La Mauritanie réitère son offre de médiation dans la crise maroco-algérienne

26 décembre 2021 - 20h20 - Monde - Ecrit par : S.A

Le président mauritanien, Mohamed Ould El Ghazouan, a renouvelé son offre de médiation dans la crise entre le Maroc et l’Algérie.

« La Mauritanie est toujours prête à jouer un rôle majeur dans le rétablissement de la cohésion entre les pays maghrébins », a affirmé le président mauritanien dans un entretien fleuve au magazine libanais Iqtissad wal Al Aamal, déplorant « l’ampleur inimaginable du coût que les peuples de la région paient en raison de l’échec d’une union maghrébine forte, efficace et intégrée ».

À lire : La Mauritanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

« Nous sommes conscients des difficultés que rencontre ce rêve et nous regrettons les obstacles qui se dressent sur son chemin », a-t-il ajouté. Mohamed Ould El Ghazouan se dit inquiet « des facteurs de tension qui apparaissent de temps à autre au Maghreb ». Son espoir, dira-t-il, c’est que le jour viendra où l’Union du Maghreb arabe reviendra grâce à la volonté de ses dirigeants et leur capacité à contenir les différences et à réaliser l’intégration souhaitée, pour réaliser la volonté des peuples, et pour également incarner les rêves des pères fondateurs ».

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie refuse toute médiation arabe

En octobre dernier, la Mauritanie s’était, pour la première fois, dit prête à jouer le rôle de médiateur entre le Maroc et l’Algérie, si les deux parties le voulaient bien. « Nous sommes disposés, s’ils (Maroc et Algérie, NDLR) venaient à nous le demander, à jouer un rôle de facilitateur », avait déclaré le président mauritanien dans une interview accordée au journal français L’Opinion.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Diplomatie - Mauritanie

Aller plus loin

L’Algérie finance la réalisation de la route reliant Tindouf à Zouerate en Mauritanie

L’Algérie est disposée à financer la réalisation du projet de route reliant Tindouf à Zouerate (Mauritanie) sur une distance de 773 km.

La Jordanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

Lors de sa récente visite d’État en Algérie, le roi Abdallah II bin Hussein, souverain du royaume hachémite de Jordanie, a offert sa médiation aux dirigeants algériens pour le...

La Mauritanie offre sa médiation dans la crise maroco-algérienne

La Mauritanie se dit prête à jouer le rôle de médiateur entre le Maroc et l’Algérie, si les deux parties le veulent bien.

Rupture avec le Maroc : l’Algérie refuse toute médiation arabe

L’Algérie ne veut pas d’une médiation arabe pour trouver une solution aux tensions avec le Maroc. Son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, affirme que la décision...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.

Youssef Amrani officiellement ambassadeur du Maroc auprès de l’UE

Nommé en octobre 2021 par le roi Mohammed VI au poste d’ambassadeur du Maroc auprès de l’Union européenne, Youssef Amrani aurait reçu en cette fin d’année, l’accord des instances européennes pour démarrer sa mission.

Les MRE confrontés à un durcissement des conditions d’envoi de fonds depuis l’Europe

Face au durcissement des autorités européennes sur les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri appelle à une action diplomatique d’envergure.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : pressions pour rompre les relations avec Israël

Alors que Israël intensifie sa riposte contre le mouvement palestinien du Hamas, de nombreux Marocains multiplient les appels à rompre les relations diplomatiques entre le Maroc et l’État hébreu. Au Maroc, de nouvelles manifestations ont été organisées...