Impossible rapatriement du corps d’une MRE de la Belgique vers le Maroc

18 juin 2020 - 07h30 - Ecrit par : A.S

Depuis deux mois, Assia se saigne aux quatre veines pour rapatrier au Maroc la dépouille de sa grand-mère décédée le 10 avril dernier, dans le Borinage, à l’âge de 85 ans. Mission impossible.

La défunte vivait depuis plus de 30 ans en Belgique, dans le Borinage, ainsi que ses deux filles. Ses trois fils, eux, sont restés à Casablanca. "Elle disait toujours : on va tous mourir un jour. Moi je veux être enterrée au pays", se souvient sa petite-fille Assia, âgée de 20 ans. "Afin de concrétiser cette volonté, ça fait plus de trente ans qu’on paie une assurance funérailles exprès pour le rapatriement", raconte-t-elle au journal La Capitale.

Mais l’apparition du covid-19 a tout compliqué. Le Maroc a fermé son espace aérien afin de freiner la propagation du coronavirus. En conséquence, tous les vols ont été annulés. Y compris les vols de rapatriement des dépouilles de centaines de Marocains résidant à l’étranger (MRE).

"Je ne parle pas seulement pour ma grand-mère […] Ces défunts ont formé sur leur lit de mort le souhait d’être enterrés dans leur pays natal. Il faut beaucoup aimer son pays pour y penser lorsque l’âme quitte le corps, n’est-ce pas  ?", dit la jeune fille.

Assia dit avoir compris le souci des autorités marocaines de se protéger de l’épidémie à son paroxysme "mais aujourd’hui on ne sait toujours rien et on a peur que la morgue ne puisse plus garder le corps. Tout ce qu’on demande, c’est que le cercueil puisse être rapatrié pour être pris en charge par mes oncles et mes cousins sur place ; on n’ose même plus demander à l’accompagner… "

Tags : Belgique - Décès - Rapatriement

Aller plus loin

Le rapatriement des dépouilles de MRE au Maroc, possible après la crise du covid-19

Face à la montée de l’inquiétude des MRE se trouvant dans l’incapacité d’enterrer leurs défunts au Maroc, la ministre Nezha El Ouafi a déclaré que les mesures sont en train d’être...

Tuée en France par son mari, la famille de Bouchra demande son rapatriement (vidéo)

Malgré les nombreuses démarches envers les représentations diplomatiques du Maroc en France, la famille de la Marocaine poignardée à mort à Vauvert par son compagnon le 24 juillet...

La famille du petit Wadie, mort noyé à Murcie, tente en vain de rapatrier son corps au Maroc

Le petit Wadie, âgé de deux ans et demi, s’est noyé samedi à Los Narejos, sur les côtes de la région de Murcie. Sa famille, résidant à Paris et en vacances dans la région, cherche...

Les dépouilles de MRE coincées en Italie

Les dépouilles de plus dix MRE, décédés en Italie de mort naturelle, ne peuvent être rapatriées au Maroc à cause du coronavirus qui frappe de plein fouet ce pays d’Europe. C’est du...

Nous vous recommandons

Thomas Tuchel défend Hakim Ziyech

Alors que l’international marocain, Hakim Ziyech, est sous le feu des critiques et plusieurs fois sur le banc des remplaçants depuis un certain temps, le sélectionneur allemand Thomas Tuchel tente de prendre sa défense. Il estime que l’ancien de l’Ajax a...

Maroc : 30 ans de prison pour l’auteur de la « boucherie » d’Azrou

La chambre criminelle près la cour d’appel de Meknès a condamné à trente ans de prison ferme, un enseignant pour avoir tué trois membres de sa belle famille.

Le Polisario contre l’accord pétrolier entre le Maroc et Israël

La signature d’un accord portant sur l’exploration du bloc atlantique de la ville de Dakhla entre la compagnie israélienne Ratio Petroleum et l’Office national des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) n’est pas du goût de « l’autorité sahraouie du pétrole et...

Belgique : les vraies raisons de l’expulsion de l’imam Mohamed Toujgani

Sammy Mahdi, secrétaire d’État à l’asile et à la migration, a retiré le permis de séjour de Mohamed Toujgani, imam principal de la mosquée Al Khalil à Molenbeek, la plus grande de Belgique. Quid des raisons ...

Saâd Lamjarred porte plainte

Le chanteur marocain Saâd Lamjarred a décidé de porter plainte contre le mensuel Jeune Afrique, pour de très graves accusations qui auraient été portées à son encontre.

Tanger à deux doigts de l’effondrement sanitaire

Le nombre de patients atteints du Covid-19 hospitalisés continue de progresser à Tanger, selon les chiffres publiés par les autorités sanitaires. Les autorités locales ont décidé de serrer la vis.

Visas : réaction du Maroc suite à la décision française

Le ministre des Affaires étrangères et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a réagi à la décision de la France de durcir l’octroi des visas pour les Marocains. Il dénonce une décision “injustifiée”.

Total Eren investit 10 milliards d’euros au Maroc

Total Eren, filiale dédiée aux énergies renouvelables de Total Energies, a décidé de lancer un mégaprojet d’hydrogène et d’ammoniac verts, à Guelmim-Oued Noun, dont le coût d’investissement s’élève à 100 milliards de dirhams. De quoi faire du Maroc un leader de...

Le dirham baisse face à l’euro

La devise marocaine s’est dépréciée de 0,69 % face à l’euro et s’est appréciée de 0,48 % vis-à-vis du dollar américain, au cours de la période allant du 24 au 30 mars 2022. C’est ce qu’indiquent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Alerte météo : fortes pluies dans plusieurs provinces marocaines

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit de fortes pluies localement orageuses dans plusieurs provinces marocaines demain mardi 2 mai.