Sahara : un ministre algérien s’en prend au Maroc et à l’Espagne

31 mars 2021 - 10h20 - Espagne - Ecrit par : G.A

Le ministre algérien des Affaires Étrangères a effectué le lundi, une visite de travail à Madrid et en a profité pour introduire subtilement le dossier sur le Sahara, en s’attaquant au Maroc. Sabri Boukadoum a été reçu par son homologue espagnole Arancha González Laya.

Lors d’un point presse, la ministre espagnole a expliqué que la rencontre avec le ministre algérien a porté sur des questions bilatérales, telles que l’immigration, le terrorisme ou encore la coopération énergétique, alors que son homologue algérien a tenté à plusieurs reprises d’imposer le dossier du Sahara.

Le ministre algérien des affaires étrangères a d’abord brièvement commenté « les évolutions récentes au Sahara occidental », les mêlant à la Libye, le Sahel et le Proche-Orient. Une déclaration sur laquelle, Arancha Gonzalez Laya n’a fait aucun commentaire. Une journaliste algérienne a tenté de rebondir sur la question, avant que la ministre ne réponde de manière tranchée. « La position de l’Espagne reste inchangée, défendant une solution politique, juste et négociée sous l’égide de l’ONU », a souligné la ministre espagnole, notant que l’Espagne espère l’arrivée prochaine d’un envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Sur la question du Sahara, Sabri Boukadoum a affirmé, à nouveau, dans une interview accordée au journal El Pais, qu’il s’agit « d’un problème de décolonisation qui doit être résolu par l’autodétermination ». Interrogé sur la situation sur le terrain, Boukadoum affirme que l’on « prend une résolution, puis une autre… qui ne mènent à rien, seulement au blocus et on sait déjà qui bloque. Certains pays passent leur temps à insulter », dit-il. Il ajoute que « l’Espagne a une responsabilité historique, elle ne peut pas se cacher derrière les Nations unies. Elle a une responsabilité particulière et doit intervenir ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Sahara Occidental - Plainte

Aller plus loin

Sahara : le Maroc appelle l’Algérie à des négociations directes

Le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, dit oui à son homologue algérien Sabri Bokadoum, qui l’a invité à des négociations sur la question du Sahara. C’est...

Le Maroc à nouveau dans le viseur de l’Algérie

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie sont loin de retomber. Salah Goudjil, président du Sénat algérien, a déclaré que les agissements du royaume «   sont connus, et ce, dès...

Le lobbying marocain a-t-il fait échec à une ambition de l’Algérie ?

L’Algérie accuse le Maroc (« lobbying hostile ») sans le nommer d’avoir fait échouer sa candidature à accueillir le siège de l’Agence africaine du médicament (AAM).

Ce que reproche l’Algérie au Maroc

L’Algérie n’est pas près de rétablir ses relations avec le Maroc. Le pays maintient une position constante sur la normalisation avec Israël, la question du Sahara, la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

L’Espagne tire un trait sur le Sahara occidental

Le ministère espagnol des Affaires étrangères, sous la houlette de José Manuel Albares, a retiré de son site internet une section consacrée au Maghreb et au Moyen-Orient. Auparavant, cette partie incluait l’engagement de l’Espagne pour...