Sahara contre Israël : le « cadeau » d’adieu de Trump au Maroc

13 décembre 2020 - 18h50 - Maroc - Ecrit par : J.K

En acceptant d’établir ses relations avec Israël, le Royaume a obtenu de Washington la reconnaissance de sa souveraineté sur le Sahara occidental. Cet échange est simplement un "cadeau" de Trump a déclaré à l’AFP, Bruce Maddy-Weitzman, spécialiste des relations israélo-marocaines à l’Université de Tel-Aviv.

« J’ai été surpris par l’annonce de normalisation des relations entre Israël et le Maroc de Donald Trump jeudi, au regard du temps passé avant la prise de cette décision », rapporte l’AFP. Évoquant les raisons de cette décision, M. Maddy-Weitzman a indiqué que les Marocains ont vite conclu l’accord, à cause de l’arrivée d’une nouvelle administration à Washington. De plus, le développement des accords d’Abraham rend la tâche facile pour le Maroc qui fait partie du club des monarchies. Ainsi, "du point de vue des Marocains, il s’agit d’un cadeau d’une administration Trump sur le départ et d’un cadeau de surcroît central à l’identité nationale du Maroc, et à sa priorité en termes de politique étrangère depuis le milieu des années 70 : le Sahara occidental", a-t-il souligné.

Pour le spécialiste, il s’agit d’une transaction, même si les Marocains n’emploient pas le mot " normalisation " et cela permettra d’améliorer l’image du Maroc en Occident, comme pays libéral, ouvert et qui valorise son patrimoine juif. Par ailleurs, avec la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, la donne change complètement, puisque le Maroc a quelque chose à y gagner.

Maddy-Weitzman estime que la France n’a joué aucun rôle dans cette affaire. " Je ne pense pas qu’ils vont suivre les Américains en reconnaissant la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental ", puisque les Français doivent préserver leurs liens avec l’Algérie à travers son soutien au Front Polisario. Et " c’est pour cela que je pense qu’ils n’étaient probablement pas impliqués ", a-t-il conclu.

Sujets associés : États-Unis - Israël - Sahara Occidental

Aller plus loin

Mike Pompeo : la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, l’autre étape vers la paix

Le secrétaire d’État américain a également réagi, vendredi 11 décembre, suite à la proclamation de la marocanité du Sahara. Dans son message, Mike Pompeo a reconnu que le...

Normalisation Maroc-Israël : les militants amazighs saluent « une victoire historique »

Les militants amazighs estiment que la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël est une "victoire historique".

Reconnaissance de la marocanité du Sahara, "le plus grand revers du Polisario"

La décision du président Donald Trump de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur l’ensemble du Sahara fait la une de la presse internationale. Le journal...

Le rapprochement Maroc-Israël met le PJD dans l’embarras

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël embarrasse le Parti de la justice et du développement (PJD).

Ces articles devraient vous intéresser :

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Amar Belani porte de nouvelles accusations contre le Maroc

Le Maroc est une fois de plus dans le viseur d’Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb qui l’accuse de « ruiner » les efforts de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU...

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Sahara : Israël réaffirme son soutien au Maroc

En visite de travail au Maroc, Gideon Saar, ministre israélien de la justice, a réaffirmé le soutien de son pays à la position du royaume concernant la question du Sahara.

Staffan de Mistura en visite au Maroc

Staffan de Mistura, envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, a entamé depuis samedi une nouvelle visite dans la région, pour approfondir les consultations avec toutes les parties impliquées.