L’Algérie menace de couper le gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc

28 avril 2022 - 12h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’Algérie a menacé de rompre les contrats de fourniture de gaz avec les entreprises espagnoles si une seule goutte de son gaz est revendue au Maroc dans le cadre du nouvel accord avec l’Espagne pour acheminer du gaz vers le royaume via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

En pleine crise diplomatique avec l’Espagne après son changement de position sur le Sahara, l’Algérie a prévenu les autorités espagnoles qu’elle n’hésiterait pas à rompre ses contrats gaziers si elle venait à constater que son gaz était revendu au Maroc, fait savoir El Periodico.

La vice-présidente et ministre de la Transition écologique, Teresa Ribera, a confirmé mercredi la réouverture imminente, en sens inverse, du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc, fermé depuis octobre par l’Algérie, afin d’acheminer du gaz vers le royaume. « L’Espagne a répondu favorablement au Maroc qui a demandé un soutien pour garantir sa sécurité énergétique, sur la base des relations commerciales, comme elle le ferait avec tout autre partenaire ou voisin », indiquent des sources gouvernementales espagnoles.

À lire : L’Algérie pourrait arrêter de fournir du gaz à l’Espagne

Le gouvernement espagnol rassure que le gaz algérien ne sera pas revendu au Maroc, soulignant que le rôle de l’Espagne se limitera à transformer dans ses usines de regazéification le gaz naturel liquéfié (GNL) acheté par le Maroc sur le marché international et à l’acheminer vers le royaume via le GME. « En aucun cas, le gaz acquis par le Maroc ne sera d’origine algérienne », assurent des sources du ministère de la Transition écologique, précisant que l’Algérie est informée de l’activation de ce mécanisme.

L’Algérie a fermé, fin octobre, le gazoduc Maghreb-Europe en raison des tensions avec le Maroc. Principal fournisseur de l’Espagne en gaz, l’Algérie n’est pas arrivée à satisfaire la demande de l’Espagne après cette décision, le Medgaz, le gazoduc reliant directement les deux pays, étant de capacité plus réduite que le GME. Depuis janvier dernier, les États-Unis sont devenus le premier fournisseur de gaz de l’Espagne, devant l’Algérie, avec 43 % des importations totales en mars.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne ne pourra pas prouver à l’Algérie si elle vend son gaz au Maroc

L’Algérie continue de menacer de couper l’approvisionnement en gaz à l’Espagne si elle fournit le Maroc dans le cadre de son nouveau partenariat avec ce dernier.

L’Espagne réticente à acheminer du gaz vers le Maroc

L’Espagne n’a toujours pas autorisé l’envoi de gaz au Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse. Les autorités espagnoles hésitent à donner le feu vert pour démarrer...

Sahara : l’Algérie continue de punir l’Espagne

L’Algérie n’a toujours pas pardonné à l’Espagne le changement de sa position sur la question du Sahara. Elle a pris une nouvelle mesure punitive envers la péninsule ibérique.

Le Maroc va acheminer du gaz depuis l’Espagne via le GME bientôt

La ministre marocaine de la Transition énergétique, Leïla Benali, a annoncé vendredi la réouverture, en sens inverse, du gazoduc Maghreb-Europe (GME) pour acheminer du gaz de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.