Sahara : le Maroc donne son feu vert pour la nomination d’un envoyé spécial

6 avril 2021 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

En prélude à la prochaine réunion du Conseil de sécurité prévue le 21 avril, le Maroc a, à travers son ministre des Affaires étrangères et de la coopération africaine, donné carte blanche pour la nomination d’un envoyé spécial des Nations Unies pour le Sahara. Nasser Bourita dénonce les agissements de l’Algérie et de son protégé, le Polisario.

Le Maroc a donné son accord à la nomination d’un nouvel envoyé spécial, a déclaré Nasser Bourita, lors d’une conférence de presse animée lundi, en marge de l’inauguration du consulat du Sénégal à Dakhla, soulignant que l’Algérie et le Polisario œuvrent pour son blocage. « Il faut se demander qui ne cesse d’entraver la désignation d’une personnalité, en refusant plusieurs candidats », questionne le chef de la diplomatie marocaine. Selon lui, « les vraies parties du conflit (du Sahara) sont le Maroc et l’Algérie », vu le degré d’engagement d’Alger.

Ces déclarations du ministre marocain interviennent à quelques jours de la prochaine réunion du Conseil de sécurité prévue le 21 avril. La question du Sahara est d’ailleurs inscrite à l’agenda de cette réunion. Le Maroc réaffirme son plan d’autonomie pour le Sahara soutenu par l’ONU et bon nombre de pays comme règlement de ce conflit qui perdure. « Le Maroc appelle à impliquer l’Algérie dans toute solution future, vu qu’elle est partie prenante dans le conflit », a indiqué Bourita. Aussi, a-t-il dit que le voisin de l’Est encourage la violation du cessez-le-feu par les miliciens du Polisario.

S’agissant des appels algériens à étendre le rôle de la MINURSO à l’observation du respect des droits de l’Homme, Nasser Bourita estime que « l’Algérie est le dernier pays à pouvoir parler de droits de l’Homme. Il a tenu à préciser que le rôle essentiel de la MINURSO est de faire respecter le cessez-le-feu. Une tâche difficile pour la mission onusienne à cause des provocations multiples des éléments du Polisario, lesquelles avaient amené les Forces armées royales (FAR) à mener une opération militaire pour libérer la zone tampon d’El Guerguerat bloquée depuis des semaines par les miliciens du mouvement indépendantiste. De son côté, le royaume affiche sa volonté à respecter l’accord de cessez-le-feu, signé en 1991.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - ONU - Polisario - Sahara Marocain - Nasser Bourita

Aller plus loin

Le Polisario réagit à la nomination de Staffan de Mistura

Le délégué du Front Polisario en Espagne, Abdulah Arabi, a affirmé que la nomination imminente de Staffan de Mistura comme envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental...

Le nom d’un envoyé spécial pour le Sahara circule et il ne fait pas l’unanimité

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres entend nommer l’ancien ministre portugais des Affaires étrangères, Luís Amado, comme prochain envoyé spécial pour le...

« Washington a beaucoup à perdre d’une résurgence du conflit au Sahara »

Emanuele Ottolenghi, politologue et chercheur principal à la Fondation pour la défense des démocraties à Washington affirme que les États-Unis ont beaucoup à perdre d’une...

La question du Sahara à l’agenda de la prochaine réunion du Conseil de sécurité

La question du Sahara demeure une préoccupation pour le Conseil de sécurité des Nations Unies. Cette problématique sera abordée à la prochaine session de l’organisation onusienne.

Ces articles devraient vous intéresser :

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Le calvaire des MRE à Casablanca dénoncé par une députée

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) vivent un calvaire lors de la réception des corps de leurs êtres chers, à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca. Une députée du Parti de la Justice et du Développement (PJD) interpelle le ministre...

Des joueurs marocains « pris en otage » en Algérie

Alors qu’ils sont arrivés en Algérie dans le cadre du match aller des demi-finales de la Coupe de la Confédération de la CAF, les joueurs et le staff de la Renaissance sportive de Berkane ont été « pris en otage » en raison du maillot contenant une...

Rachid M’Barki sanctionné à cause du Sahara : Lahcen Haddad crie à l’indignation

La mise en retrait par BFMTV de son journaliste franco-marocain, Rachid M’Barki, à qui la chaîne française reproche d’avoir prononcé à l’antenne l’expression « Sahara marocain » a suscité une réaction de la part du parlementaire et ancien ministre...

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Smara : « Ces attaques ne resteront pas impunies », prévient le Maroc

Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations unies a réagi à l’attaque que le Polisario a affirmé avoir mené dans la nuit du samedi à dimanche dans la ville d’Es-Semara et qui a fait un mort et trois blessés dont deux sont dans un état grave.

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.