L’Algérie ferme son marché à l’Espagne

14 avril 2022 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

Quelques jours après l’annonce de la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Algérie a d’abord fermé son marché de bétail à l’Espagne, et progressivement, à tous les produits agricoles et commerciaux en provenance de ce pays.

L’Algérie continue de « punir » l’Espagne, en réaction à la décision de Pedro Sanchez de changer de position sur le Sahara. Après avoir rappelé son ambassadeur à Madrid pour des consultations, l’Algérie a progressivement interdit l’accès à son marché aux produits espagnols, en commençant par le bétail, fait savoir La Razon.

À lire : L’Algérie menace d’augmenter le prix de la fourniture de gaz à l’Espagne

En peu de temps, les autorités algériennes ont fermé totalement leur marché aux agriculteurs et opérateurs commerciaux espagnols. Le gouvernement algérien a déjà annoncé qu’il augmentera le prix du gaz fourni à l’Espagne via le Medgaz et qu’il renforcera ses liens plutôt avec l’Italie pour acheminer du gaz vers l’Europe.

À lire : L’Algérie va revoir tous les accords commerciaux avec l’Espagne

Cette nouvelle sanction de l’Algérie va sérieusement affecter les intérêts des exportateurs et éleveurs de bovins espagnols. L’Algérie avait aussi menacé de revoir tous ses accords commerciaux avec l’Espagne, après ce revirement « inattendu » de sa position sur le Sahara. Elle vient ainsi de mettre sa menace à exécution.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Exportations - Agriculture - Gaz

Aller plus loin

L’Algérie va revoir tous les accords commerciaux avec l’Espagne

En réaction à la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Algérie prévoit de « réviser » tous les accords commerciaux avec...

L’Algérie « punit » l’Espagne

En réaction au changement de l’Espagne sur le Sahara, l’Algérie entend mener contre cette dernière des actions “énergiques” et “multiformes”.

Sahara : l’Algérie rappelle son ambassadeur à Madrid

L’Algérie ne digère pas le changement de position de l’Espagne sur le Sahara. Elle vient de rappeler son ambassadeur à Madrid pour consultations.

Réaction de l’Algérie sur la nouvelle position de l’Espagne sur le Sahara

Les réactions s’enchaînent après l’annonce de la nouvelle position de l’Espagne au sujet de la question du Sahara. L’Algérie, protectrice du Polisario, dénonce « une 2ᵉ trahison...

Ces articles devraient vous intéresser :

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : à quand la hausse du prix des bouteilles de gaz ?

Alors que l’idée d’une augmentation progressive du prix des bouteilles de gaz butane au Maroc agite les esprits, le gouvernement se veut rassurant, mais reste assez vague.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

France : les prix des tomates cerises marocaines résistent à l’inflation

Malgré la flambée des prix des denrées alimentaires, due à l’inflation, les tomates, produites au Maroc gardent leurs prix inchangés. De quoi susciter l’interrogation de certains professionnels.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.