Sahara : Pedro Sánchez dans le viseur de l’Algérie

19 avril 2022 - 16h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

L’Algérie n’a toujours pas digéré la nouvelle position de l’Espagne sur le Sahara. Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb s’en est pris à Pedro Sánchez, président du gouvernement espagnol, qui a appelé au retour au poste de l’ambassadeur d’Algérie à Madrid.

Après le Maroc, l’Espagne entre en crise avec l’Algérie à cause du changement de sa position sur le Sahara. Un changement de position qui a poussé Alger à rappeler son ambassadeur à Madrid pour consultations. Dans un entretien à la chaîne Antena 3 lundi 18 avril, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez a appelé au retour à son poste du diplomate algérien. De quoi susciter une vive réaction de la part d’Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb.

À lire : L’Algérie ferme son marché à l’Espagne

« Le retour de l’ambassadeur d’Algérie à Madrid sera tranché souverainement par les autorités algériennes », a-t-il indiqué dans une déclaration à l’agence de presse algérienne APS. Cette décision sera prise dans le cadre de « clarifications préalables » et “franches” pour reconstruire une « confiance sérieusement abîmée » sur la base de « principes clairs, prévisibles et conformes au droit international », a ajouté Amar Belani. Ce dernier saisit l’occasion pour s’en prendre à Pedro Sánchez. Celui-ci a mis fin à la longue crise entre son pays et le Maroc, en soutenant le plan d’autonomie du Sahara proposé par le royaume.

À lire : Après le Maroc, l’Espagne en crise avec l’Algérie

Les propos du chef du gouvernement espagnol sont non seulement d’une « légèreté déconcertante », mais correspondent aussi à la volonté de « s’auto-absoudre de la lourde responsabilité personnelle dans l’adoption de ce surprenant revirement » sur le conflit du Sahara occidental qui « rompt avec la position d’équilibre traditionnelle de l’Espagne », estime Amar Belani. L’Espagne a une « responsabilité particulière, tant sur le plan moral que juridique en sa qualité de puissance administrante de juré (statut rappelé en 2014 par l’Audiencia nacional)  » et en sa « qualité de membre » du Groupe des amis du Sahara occidental auprès du SG de l’ONU, a par ailleurs rappelé le diplomate algérien.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Sahara Marocain

Aller plus loin

Sahara : Abdelmadjid Tebboune accuse Pedro Sanchez d’avoir « tout cassé »

L’Algérie n’a toujours pas digéré la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, même si elle assure que pour le moment, elle continuera de...

Réaction d’un haut responsable algérien sur la visite de Sanchez au Maroc

Un haut responsable algérien a réagi à la visite du président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez au Maroc faisant suite au changement de position de l’Espagne sur la...

Après le Maroc, l’Espagne en crise avec l’Algérie

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, aurait indiqué lors de sa visite jeudi à Rabat, qu’il n’envisage pas de se rendre prochainement en Algérie. Les deux pays...

L’Algérie ferme son marché à l’Espagne

Quelques jours après l’annonce de la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Algérie a d’abord fermé son marché de bétail à l’Espagne, et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Attaque marocaine de drone : Le Polisario décrète trois jours de deuil

Le chef du Polisario, Brahim Ghali, vient de décréter trois jours de deuil, après le décès vendredi d’un haut responsable militaire et trois miliciens dans une attaque marocaine.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.

Quatre membres du Polisario tués par un drone marocain

Quatre personnes auraient été tuées ces derniers jours par des drones marocains au Sahara, selon des médias proches du Polisario.

La marque Lacoste présente ses excuses au Maroc

L’affaire des polos Lacostearborant une carte tronquée du Maroc, excluant ses provinces du sud, connaît un nouvel épisode. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, a confirmé que les responsables de la célèbre marque française de...

Au Maroc, un trek solidaire vire au cauchemar

Alors qu’elles participaient fin octobre au Trek Rose Trip, qui sensibilise au cancer du sein, récolte des fonds pour l’association Ruban Rose et plusieurs autres structures, au Sahara, au Maroc, plus de 800 femmes ont vécu une expérience...

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...