Sahara : l’Algérie cherche à jouer les trouble-fêtes à l’ONU

2 février 2024 - 21h00 - Monde - Ecrit par : S.A

Élue en juin dernier, l’Algérie, protectrice du Polisario, siège au Conseil de sécurité de l’ONU comme membre non permanent pour la période allant du 1ᵉʳ janvier 2024 au 31 décembre 2025. Va-t-elle voter contre la prorogation du mandat de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) ?

Il est peu probable que l’Algérie vote contre le renouvellement du mandat de la mission de la MINURSO au Sahara marocain. C’est ce qu’indique un rapport préparé par la chercheuse en affaires nord-africaines, Sabina Henneberg, et publié par l’Institut de Washington pour les Affaires du Moyen-Orient. Un vote contraire serait synonyme d’un rejet du rôle de médiation joué par les Nations Unies dans le conflit. Un rôle soutenu par Alger qui demeure un ardent défenseur de la cause du Polisario, qui milite pour « le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination » via un référendum.

À lire : Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Pour la chercheuse en affaires nord-africaines, étant donné que les membres du Conseil sont généralement tenus à des normes de responsabilité et de légitimité, l’Algérie, élue en juin dernier membre non permanent du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans, pourrait vouloir éviter de devenir le premier pays à voter contre le texte. L’Algérie pourrait, en revanche, chercher, selon elle, à convaincre les deux autres membres africains, le Mozambique et la Sierra Leone, de s’abstenir de voter, dans une tentative de pression sur les États-Unis pour modifier le texte de manière à refléter les préoccupations des autres membres du Conseil.

À lire :L’Algérie réagit à la résolution de l’ONU sur le Sahara

Si le texte venait à être modifié selon le desiderata d’Alger, cela pourrait davantage compromettre les relations entre Washington et Rabat, estime Sabina Henneberg, ajoutant que la position ambiguë de l’administration Biden sur cette question a déjà affaibli ces relations. Toujours selon la chercheuse en affaires nord-africaines, l’Algérie pourrait, au cours du processus de prise de décision, attirer l’attention sur l’absence d’un élément de surveillance des droits de l’homme dans le mandat de la mission.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - ONU - Sahara Marocain - Minurso

Aller plus loin

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Le rêve d’Abdelmadjid Tebboune, un Maghreb uni ...sans le Maroc

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, est revenu samedi, lors d’un talk-show, sur les relations avec le Maroc, la question du Sahara, les tensions avec les Émirats arabes...

Maroc-Algérie : Déconstruire la haine

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie qui ne sont pas nouvelles ont atteint « un point de non-retour ». Le régime militaire algérien a réussi à répandre la haine contre Rabat...

Disparus en Algérie : l’angoisse des familles de six jeunes Marocains

Depuis le mois d’octobre dernier, six jeunes Marocains originaires d’Oujda, Berkane et Ahfir sont portés disparus. Leurs familles n’ont plus aucune nouvelle d’eux depuis qu’ils...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

Sahara : un drone marocain abattu par le Polisario ?

Des images montrant un drone prétendument marocain abattu par le Polisario dans le Sahara circulent sur les réseaux sociaux. De quoi s’agit-il en réalité ?

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Brahim Ghali s’en prend à nouveau au Maroc

Le président de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD), Brahim Ghali, a mis en garde lundi contre les politiques hostiles du Maroc dans la région, allusion faite à son alliance avec Israël.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...