Recherche

El Othmani parle de sa femme Halima et du roi Mohammed VI

© Copyright : DR

11 juin 2019 - 17h40 - Maroc

Saâdeddine El Othmani a accordé une longue interview à l’hebdomadaire panafricain "Jeune Afrique". Le chef du gouvernement marocain y évoque notamment ses relations avec le roi Mohammed VI et l’impact de l’action gouvernementale sur les marocains. Mais également, la situation de crise sociopolitique que traverse l’Algérie.

El Othmani a affiché l’excellence de ses relations avec le roi Mohammed VI. Ce qui à l’en croire, est de bon augure pour l’action gouvernementale dont le souverain est d’ailleurs pleinement satisfait. "Mes relations avec Sa Majesté sont excellentes", affirme le chef de l’exécutif qui dit également être "honoré des orientations du souverain et de son appui direct, qui ont été décisifs dans l’aboutissement de nombreuses réformes et réalisations majeures".

Sur un autre registre relationnel, mais cette fois-ci familial, El Othmani qui ose la comparaison avec son prédécesseur, affirme ne pas aimer exposer Halima, son épouse, personnage de "nature discrète", à l’en croire, contrairement à Benkirane qui mettait en avant sa femme.

Ce qui a changé depuis sa nomination ? El Othmani avoue ne plus disposer de temps de faire de la recherche parallèlement à ses consultations dans son cabinet. Toutefois, son installation dans la résidence du chef du gouvernement, lui aurait permis d’être proche du bureau et de gagner du temps.

Le diagnostic que fait le chef de l’exécutif de la société marocaine est sans ambages : "la société marocaine traverse actuellement une phase de transition assez difficile entre tradition et modernité. Elle a pu rattraper la modernité sur certains aspects, mais nous avons failli sur d’autres", fait-il observer. Mais en réalité, à en croire El Othmani, le mal est profond et n’est aucunement l’apanage du Maroc. "Le problème, c’est que les valeurs traditionnelles s’effritent, alors que nous n’arrivons pas encore à ancrer celles qui devraient aller de pair avec la modernité. Et ce n’est pas spécifique au Maroc ; la situation est la même dans toute la région".

Pour que le maroc se porte bien, le Docteur Othmani qui assure au passage que "beaucoup de réformes ont été réalisées", même si la vitesse de croisière n’est pas encore atteinte, a une ordonnance toute faite : "renforcer les valeurs nécessaires à la réussite de la transition vers la modernité tout en respectant ses propres traditions et sa propre culture", insiste-t-il.

Quid de la situation en Algérie ? A ce pays frère, Saâdeddine El Othmani souhaite, "un avenir prospère dans un cadre démocratique stable".

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact