« L’Algérie perçoit le Maroc comme un potentiel ennemi »

4 septembre 2021 - 16h00 - Ecrit par : S.A

Luis Martinez, chercheur et spécialiste du Maghreb, par ailleurs directeur de recherche au CERI-Sciences Po affirme que « l’Algérie ne perçoit plus le Maroc comme un rival, mais comme un potentiel ennemi » et que la décision d’Alger de rompre ses relations diplomatiques avec Rabat « n’est qu’un nouvel épisode d’un interminable bras de fer ».

« La rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, annoncée le 24 août, intervient dans un contexte de vulnérabilité du régime algérien qui ne cesse depuis les “révoltes arabes” de 2011 de dénoncer des complots contre l’Algérie. Les événements majeurs de la décennie dans les pays limitrophes — le changement du régime de Ben Ali en Tunisie, le renversement de Kadhafi en Libye, la déclaration d’indépendance de l’Azawad au Mali, en 2012, et l’intervention Serval, les attaques des djihadistes contre le site gazier d’In Amenas dans le Sud en janvier 2013 — sont interprétés comme autant de preuves d’une volonté de déstabilisation du pays », commente le spécialiste du Maghreb dans une tribune publiée par Le Monde.

À lire : Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

Évoquant les raisons qui ont poussé Alger à rompre ses relations avec Rabat, Luis Martinez affirme que « les autorités algériennes ne perçoivent plus le Maroc comme un rival mais comme un potentiel ennemi, aspirant à déstabiliser un régime déjà affaibli par une économie mise à mal par la chute du prix du baril de pétrole en 2014, et par une situation politique dans l’impasse depuis l’émergence du Hirak, en février 2019, mouvement pacifique qui revendique une transition démocratique. »

À lire : L’Algérie ne supporte pas l’alliance du Maroc avec Israël

« Les tensions algéro-marocaines ont connu un nouveau pic en 1994 quand Rabat, accusant Alger de complicité dans un attentat islamiste à Marrakech, décida d’imposer un visa aux ressortissants algériens », rappelle le directeur de recherche au CERI-Sciences Po, ajoutant que le régime algérien avait ordonné en réaction la fermeture de la frontière, bloquant ainsi les exportations des produits marocains vers l’Algérie. Aussi, a-t-il rappelé que le Maroc a réintégré l’Union africaine en 2017 après l’avoir quittée en 1984. « Et depuis, le royaume chérifien déploie un activisme diplomatique en Afrique qui exaspère l’Algérie, note-t-il. Ce d’autant plus que l’administration Trump a publiquement conforté la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental ».

À lire : Algérie : les raisons de la rupture des relations avec le Maroc

Selon le spécialiste du Maghreb, ce conflit oublié du Sahara reste la matrice des crises récurrentes entre Rabat et Alger. « Il a paralysé tous les projets d’une intégration régionale. Voisins, l’Algérie et le Maroc ne sont pas parvenus, après un demi-siècle, à surmonter les différends qui les opposent. […] Cette rivalité dangereuse et destructrice sur le plan économique a fait le malheur de la jeunesse de ces deux pays, qui ne manque pas chaque fois que les occasions se présentent, de migrer vers l’Europe, déplore-t-il. Cette nouvelle rupture des relations diplomatiques imposée par Alger n’est qu’un nouvel épisode d’un interminable bras de fer ».

Tags : Algérie - Diplomatie - Rabat - Alger - Maghreb

Aller plus loin

L’armée algérienne met en garde le Maroc

Le Maroc est toujours dans le viseur de l’Algérie. Son armée a adressé une mise en garde à Rabat qui se serait lancé « dans une guerre déclarée contre »...

Rupture avec le Maroc : l’Algérie "veut montrer qu’elle est de retour sur la scène internationale"

La chercheuse Isabelle Werenfels de l’Institut allemand des affaires internationales et de sécurité (SWP) estime que « l’Algérie veut montrer » à travers sa décision de couper les...

Feux de forêts : l’Algérie maintient ses accusations contre le Maroc

L’Algérie persiste à accuser le Maroc et Israël d’être les responsables des incendies meurtriers qui ont ravagé le Nord du pays et fait plus de 90...

La crise avec le Maroc à l’origine d’une rencontre manquée entre Lamamra et Blinken ?

Alors que le secrétaire d’État, Antony Blinken a rencontré ses homologues iranien, français et russe lors de la 76ᵉ session de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, aucune...

Nous vous recommandons

Air Arabia et Royal Air Maroc assurent le rapatriement entre le Maroc et l’Europe

Afin de permettre aux voyageurs bloqués au Maroc, suite à la suspension des liaisons aériennes en provenance et à destination du royaume, Air Arabia a programmé une cinquantaine de vols spéciaux entre le Maroc et plusieurs pays européens du 1ᵉʳ au 6...

L’Algérie se réarme-t-elle en vue d’une guerre avec le Maroc ?

En crise avec le Maroc, l’Algérie a dépensé, entre 2010 et 2020, 90 milliards de dollars en équipements militaires et envisage d’en acquérir d’autres. C’est ce que révèle un rapport sécuritaire rédigé en conclusion des travaux d’une mission d’information sur les...

Scandale Bab Darna : enfin le procès

Le procès des huit accusés dans l’affaire immobilière Bab Darna va s’ouvrir le 9 novembre prochain.

Mohammed VI écrit à Abdelmadjid Tebboune

À l’occasion de la fête de l’indépendance de l’Algérie, le Roi Mohammed VI a adressé un message au président Abdelmadjid Tebboune. Un message dans lequel il présente ses vives félicitations.

Le Marocain GAIA Energy et l’Israélien Gandyr signent un accord

La société marocaine Gaia Energy et son homologue israélienne Gandyr, deux entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables, ont signé jeudi à Casablanca un accord de coopération.

La plus belle femme d’Espagne est Marocaine (vidéo)

Le mannequin basque d’origine marocaine, Sarah Loinaz, est depuis samedi 16 octobre, la Miss Univers Espagne 2021. Teresa Calleja Palazuelo, cousine de la duchesse de Huéscar, et Carmen Serrano ont été respectivement élues première et deuxième...

A Kénitra, on a entendu la voix d’une personne enterrée depuis une semaine

Une rumeur a enflé autour de la mort d’un individu enterré il y a quelques jours dans un cimetière à Kénitra et qui serait revenu à la vie. Une enquête a été ouverte.

Le Maroc veut attirer une allocation de 1,2 milliard de dollars du FMI

Le Maroc peut prétendre à 1,2 milliard de dollars, soit plus de 10 MMDH dans une opération du Fonds Monétaire International (FMI). L’institution annonce l’émission de 650 milliards de dollars de Droit de Tirage Spécial (DTS) puisés de ses réserves. De quoi...

Algésiras dénonce le « désintérêt » du gouvernement espagnol après l’annulation de Marhaba

Le conseil municipal d’Algésiras (Cadix), dirigé par José Ignacio Landaluce (PP), a dénoncé samedi, le « désintérêt » du gouvernement central (PSOE et Podemos) pour la ville et a rappelé le rôle important du port de la ville en tant que maillon essentiel dans le...

Les réseaux sociaux se déchirent sur Ziyech et Mazraoui

Pré-convoqués pour le prochain match des Lions de l’Atlas, les internationaux marocains Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui ont décliné l’invitation de Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF). Ce refus a suscité une...