La décision de l’Espagne d’aider le Maroc à importer du gaz met en colère l’Algérie

12 février 2022 - 11h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’Algérie serait en colère contre l’Espagne qui a décidé d’aider le Maroc à importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe.

L’Algérie, qui a fermé le gazoduc Maghreb-Europe depuis fin novembre en raison des tensions avec le Maroc, n’a pas apprécié la décision de l’Espagne d’autoriser le royaume à importer du gaz via ce gazoduc, ont indiqué des sources proches du dossier à Ok Diario. La nouvelle aurait suscité une vive colère des autorités algériennes, bien que l’Exécutif espagnol lui ait assuré qu’il ne s’agit que d’un simple accord commercial avec un partenaire, « comme cela l’aurait été avec tout autre partenaire ou voisin ».

Le ministère de la Transition écologique n’a pas voulu réagir sur le sujet. Mais des sources officielles du ministère des Affaires étrangères démentent catégoriquement cette « prétendue colère de l’Algérie » et rassurent que les relations entre les deux pays sont « bonnes et fluides ».

À lire : Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

« Le Maroc a demandé un soutien pour garantir sa sécurité énergétique, sur la base des relations commerciales, et l’Espagne a répondu positivement à sa demande, comme il se doit de le faire avec tout autre partenaire ou voisin. En toute transparence, le Maroc pourra acheter du GNL sur les marchés internationaux, le transformer dans une usine de regazéification espagnole et utiliser le gazoduc Maghreb-Europe pour l’acheminer sur son territoire », a annoncé le 2 février dernier, la ministre de la Transition écologique, Teresa Ribera.

À lire : Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

Le Maroc et l’Espagne étaient à la recherche d’une solution pour continuer à assurer l’approvisionnement en gaz de leurs pays respectifs après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe. Les deux pays négociaient depuis des mois cet accord qui a fini par se concrétiser le 2 février dernier. Par ailleurs, l’Algérie n’arrive pas à satisfaire l’Espagne en gaz. En janvier, le taux d’importation de gaz depuis l’Algérie a considérablement chuté, faisant des États-Unis le principal fournisseur de gaz de l’Espagne, devant l’Algérie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

L’Espagne n’est pas autorisée à vendre du gaz algérien au Maroc

L’Espagne ne peut pas vendre du gaz au Maroc en raison d’une clause inscrite dans son contrat avec l’Algérie qui interdit toute revente du gaz algérien à des pays tiers.

En crise avec l’Algérie, l’Espagne va proposer une alliance énergétique au Maroc

Le président Pedro Sanchez va saisir l’occasion de sa visite au Maroc qui démarre ce jeudi, pour proposer une alliance énergétique en vue du développement de l’énergie...

Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

Après le non-renouvellement par les autorités algériennes du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, les autorités marocaines s’emploient à...

L’Algérie à l’Espagne : « pas une goutte de gaz pour le Maroc »

L’Algérie maintient la pression sur l’Espagne, qui ne doit exporter aucune goutte de gaz vers le Maroc via le gazoduc Maghreb Europe.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

SDX Energy fait une nouvelle découverte de gaz au Maroc

SDX Energy, l’explorateur gazier britannique qui exploite des gisements de gaz naturel dans le bassin du Gharb au Maroc, annonce avoir fait deux découvertes provenant des puits SAK-1 et KSR-20, récemment achevés. Ces découvertes ouvrent la voie à...

Gazoducs, regazéification et hydrogène vert : les paris du Maroc

Le Maroc travaille à développer les énergies renouvelables pour garantir son indépendance énergétique. Les autorités du royaume ont prévu un plan ambitieux de construction d’oléoducs et de gazoducs pour atteindre cet objectif d’ici 2030.

Maroc : à quand la hausse du prix des bouteilles de gaz ?

Alors que l’idée d’une augmentation progressive du prix des bouteilles de gaz butane au Maroc agite les esprits, le gouvernement se veut rassurant, mais reste assez vague.

Gaz : Sound Energy veut prolonger son contrat d’exploration au Maroc

La société britannique d’exploration gazière Sound Energy envisage de renouveler son contrat d’exploration au Maroc, en vue poursuivre ses forages à Tendrara et les recherches à Sidi Mokhtar.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Maroc : le prix du gaz s’envole dès lundi

Le prix du gaz butane au Maroc connaîtra une augmentation à partir de ce lundi 20 mai 2024, suite à la décision du gouvernement de décompenser partiellement la subvention accordée à ce produit. Cette mesure vise, dit-on, à rationaliser les dépenses...