L’Algérie finance la réalisation de la route reliant Tindouf à Zouerate en Mauritanie

12 septembre 2022 - 15h40 - Monde - Ecrit par : S.A

L’Algérie est disposée à financer la réalisation du projet de route reliant Tindouf à Zouerate (Mauritanie) sur une distance de 773 km.

« L’Algérie est pleinement disposée à réaliser ce projet vital, tant pour les études y afférentes que pour la liste des entreprises auxquelles sera assignée cette mission », a affirmé Sonia Adafer, directrice des routes et des autoroutes au ministère de Travaux publics, de l’Hydraulique et des Infrastructures en marge des travaux des experts qui travaillent à Nouakchott à la préparation de la 19ᵉ session de la grande commission mixte algéro-mauritanienne de coopération. Dans ce sens, les deux parties ont, fait-elle savoir, convenu d’un protocole exécutif pour le mémorandum d’entente signé en décembre dernier, rapporte l’APS.

À lire : L’Algérie voit la menace de l’ennemi extérieur marocain partout

L’Algérie via l’Agence algérienne de coopération internationale va donc assurer le financement mais aussi le suivi de ce projet. Sa réalisation devrait permettre d’augmenter graduellement le volume de coopération économique algéro-mauritanienne, « ce qui permettra de réaliser une dynamique économique en sus du développement des zones frontalières entre les deux pays ». Le droit de gestion de la route selon le régime juridique de concession sera accordé à la partie algérienne pour une durée de dix ans après son entrée en service, renouvelable implicitement, est-il précisé.

À lire :En crise avec le Maroc, l’Algérie installera-t-elle une bulle de déni d’accès dans le détroit de Gibraltar ?

Par ailleurs, la réalisation de cette route permettra à la Mauritanie d’avoir une liaison routière avec trois États maghrébins (Algérie, Tunisie et Libye).

Sujets associés : Algérie - Mauritanie - Tindouf

Aller plus loin

Les médias algériens accusent le Maroc, la Mauritanie dément

La Fédération mauritanienne de football (FFRIM) a dénoncé une campagne de dénigrement de la part de médias algériens qui l’accusent d’avoir bénéficié de financements du Maroc.

Guerguerat : vers un poste frontalier unique entre le Maroc et la Mauritanie

Kandahar, la zone séparant les postes frontaliers marocain et mauritanien à Guergarat va disparaître. Il n’existera bientôt qu’un seul poste frontalier entre les deux pays.

La Mauritanie, médiatrice dans la crise Maroc-Algérie

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, a assuré que son pays « travaille sereinement » pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc...

L’Algérie voit la menace de l’ennemi extérieur marocain partout

Jeune Afrique a consacré un article aux récentes accusations que l’Algérie a portées contre le Maroc mais aussi la banque mondiale, après la mise en ligne du dernier rapport de...

Ces articles devraient vous intéresser :