Le Maroc à nouveau dans le viseur de l’Algérie

7 mai 2021 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Les tensions entre le Maroc et l’Algérie sont loin de retomber. Salah Goudjil, président du Sénat algérien, a déclaré que les agissements du royaume «   sont connus, et ce, dès le lendemain de l’indépendance, notamment à travers ses velléités expansionnistes  » et que la normalisation avec Israël est «  un épouvantail  ».

« Les agissements du Royaume sont connus, et ce, dès le lendemain de l’indépendance, notamment à travers ses velléités expansionnistes », a déclaré Salah Goudjil dans une interview accordée au journal L’Expression à la veille de la commémoration des événements du 8 mai 1945. Pour le président du Sénat algérien, la normalisation des relations entre le Maroc et Israël est une « alliance contre nature » qui confirme et donne « un cachet solennel à une collaboration entre les deux parties qui date de dizaines d’années ».

Selon lui, les deux parties ont des similitudes sur plusieurs points. « Notamment le fait qu’ils soient des pays occupants de territoires qui ne sont pas les leurs et privent leurs deux peuples de jouir de leurs droits légitimes, faisant fi des principes et des décisions de la légalité internationale », a souligné le haut responsable algérien.

Il a soutenu que « le conflit au Sahara occidental est une question de décolonisation ». « Il s’agit de la dernière colonie en Afrique et qui nécessite de trouver une solution dans le cadre de la légalité internationale et des résolutions onusiennes, surtout la résolution 15-14 qui octroie aux peuples colonisés le droit à l’autodétermination, ce qui s’applique également au peuple sahraoui », a-t-il expliqué. Il a souligné que les tergiversations et les tentatives de fuir les responsabilités ont empêché la réalisation d’une solution juste à ce conflit qui menace la paix et la stabilité dans la région, tout en portant atteinte à la crédibilité des Nations unies.

« Il faut ajouter que, perdant du terrain concernant le dossier du Sahara occidental marqué par les revers diplomatiques enregistrés, ces derniers mois, en Afrique et à travers le monde, le Maroc se rabat toujours sur son voisin l’Algérie qu’il accuse de tous les maux et son alliance avec Israël est un épouvantail qu’il brandit à la face du pays du million et demi de martyrs. Cependant, l’Algérie est vigilante face aux menées et aux visées de ces deux régimes. L’Histoire nous montre clairement qui sont nos amis et qui sont nos ennemis », a poursuivi Salah Goudjil.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Israël - Sahara Marocain - Normalisation Maroc Israël

Aller plus loin

L’Algérie affiche son opposition à l’utilisation de la carte du Maroc intégrant le Sahara

L’utilisation de la carte du Maroc intégrant le Sahara lors d’une réunion des Douanes de la région MENA a agacé le directeur général des Douanes algériennes, Noureddine Khaldi...

L’Algérie pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI

L’Algérie n’est visiblement pas près d’accepter la main tendue du roi Mohammed VI pour un éventuel réchauffement des relations entre les deux pays. Le général de corps d’armée...

Sahara : le Maroc appelle l’Algérie à des négociations directes

Le ministre marocain des affaires étrangères, Nasser Bourita, dit oui à son homologue algérien Sabri Bokadoum, qui l’a invité à des négociations sur la question du Sahara. C’est...

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe en question

L’avenir du gazoduc Maghreb-Europe va se jouer dans quatre mois, à l’expiration en autonome, de l’accord liant l’Algérie et le Maroc pour son exploitation. La tension entre les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : une pétition pour mettre fin aux relations avec Israël

Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, s’est expliqué sur le refus d’accès à la présidence du gouvernement aux universitaires, juristes et des personnalités politiques venus mercredi pour déposer une pétition appelant à mettre fin à la...

Marathon des sables : le Marocain Rachid El Morabity vise un 10ᵉ titre

Le Marocain Rachid El Morabity, 9 fois vainqueur du Marathon des sables, l’un des plus difficiles au monde, vise une dixième victoire de cette course qui démarre ce dimanche.

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Une boule de feu aperçue dans le ciel marocain

Une boule de feu a été aperçue dans une grande partie du Maroc, notamment au Sahara. L’image a été capturée en début de semaine par les caméras de Playa Blanca à Lanzarote (Canaries).

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Israël importe des étrogs marocains pour la fête de Souccot

Pour la célébration de la fête de Souccot cette année, les juifs d’Israël vont utiliser des étrogs marocains. Une grande quantité de ce fruit a été acheminée en Israël, en raison des restrictions liées à la loi juive et grâce à la normalisation des...

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.