Le rapatriement des dépouilles de MRE au Maroc, possible après la crise du covid-19

17 avril 2020 - 08h00 - Maroc - Ecrit par : G.A

Face à la montée de l’inquiétude des MRE se trouvant dans l’incapacité d’enterrer leurs défunts au Maroc, la ministre Nezha El Ouafi a déclaré que les mesures sont en train d’être prises pour la gestion de cette situation après la crise du covid-19.

La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, consciente de l’importance pour les familles d’enterrer leurs défunts dans le respect de la religion et des promesses faites, sollicite la compréhension des MRE. Elle a souligné, dans une déclaration à la MAP, que "dès la fin de cette crise, toutes les familles souhaitant rapatrier les dépouilles de leurs défunts seront accompagnées". Elle a ajouté que le souhait des MRE d’être inhumés au Maroc est légitime et témoigne de "leur attachement et de leur amour inconditionnel envers la mère Patrie". Mais compte tenu de la crise qui secoue le monde, une telle opération ne peut être possible. C’est pour cela que le ministère a pris en charge l’enterrement des "personnes en difficulté" ou ne disposant pas d’assurances d’enterrement dans les cimetières et carrés musulmans des pays d’accueil, a-t-elle précisé.

Dans ce cadre, elle a salué la compréhension des familles en Espagne, en Italie, en France, en Belgique, aux Pays-Bas qui, après cette annonce, ont procédé à l’enterrement de bon nombre des dépouilles en attente de rapatriement. Une cellule de veille et de suivi a été mise en place au niveau du ministère des Affaires étrangères pour accompagner les MRE et œuvre en coordination totale et continue avec les représentations diplomatiques et les centres consulaires du royaume, dotés de cellules spéciales à cet effet, a expliqué la ministre.

Selon la Map, une plateforme dédiée à l’assistance et au suivi médical et psychologique à distance en faveur des MRE sera mise en place. Elle sera constituée d’un réseau de médecins marocains et du monde. Le ministère a également pris contact avec une association d’avocats marocains exerçant à l’étranger pour assister les MRE et leur offrir une assistance juridique gratuite. "En ces moments difficiles, nous partageons la peine de nos frères et sœurs à l’étranger qui ont dû se séparer de leurs proches, ou encore vivre cette maladie loin de leurs familles", a-t-elle assuré, saluant l’esprit de responsabilité dont ils ont fait preuve pour affronter ces difficultés.

Elle a souligné que l’histoire retiendra leurs "sacrifices collectifs" et les "pertes matérielles et psychologiques" qu’ils ont subies, tout en appelant les Marocains à plus de patience et de solidarité.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Décès - Ministère des Marocains résidant à l’étranger - Rapatriement - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - MRE

Aller plus loin

Plus de 4000 MRE décédés ont été rapatriés durant la crise du Covid-19

Le rapatriement des dépouilles des Marocains décédés à l’étranger a fait l’objet d’une question parlementaire au ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

Le cercueil d’une Marocaine de France atterrit par erreur en Algérie

Fait incroyable ! La dépouille d’une Marocaine de France, qui devrait atterrir à Agadir, a été retrouvée à l’aéroport d’Alger. Une grosse bourde des services funéraire de la...

Impossible rapatriement du corps d’une MRE de la Belgique vers le Maroc

Depuis deux mois, Assia se saigne aux quatre veines pour rapatrier au Maroc la dépouille de sa grand-mère décédée le 10 avril dernier, dans le Borinage, à l’âge de 85 ans....

Ces articles devraient vous intéresser :

Un enfant de 4 ans meurt à la gare de Rabat-Agdal : réaction (tardive) de l’ONCF

Plusieurs semaines après la mort d’Omar, garçonnet de 4 ans, à la gare Rabat Agdal, l’ONCF a finalement décidé de réagir.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Opération « Marhaba 2023 » : 538 traversées maritimes hebdomadaires prévues

Le Maroc se prépare déjà pour l’opération « Marhaba 2023 » qui vise à accueillir les membres de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Mohamed Abdeljalil, ministre du Transport et de la logistique, a annoncé cette nouvelle devant la Commission...

Dédouanement de voiture pour les MRE : quelles pièces fournir ?

Les Marocains Résidant à l’Étranger qui remplissent les conditions pour bénéficier de l’abattement de 90 % dans le cadre d’un dédouanement de véhicule doivent fournir plusieurs pièces justificatives.

Retour définitif des MRE au Maroc : ce que dit la douane

Selon les dernières régulations édictées par la douane marocaine, les Marocains résidant à l’étranger qui prévoient de rentrer définitivement au Maroc doivent se conformer à certaines règles concernant l’importation de biens.

Prix des billets de bateau pour les MRE : un réduction de 25 % ?

Une augmentation de 28 % du nombre des arrivées des Marocains résidant à l’étranger (MRE) a été constatée depuis le lancement de l’Opération Marhaba, selon Mohamed Abdeljalil, le ministre du transport et de la logistique, à la Chambre des Conseillers,...