Crise Algérie-Espagne : des révélations sur la relance du GME au profit du Maroc

1er mai 2022 - 17h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

Le changement de position de l’Espagne sur le Sahara marocain a poussé l’Algérie à menacer de rompre son contrat avec son partenaire qui entend rouvrir le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse pour acheminer du gaz vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe (GME) dans le cadre d’un nouvel accord commercial avec le royaume. Des révélations ont été faites sur la relance du GME, lesquelles mettent en avant l’hypocrisie des autorités algériennes.

L’hypocrisie de l’Algérie est mise à nu. Dans un article titré « Il y a six mois, l’Algérie avait accepté que l’Espagne devienne une station de transit pour le gaz américain vers le Maroc », le journal espagnol El Español a affirmé que l’Algérie a été non seulement consultée et avisée par Madrid au sujet de la relance du gazoduc Maghreb-Europe pour les besoins énergétiques du Maroc, mais elle avait également donné son accord de principe pour la mise en place de ce plan en Espagne. Une source officielle du ministère espagnol de la Transition écologique (Miteco) cité par le même journal a fait des révélations sur cet accord secret conclu entre l’Espagne et l’Algérie fin septembre, quelques jours avant l’annonce de la fermeture par Alger du GME à travers le non-renouvellement du contrat venu à expiration le 31 octobre dernier.

À lire : L’Algérie menace de couper le gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc

« Alger savait depuis près de sept mois que l’Espagne répondrait à la demande du Maroc concernant la garantie sa sécurité énergétique sur la base des relations commerciales », a expliqué cette source, faisant savoir que le chef de la diplomatie espagnole José Manuel Albares s’était rendu à Alger le 30 septembre, accompagné des présidents de Naturgy, Francisco Reynés, et d’Enagás, Antoni Llardén, et qu’un mois plus tard, c’est le vice-président Ribera qui avait effectué une visite à Alger pour clore tous les termes de l’accord.

À lire : L’Algérie à l’Espagne : « pas une goutte de gaz pour le Maroc »

« Cela fait des mois que nous expliquons à l’Algérie que le Maroc va acquérir du GNL [gaz naturel liquéfié] sur les marchés internationaux, le décharger dans une usine de regazéification de la péninsule et utiliser le gazoduc maghrébin pour être réexpédié vers son territoire », a poursuivi la même source. Selon cette dernière, l’attitude agressive de l’Algérie observée ces derniers jours par l’adoption d’un nouveau discours destinée à la « consommation interne » dans le cadre d’une « mise en scène » dont le seul but serait de répondre favorablement à des « pressions internes » qui insistent pour que Alger proteste contre la nouvelle position de Madrid sur le Sahara.

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne change sa position sur le Sahara

C’est une réaction attendue depuis de longs mois par les autorités marocaines et qui augure sans doute un retour à la normale dans les relations entre le Maroc et l’Espagne....

L’Espagne affirme que le gaz algérien n’ira pas au Maroc

La troisième vice-présidente et ministre de la Transition écologique, Teresa Ribera, a rassuré son homologue algérien, Mohamed Arka, qu’« en aucun cas », le gaz algérien ne sera...

L’Algérie menace de couper le gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc

L’Algérie a menacé de rompre les contrats de fourniture de gaz avec les entreprises espagnoles si une seule goutte de son gaz est revendue au Maroc dans le cadre du nouvel...

L’Espagne ne pourra pas prouver à l’Algérie si elle vend son gaz au Maroc

L’Algérie continue de menacer de couper l’approvisionnement en gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc dans le cadre de son nouveau partenariat avec ce dernier.

Ces articles devraient vous intéresser :

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Gaz : un avenir prometteur pour le Maroc

Le Maroc dispose d’importants réserves de gaz qui peuvent garantir sa sécurité énergétique et apporter d’importants revenus à l’économie nationale, selon Sound Energy.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Chariot Oil & Gas va acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe

La société britannique Chariot a annoncé mercredi la signature d’un accord avec l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) pour acheminer le gaz de Larache via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).