Sahara : un élu belge appelle la Belgique à soutenir le plan marocain d’autonomie

27 juin 2022 - 16h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

La question du Sahara préoccupe le député Hugues Bayet (PS) qui coordonne avec sa collègue Frédérique Ries (MR) un Comité apolitique pour l’autonomie de cette région. Il appelle la Belgique à marcher dans le sillage de l’Espagne en soutenant le plan marocain d’autonomie. Dans ce sens, il entend envoyer cette semaine une correspondance au Premier ministre, Alexander De Croo (Open VLD) et aux présidents de parti.

« Depuis le départ des Espagnols, en 1975, cette région est disputée entre le Maroc et le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, qui réclame son indépendance. Depuis, c’est le statu quo. Or, cela est préjudiciable tant sur le plan politique qu’économique pour tout le Maghreb, mais aussi pour l’Europe, car ce pourrait être une zone de développement stratégique pour les énergies renouvelables, notamment. Bon nombre d’entreprises sont bloquées dans leurs initiatives », a analysé Hugues Bayet dans une interview accordée à Trends Tendances.

À lire : Les États-Unis soutiennent le plan marocain d’autonomie au Sahara

Le Comité apolitique pour l’autonomie du Sahara occidental — au sein duquel on retrouve des académiques, des syndicalistes, des personnalités du monde culturel — qu’il coordonne avec sa collègue Frédérique Ries (MR) se dit favorable à une solution diplomatique, sans être pro-Marocain ou anti-Algérien. « Pour le moment, l’ONU l’a encore rappelé, il y a une seule proposition sérieuse, crédible et réaliste, c’est la proposition marocaine d’octroyer une autonomie au Sahara occidental. Plusieurs pays, dont la France, l’Espagne ou les Pays-Bas, plaident pour que l’on travaille au départ de ce plan », a-t-il rappelé. Le souhait de comité, dira l’élu, c’est que la Belgique fasse de même.

À lire : Sahara : la France réitère son soutien au plan d’autonomie du Maroc

« Nous allons envoyer un courrier au Premier ministre, Alexander De Croo (Open VLD) et aux présidents de parti en ce début de semaine pour que la Belgique soutienne également cette piste », a-t-il dit, notant que la situation n’est certainement pas aisée pour le gouvernement fédéral avec le retrait de la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès (MR), pour des raisons privées. « Or, nous avons certainement de l’expérience à faire valoir avec notre vécu en matière de fédéralisme et des choses à apporter au débat. Notre Comité a pour objectif d’être un aiguillon sur cette question. Nous ne pourrons résoudre ce problème qu’en réunissant toutes les bonnes volontés », est-il persuadé.

À lire : Israël réitère son soutien à la marocanité du Sahara

Selon Hugues Bayet, c’est essentiel de trouver une solution pour les populations là-bas, mais aussi pour le Maroc, l’Algérie ou la Tunisie, qui sont des démocraties fragiles. « Un règlement de ce conflit gelé devrait permettre, selon les estimations, une augmentation du PIB de l’ordre de 3 à 4 %. Pour l’Europe, le Sahara occidental et la région tout entière disposent d’un potentiel important en matière d’énergie renouvelable. […] Il n’y a pas d’autre solution, sinon c’est la guerre. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Belgique - Espagne - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : la France réitère son soutien au plan d’autonomie du Maroc

La France a renouvelé, lundi, son soutien au plan d’autonomie du Maroc, le décrivant comme une « base sérieuse et crédible », pour aider à résoudre le différend sur le Sahara.

Les États-Unis soutiennent le plan marocain d’autonomie au Sahara

Les États-Unis ont réitéré leur soutien au Maroc, affirmant que le plan d’autonomie présenté par le royaume est une solution « réaliste ».

Le plan d’autonomie marocain pour le Sahara arrive au Parlement européen

La députée européenne Dominique Bilde a adressé une question avec demande de réponse écrite au vice-président de la Commission/haut représentant de l’Union pour les affaires...

L’Espagne change sa position sur le Sahara

C’est une réaction attendue depuis de longs mois par les autorités marocaines et qui augure sans doute un retour à la normale dans les relations entre le Maroc et l’Espagne....

Ces articles devraient vous intéresser :

Le mystère de la lettre de Pedro Sánchez au roi Mohammed VI

Le gouvernement espagnol continue de refuser de divulguer le contenu de la lettre envoyée par Pedro Sánchez au roi Mohamed VI, le 14 mars 2022. Cette lettre est considérée comme le « secret mieux gardé de la politique espagnole », s’étonne un journal...

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Le Maroc menace le Polisario en cas d’utilisation de drones

Le Maroc, par la voix de son représentant permanent auprès de l’ONU Omar Hilale, a prévenu l’organisation dirigée par Antonio Gutteres de la reprise du contrôle de toutes les zones situées à l’extérieur du mur et d’une réaction militaire appropriée au...

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.