L’Algérie à l’Espagne : « pas une goutte de gaz pour le Maroc »

7 mars 2022 - 21h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’Algérie maintient la pression sur l’Espagne, qui ne doit exporter aucune goutte de gaz vers le Maroc via le gazoduc Maghreb Europe.

Le ministre algérien de l’Énergie, Mohamed Arkab, a réaffirmé lors d’un entretien téléphonique avec son homologue espagnol, Teresa Ribera, la volonté de son pays de respecter ses engagements en matière d’approvisionnement en gaz. Depuis la fermeture, fin octobre, du gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc, l’Algérie fournit du gaz à l’Espagne via Medgaz, un gazoduc qui relie directement les deux pays. En raison de sa capacité plus réduite que le GME, l’Algérie envoie aussi du gaz liquéfié pour satisfaire pleinement la demande espagnole.

À lire : L’Espagne n’est pas autorisée à vendre du gaz algérien au Maroc

Dans ce contrat de fourniture de gaz, l’Algérie a clairement souligné à l’Espagne que pas une goutte de son gaz ne devait parvenir au Maroc. La décision de l’Espagne de fournir du gaz au Maroc via le GME, annoncée par Ribera le 2 février dernier, a donc suscité la colère de l’Algérie qui a rompu en août ses relations diplomatiques avec le Maroc. Pourtant, les autorités espagnoles assurent qu’il n’a jamais été question d’envoyer du gaz algérien à Rabat.

À lire : Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

« La remise du gaz de l’Espagne au Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe nécessite une adaptation technique mineure du réseau gazier, et un accord entre Enagás et son homologue marocain pour établir les règles techniques d’exploitation du gazoduc », expliquent des sources d’Enagás à El Mundo. Il s’agit en réalité de faire passer du gaz liquéfié acheté sur le marché international vers le Maroc via le GME, après l’avoir transformé dans les usines de regazéification en Espagne. Avec le contexte actuel marqué par la crise ukrainienne, il sera difficile de concrétiser ce projet, l’Algérie devenant une alternative pour l’Europe en matière d’approvisionnement en gaz.

À lire : Guerre en Ukraine : l’Algérie va-t-elle réactiver le GME pour fournir du gaz à l’Europe ?

Pour le moment, les autorités espagnoles, algériennes et marocaines réfléchissent à l’éventualité d’une remise en service du GME face à la crise ukrainienne. Les installations du gazoduc ont été entretenues et il serait facile à restaurer, estiment les mêmes sources. 

Sujets associés : Espagne - Algérie - Ukraine - Gaz

Aller plus loin

Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

Le Maroc a demandé l’aide de l’Espagne pour importer du gaz qu’il aura acheté sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et ensuite transformé dans les usines de...

Pas de gaz algérien transféré vers le Maroc

Toufik Hakkar, président-directeur général du groupe pétrolier Sonatrach assure qu’aucun gaz algérien exporté vers l’Espagne n’a été transféré au Maroc.

Guerre en Ukraine : l’Algérie va-t-elle réactiver le GME pour fournir du gaz à l’Europe ?

L’Algérie pourrait réactiver le gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc dont elle a refusé de renouveler le contrat arrivé à expiration le 31 octobre dernier pour fournir du...

Gaz : le Maroc accuse l’Algérie de bloquer son accord avec l’Espagne

Le Maroc dénonce l’attitude de l’Algérie qui cherche à bloquer par tous les moyens la mise en œuvre de son accord avec l’Espagne pour acheminer du gaz acheté sur les marchés...

Ces articles devraient vous intéresser :

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

« Le Maroc deviendra le prochain hub énergétique »

Le Maroc est l’endroit idéal pour les investisseurs et deviendra le prochain hub énergétique. Ces mots sont de Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, une société d’exploration, de développement et de production de gaz naturel et de pétrole israélienne qui...

Gaz : Sound Energy annonce des champs prometteurs au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy fait des progrès significatifs dans le cadre de la phase 2 de la concession de production de Tendrara et annonce de belles perspectives.

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Coup dur pour Sound Energy au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy exprime des inquiétudes à la suite de la confirmation d’une décision de l’administration fiscale marocaine. Elle redoute un risque de compromission des progrès de ses activités au Maroc.

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

L’ONHYM et SDX Energy déposent une demande de concession d’exploitation de gaz

L’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) et la société pétrolière SDX Energy ont adressé, le 18 juillet dernier, au ministère des mines, une demande de concession concernant l’exploitation de gaz naturel.

La gestion du projet de gazoduc Maroc-Nigéria confiée à une coentreprise

Dans un communiqué conjoint, le Maroc et le Nigeria ont annoncé avoir confié la gestion du projet de gazoduc à une coentreprise composée d’ILF Consulting et DORIS Engineering.