Recherche

Le rapatriement des dépouilles de MRE au Maroc, possible après la crise du covid-19

© Copyright : DR

17 avril 2020 - 08h00 - Marocains du monde

Face à la montée de l’inquiétude des MRE se trouvant dans l’incapacité d’enterrer leurs défunts au Maroc, la ministre Nezha El Ouafi a déclaré que les mesures sont en train d’être prises pour la gestion de cette situation après la crise du covid-19.

La ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger, consciente de l’importance pour les familles d’enterrer leurs défunts dans le respect de la religion et des promesses faites, sollicite la compréhension des MRE. Elle a souligné, dans une déclaration à la MAP, que "dès la fin de cette crise, toutes les familles souhaitant rapatrier les dépouilles de leurs défunts seront accompagnées". Elle a ajouté que le souhait des MRE d’être inhumés au Maroc est légitime et témoigne de "leur attachement et de leur amour inconditionnel envers la mère Patrie". Mais compte tenu de la crise qui secoue le monde, une telle opération ne peut être possible. C’est pour cela que le ministère a pris en charge l’enterrement des "personnes en difficulté" ou ne disposant pas d’assurances d’enterrement dans les cimetières et carrés musulmans des pays d’accueil, a-t-elle précisé.

Dans ce cadre, elle a salué la compréhension des familles en Espagne, en Italie, en France, en Belgique, aux Pays-Bas qui, après cette annonce, ont procédé à l’enterrement de bon nombre des dépouilles en attente de rapatriement. Une cellule de veille et de suivi a été mise en place au niveau du ministère des Affaires étrangères pour accompagner les MRE et œuvre en coordination totale et continue avec les représentations diplomatiques et les centres consulaires du royaume, dotés de cellules spéciales à cet effet, a expliqué la ministre.

Selon la Map, une plateforme dédiée à l’assistance et au suivi médical et psychologique à distance en faveur des MRE sera mise en place. Elle sera constituée d’un réseau de médecins marocains et du monde. Le ministère a également pris contact avec une association d’avocats marocains exerçant à l’étranger pour assister les MRE et leur offrir une assistance juridique gratuite. "En ces moments difficiles, nous partageons la peine de nos frères et sœurs à l’étranger qui ont dû se séparer de leurs proches, ou encore vivre cette maladie loin de leurs familles", a-t-elle assuré, saluant l’esprit de responsabilité dont ils ont fait preuve pour affronter ces difficultés.

Elle a souligné que l’histoire retiendra leurs "sacrifices collectifs" et les "pertes matérielles et psychologiques" qu’ils ont subies, tout en appelant les Marocains à plus de patience et de solidarité.

Mots clés: Décès , Ministère des Marocains résidant à l’étranger , Rapatriement , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact