Recherche

Rupture avec le Maroc : l’Algérie dans la diversion selon El País

© Copyright : DR

28 août 2021 - 09h20 - Maroc - Par: S.A

La presse espagnole a réagi à la rupture des relations diplomatiques entre le Maroc et l’Algérie. Le journal El País estime qu’Alger tente de faire diversion.

« À l’effondrement institutionnel du Sahel s’ajoutent une grave crise politique interne en Tunisie, un état de guerre civile cyclique en Libye, et maintenant la grave détérioration des relations toujours délicates entre l’Algérie et le Maroc, les deux pays ayant été en lutte depuis des décennies pour l’hégémonie régionale. La décision d’Alger de rompre les relations diplomatiques avec Rabat est le résultat de l’escalade progressive de la tension vécue ces derniers mois, et on ne sait pas combien de temps elle va durer et jusqu’où peuvent aller ses conséquences » analyse El País.

À lire : Tensions Algérie-Maroc : réactions de l’Arabie saoudite et des États-Unis

Les experts réagissent aussi au conflit actuel. Certains évoquent des causes plus profondes. « La reconnaissance de la souveraineté marocaine du Sahara par les États-Unis sous l’administration Trump a modifié le statu quo du conflit, ce qui, ajouté à la reprise des relations entre le Maroc et Israël, a alimenté le feu dans des relations historiquement conflictuelles », commente Haizam Amirah-Fernández, chercheur à l’Institut Elcano. Selon ses explications, il est clair que les crises internes de diverses natures, notamment sanitaires et économiques, stimulent une montée en température des relations avec le pays voisin.

À lire : Réaction du Maroc suite à la décision de l’Algérie de rompre ses relations

« Sans aucun doute, ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’Espagne, ni pour l’UE, ni pour le Maghreb, une région qui fait face à de nombreuses crises qui nécessitent des réponses coordonnées. Et cela est beaucoup plus difficile lorsque ses deux principaux pays n’ont pas de relations diplomatiques », analyse l’universitaire.

À lire : L’Algérie rompt ses relations diplomatiques avec le Maroc

Pour sa part, Irene Fernández-Molina, professeur à l’université d’Exeter et experte du Maghreb, estime qu’il existe une relation directe entre les problèmes internes et les crises bilatérales dans la région. « Il y a une perception répandue que l’insécurité est asymétrique – comme maintenant, que le Maroc est intérieurement plus fort que l’Algérie-, les relations ont tendance à se détériorer et des crises surviennent », explique-t-elle.

Mots clés: Alger , Diplomatie , Espagne

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact