Crise Algérie-Espagne : des révélations sur la relance du GME au profit du Maroc

1er mai 2022 - 17h00 - Ecrit par : A.S

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara marocain a poussé l’Algérie à menacer de rompre son contrat avec son partenaire qui entend rouvrir le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse pour acheminer du gaz vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) dans le cadre d’un nouvel accord commercial avec le royaume. Des révélations ont été faites sur la relance du GME, lesquelles mettent en avant l’hypocrisie des autorités algériennes.

L’hypocrisie de l’Algérie est mise à nu. Dans un article titré « Il y a six mois, l’Algérie avait accepté que l’Espagne devienne une station de transit pour le gaz américain vers le Maroc », le journal espagnol El Español a affirmé que l’Algérie a été non seulement consultée et avisée par Madrid au sujet de la relance du gazoduc Maghreb-Europe pour les besoins énergétiques du Maroc, mais elle avait également donné son accord de principe pour la mise en place de ce plan en Espagne. Une source officielle du ministère espagnol de la Transition écologique (Miteco) cité par le même journal a fait des révélations sur cet accord secret conclu entre l’Espagne et l’Algérie fin septembre, quelques jours avant l’annonce de la fermeture par Alger du GME à travers le non-renouvellement du contrat venu à expiration le 31 octobre dernier.

À lire : L’Algérie menace de couper le gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc

« Alger savait depuis près de sept mois que l’Espagne répondrait à la demande du Maroc concernant la garantie sa sécurité énergétique sur la base des relations commerciales », a expliqué cette source, faisant savoir que le chef de la diplomatie espagnole José Manuel Albares s’était rendu à Alger le 30 septembre, accompagné des présidents de Naturgy, Francisco Reynés, et d’Enagás, Antoni Llardén, et qu’un mois plus tard, c’est le vice-président Ribera qui avait effectué une visite à Alger pour clore tous les termes de l’accord.

À lire : L’Algérie à l’Espagne : « pas une goutte de gaz pour le Maroc »

« Cela fait des mois que nous expliquons à l’Algérie que le Maroc va acquérir du GNL [gaz naturel liquéfié] sur les marchés internationaux, le décharger dans une usine de regazéification de la péninsule et utiliser le gazoduc maghrébin pour être réexpédié vers son territoire », a poursuivi la même source. Selon cette dernière, l’attitude agressive de l’Algérie observée ces derniers jours par l’adoption d’un nouveau discours destinée à la « consommation interne » dans le cadre d’une « mise en scène » dont le seul but serait de répondre favorablement à des « pressions internes » qui insistent pour que Alger proteste contre la nouvelle position de Madrid sur le Sahara.

Tags : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne ne pourra pas prouver à l’Algérie si elle vend son gaz au Maroc

L’Algérie continue de menacer de couper l’approvisionnement en gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc dans le cadre de son nouveau partenariat avec ce...

L’Espagne réticente à acheminer du gaz vers le Maroc

L’Espagne n’a toujours pas autorisé l’envoi de gaz au Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse. Les autorités espagnoles hésitent à donner le feu vert pour démarrer...

L’Algérie ferme son marché à l’Espagne

Quelques jours après l’annonce de la décision de l’Espagne de soutenir le plan marocain d’autonomie du Sahara, l’Algérie a d’abord fermé son marché de bétail à l’Espagne, et...

L’Espagne change sa position sur le Sahara

C’est une réaction attendue depuis de longs mois par les autorités marocaines et qui augure sans doute un retour à la normale dans les relations entre le Maroc et l’Espagne. Dans...

Nous vous recommandons

Retour en sélection : quelle décision pour Hakim Ziyech ?

Hakim Ziyech aurait définitivement tourné dos à la sélection nationale tant que Vahid Halilhodzic est en place. Le milieu de terrain de Chelsea semble camper sur sa position et refuserait toute médiation.

La présence d’un navire militaire espagnol à Melilla suscite l’indignation au Maroc

Un navire militaire de la marine espagnole effectue actuellement une mission dans la région de Melilla. Sa présence dans l’enclave n’a pas été vue d’un bon œil par le Maroc.

L’Algérie se dote-t-elle d’un nouveau système de guerre électronique pour contrer le Maroc ?

L’Algérie dont le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha, a récemment affirmé que le Maroc sans le nommer a « changé de tactique en recourant à l’espace cybernétique, aux réseaux sociaux et aux campagnes...

Le Maroc va-t-il durcir l’octroi des visas pour les Égyptiens ?

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, affirme que le Maroc est sur le point de durcir les conditions d’octroi de visas pour certains Égyptiens. Et pour...

Un important réseau de trafic de haschich marocain démantelé à Malaga

La Garde civile a procédé samedi au démantèlement d’un important réseau de trafic de haschich marocain sur la côte-est de Malaga. En tout, 26 personnes ont été arrêtées et 3 362 kilos de haschich saisis au cours de...

Le Maroc veut former les cultivateurs de cannabis

Au Maroc, des sessions de formations seront organisées au profit des cultivateurs de cannabis pour le développement de cette filière. Une avancée après l’adoption de la loi n° 13.21 relative à l’usage légal du cannabis à des fins médicales et...

Recherché par Interpol, un Français arrêté à Casablanca

Les services de la police judiciaire de Casablanca ont arrêté Noureddine B., un baron de drogue français d’origine algérienne sous le coup d’un mandat d’arrêt international délivré par les autorités françaises. Il sera bientôt extradé vers la...

Engouement des touristes français pour le Maroc

Fermé depuis le 29 novembre dernier à cause de la propagation du variant Omicron, l’espace aérien marocain rouvre ce lundi 7 février 2022. Cette réouverture déclenche un fort afflux à court terme au point que le Maroc retrouve les 10 pays les plus...

Ruée des entreprises et touristes israéliens vers le Maroc

La normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël intervenue en décembre 2020 provoque une ruée des entreprises et touristes israéliens vers le royaume.

Le trafic passagers en forte baisse à Tanger Med

Le trafic maritime à Tanger Med a considérablement augmenté en 2021, enregistrant plus de 7 millions de conteneurs, soit une hausse 24 % par rapport à l’année précédente. Le trafic passagers, lui, est en forte...