scène artistique de la façon la plus inattendue. Il décrit un métier qui l’a détruit chaque jour de l’intérieur.

Les Marocains de plus en plus obèses

Près de la moitié de la population marocaine (46 %) sera obèse d’ici 2035, selon les prévisions de la World Obesity Forum.

Variole du singe : mise à jour du plan de riposte au Maroc

Le ministère de la Santé et de la protection sociale a annoncé avoir procédé, une nouvelle fois, à la mise à jour de son plan de riposte contre la variole du singe.

Chèque de garantie : ce scandale marocain

La conseillère parlementaire du parti de l’Union Nationale du Travail au Maroc (UNTM), Loubna Alaoui, a adressé une question orale au gouvernement sur la persistance de certaines pratiques illégales dans les cliniques privées, notamment l’exigence d’un...

Pufa, la "cocaïne des pauvres" qui déferle sur le Maroc

Pufa, la « cocaïne des pauvres » s’est installée progressivement dans toutes les régions du Maroc, menaçant la santé et la sécurité des jeunes. Le sujet est arrivé au Parlement.

Les joueurs marocains font la queue à l’infirmerie

Après l’euphorie de leur qualification aux quarts de finale de la coupe du monde, les joueurs marocains font face aux conséquences physiques.

Le Maroc ouvre ses portes aux médecins étrangers

Des médecins étrangers pourront bientôt exercer au Maroc. C’est ce que vient de confirmer le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb.