Recherche

Rupture avec le Maroc : l’Algérie refuse toute médiation arabe

© Copyright : DR

12 septembre 2021 - 17h00 - Maroc - Par: S.A

L’Algérie ne veut pas d’une médiation arabe pour trouver une solution aux tensions avec le Maroc. Son ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, affirme que la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat est « souveraine, définitive et irréversible ».

« La question de la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc n’est pas et ne sera pas à l’ordre du jour de la réunion ministérielle, et que la décision de rompre les relations diplomatiques ne fera pas l’objet d’une discussion ou d’une délibération. C’est une décision souveraine, définitive et irréversible », a déclaré le chef de la diplomatie algérienne en marge de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères et pendant des réunions consultatives en prélude à cette rencontre.

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie pas près de revenir sur sa décision

En d’autres termes, l’Algérie refuse toute médiation arabe. L’Arabie saoudite fait partie des pays qui ont tenté de jouer une médiation entre Rabat et Alger afin de dégeler la crise diplomatique entre les deux pays. Au lendemain de l’annonce par l’Algérie de la rupture de ses relations diplomatiques avec le Maroc, le ministre des Affaires étrangères saoudien, Fayçal Ben Farhane avait annoncé s’être entretenu par téléphone avec ses homologues algérien et marocain.

À lire : « L’Algérie perçoit le Maroc comme un potentiel ennemi »

La Mauritanie s’est elle aussi lancée dans la même dynamique. Le ministre mauritanien des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, avait assuré que son pays « travaille sereinement » pour apaiser les tensions entre l’Algérie et le Maroc.

Mots clés: Algérie , Diplomatie , Rabat

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact