Maroc-Algérie : Moncef Marzouki veut tenter une médiation

27 novembre 2021 - 10h20 - Ecrit par : A.T

« Le dialogue entre le Maroc et l’Algérie est ce dont l’Union du Maghreb arabe a besoin pour éviter toute division et fracture dans la région » a soutenu l’ancien président tunisien Moncef Marzouki.

L’ancien dirigeant martèle toujours que les tensions actuelles entre Alger et Rabat sont imputables à l’Algérie qui rejette toutes les initiatives visant à apaiser les relations entre les deux pays.

Dans une interview accordée à Arabi Post, Marzouki a indiqué que l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc est la solution à ce conflit artificiel qui date depuis plus de quarante ans, considérant que le front Polisario soutenu par l’Algérie adhère à la mise en place d’un sixième État. Ce qui, explique-t-il, ne fera que contribuer à l’épuisement de toutes les parties dans la région, en conduisant la région au même sort que connaissent les pays du Moyen-Orient.

Lors de cet entretien, le Tunisien a révélé qu’il avait tenté une médiation entre les deux pays durant sa présidence. Mais, qu’il a été ignoré du côté algérien alors que, le Maroc était ouvert au dialogue. Cependant, a-t-il déploré, les choses ne se sont pas passées comme prévu et sont restées en suspens entre les deux pays.

A lire : Omar Hilale : « le geste du roi Mohammed VI envers l’Algérie est resté sans réponse »

Pour autant, il affirme ne pas désespérer, car a-t-il déclaré, « nous pensons rassembler le plus grand nombre de personnalités maghrébines pour tenter de mener toute action en vue de rapprocher les points de vue et jouer le rôle de médiateur ».

Pour résoudre le différend, l’ancien président tunisien a souligné qu’un changement doit être opéré et une solution recherchée, dans le cadre de l’Union du Maghreb, et de l’autonomie, ajoutant : « je dis toujours à mes frères sahraouis : avec l’autonomie, vous aurez 3 patries, la première est l’autonomie, puis une patrie large, qui est le Maroc, et une patrie encore plus large, qui est l’Union du Maghreb, mais pas nécessairement en passant par l’établissement d’un sixième État ».

Tags : Algérie - Tunisie - Moncef Marzouki - Sahara Occidental

Aller plus loin

Otages de Tindouf : Moncef Marzouki tire sur l’Algérie

Le régime algérien « prend en otage les séquestrés de Tindouf pour un choix politique fallacieux », fustige l’ancien président tunisien, Moncef Marzouki. Il juge plutôt réaliste de...

L’Algérie met en garde le Maroc contre une déstabilisation de sa sécurité intérieure

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a affirmé dans un entretien à Al Quds Al Arabi, que son pays est visé par Maroc à cause du soutien accordé aux causes...

Maroc-Algérie : l’Espagne veut jouer les médiateurs

José Manuel Albares, ministre espagnol des Affaires étrangères, a annoncé que l’Espagne va proposer sa médiation dans la crise diplomatique entre le Maroc et...

L’Algérie déroutée par le soutien américain au Maroc

La reconnaissance de la marocanité du Sahara par les États-Unis et son appui militaire au royaume seraient à la base de l’animosité de l’Algérie envers le...

Nous vous recommandons

Un Marocain trouve 500 000 dirhams... et les rend à ses propriétaires (vidéo)

Un geste à saluer. Un chauffeur de taxi exerçant dans la région d’Agadir a trouvé récemment un sac contenant près de 500 000 dirhams (50 000 euros) qu’il a rendus ensuite à son propriétaire.

Maroc : nouveau record à la pompe

Comme annoncé par certains spécialistes, la valse des prix du carburant se poursuit au Maroc, franchissant cette fois-ci un nouveau record. Mardi, les prix ont dépassé 15 dirhams le litre à la pompe.

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.

Réaction de Soufiane, fils de Hassan Iquioussen (vidéo)

Soufiane, fils de l’Imam Hassan Iquioussen, a réagi à la validation par le conseil d’État de l’expulsion de son père du territoire français vers le Maroc.

Maroc : les importations d’armes turques en forte hausse

Le Maroc a augmenté ses importations d’armes turques au cours du mois de septembre lorsque les tensions sont montées d’un cran avec l’Algérie.

Bloqué au Sénégal, Ali Essafi lance un appel aux autorités françaises

Le réalisateur marocain Ali Essafi se retrouve bloqué au Sénégal, où il a pris une part active à la Biennale d’Art de Dakar. Et pour cause, il a perdu sa carte de résidence. Il demande aux autorités françaises de lui fournir les documents nécessaires pour lui...

Plusieurs heures d’attente pour les MRE qui passent par Melilla

Les Marocains d’Europe arrivant à Melilla dans le cadre de l’Opération Marhaba ont dû passer plusieurs heures d’attente à la frontière Beni Ensar lundi, avant d’entrer au Maroc. Le flux d’arrivée est resté important, bien que la journée était fériée dans la...

MRE : une troisième année sans Opération Marhaba serait « mortelle » pour Algésiras

Le Maroc a fermé ses frontières maritimes avec l’Espagne depuis bientôt deux ans, ce qui a empêché l’organisation de l’Opération Marhaba en 2020 et 2021. La non tenue de cette opération en 2022 serait « mortelle » pour le port d’Algésiras par où transitent la...

Les averses persistent au Maroc

La Direction générale de la météorologie (DGM) prévoit de fortes averses orageuses avec des rafales de vent et des chutes de grêle dans plusieurs provinces du royaume.

La présence marocaine dans les îles Chafarines n’est pas une menace pour l’Espagne

Le gouvernement espagnol considère l’installation par le Maroc d’une ferme piscicole dans les îles Chafarines, non comme une violation des eaux territoriales espagnoles, mais plutôt comme une simple question administrative relevant de la compétence des...