Recherche

Des soucis avec la justice pour Brahim Bouhlel, Hedi Bouchenafa et Zbarbooking

© Copyright : DR

5 avril 2021 - 19h20 - Société - Par: S.A

En compagnie du snapchatteur franco-marocain Zbarbooking et du Franco-algérien Hedi Bouchenafa, l’acteur algérien Brahim Bouhlel a diffusé une vidéo dans laquelle il insulte les Marocaines et les enfants du royaume. De quoi susciter de vives réactions.

La vidéo a été tournée à Marrakech où se trouvaient les acteurs franco-algériens Brahim Bouhlel et Hedi Bouchenafa, et le snapchatteur franco-marocain Zbarbooking, samedi dernier. Brahim, en voix off, tient des propos insultants et dégradants. « La dernière personne qui m’a mal parlé au Maroc, je lui ai sorti une liasse de dirhams, et je l’ai baffé avec. Il a klah (effrayé, NDLR) sa grand-mère », dit-il, parlant des mineurs rencontrés qui semblent être des mendiants. Il les a d’ailleurs traités de « fils de p***". Il évoque ensuite des prostituées marocaines à qui il dit payer « 100 DH ».

La diffusion de cette vidéo a provoqué la colère de bon nombre de Marocains. Sur Twitter, certains ont crié à l’indignation. D’autres ont dénoncé cette vidéo jugée dégradante et insultante. Dans la foulée, l’émission @2MInteractive qui devrait recevoir Brahim Bouhlel a été déprogrammée. « Adidas s’oppose fermement à toute forme d’intolérance, de discrimination et de sexisme. Nous nous engageons à faire du sport un espace où chacun est pleinement accepté. Rappelant qu’aucun contrat ne lie la marque à Brahim Bouhlel. Adidas s’engage à reconsidérer sa collaboration avec lui », a réagi la marque.

Sur le même réseau social, Mourad Elajouti, président du Club des Avocats au Maroc a condamné «  vigoureusement les propos haineux, abjects et racistes proférés à l’encontre des enfants marocains par des pseudos-humoristes/influenceurs ». Il a fait savoir que le procureur du roi de Marrakech a donné des instructions pour l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre des deux acteurs franco-algériens et du snapchatteur franco-marocain.

Depuis, la polémique enfle. Pour y couper court, les trois célébrités se sont confondues en excuses. « On a fait une blague en donnant de l’argent aux petits. Je suis vraiment désolé si je vous ai manqué de respect […] J’étais reçu comme un roi au Maroc. J’ai rendu du mieux que je pouvais. Je ne fais pas partie de ces gens qui font des trucs chelou. Je m’excuse à ceux que j’ai pu blesser », a déclaré Hedi Bouchenafa, dans un message vocal.

À son tour, Zbarbooking affirme qu’il n’avait aucunement l’intention de blesser ses compatriotes. « Je sais que les propos et les actes qui apparaissent dans cette vidéo peuvent être en désaccord avec la personne que je suis, étant moi-même marocain. J’aime mon peuple et les traditions de mon pays », a-t-il dit. « Je n’ai pas voulu porter préjudice ou salir l’image du royaume, de ses habitants ou de ses enfants. Si ma vidéo a été maladroite et a blessé le peuple marocain, j’exprime toutes mes excuses », dira pour sa part Brahim Bouhlel, assurant avoir voulu faire « rire et non heurter la sensibilité de qui que ce soit ». C’est plus que raté !

Mots clés: Algérie , France , Cinéma

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact