Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

5 janvier 2022 - 12h20 - Ecrit par : S.A

Après le non-renouvellement par les autorités algériennes du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, les autorités marocaines s’emploient à trouver des solutions alternatives. Le port de Mohammedia accueillera bientôt le premier terminal méthanier marocain, équipé d’une unité de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel.

Le Maroc s’active pour s’approvisionner en gaz naturel après l’arrêt du Gazoduc Maghreb-Europe le 1ᵉʳ novembre 2021. Dans ce sens, l’Agence nationale des ports (ANP) a lancé un appel d’offres portant sur l’actualisation du poste C au port de Mohammedia, en vue d’installer un terminal gazier (Gaz naturel liquéfié) et une unité flottante de stockage et de regézéfication (Floating Storage and Regasification Unit — FSRU-). Un délai de sept mois sera accordé à l’entreprise qui remportera le marché pour livrer l’étude. Celle-ci est composée de plusieurs sous-missions traitant différents aspects (analyse des données, plan de masse, sécurité, manoeuvrabilité, amarrage, avant-projet, etc.), est-il précisé.

À lire : Maroc : la construction de l’usine flottante de gaz liquéfié sera confiée à un groupe chinois

L’ANP fait savoir que le plan directeur portuaire national (PDPN) à l’horizon de 2030 a donné au port de Mohammedia la vocation d’un port énergétique. « Dans ce cadre et afin d’accompagner la stratégie nationale pour l’approvisionnement du Maroc en gaz naturel et garantir une productivité plus performante du port, l’ANP projette d’étudier l’implantation d’un terminal pour GNL et FSRU », indique-t-elle dans le Cahier des prescriptions spéciales (CPS) qui accompagne la consultation.

À lire : Gazoduc : l’Algérie ferme le robinet au Maroc

Pour rappel, le ministère de l’Énergie avait lancé en avril dernier le premier Appel à manifestation d’intérêt (AMI) ayant trait à la construction d’une unité de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel au large du Maroc. Grâce à cette infrastructure, le royaume pourra importer du gaz naturel liquéfié (GNL) par voie maritime, et le regazéifier pour le distribuer à des clients opérant dans l’industrie, ainsi qu’aux centrales électriques que gère l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE).

Tags : Algérie - Gaz - Espagne - Méthanier de Mohammedia

Aller plus loin

Découverte du gaz à Larache : le démarrage de la production pour fin 2024

La production du gaz naturel découvert au large de Larache va démarrer vers fin 2024, selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). Situé dans le permis de...

Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

Le Maroc a demandé l’aide de l’Espagne pour importer du gaz qu’il aura acheté sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et ensuite transformé dans les usines de...

Le GME alimente à nouveau les centrales de Tahaddart et Ain Béni Mathar

Après plusieurs mois de fermeture du GME, les centrales à cycles combinés de Tahaddart et Ain Béni Mathar ont été de nouveau connectées au réseau grâce au GNL (Gaz naturel liquéfié)...

Pas de gaz algérien transféré vers le Maroc

Toufik Hakkar, président-directeur général du groupe pétrolier Sonatrach assure qu’aucun gaz algérien exporté vers l’Espagne n’a été transféré au...

Nous vous recommandons

Sebta : embouteillage monstre à la frontière marocaine

De longues files d’attente ont été enregistrées samedi du côté marocain de la frontière de Tarajal. Les Marocains d’Europe, en fin de vacances dans le royaume, attendent de traverser la frontière pour rejoindre leurs pays de résidence dans le cadre de la...

Asmae Hallaoui, une des victimes de Taoufik Bouachrine, est morte en donnant la vie

Enceinte, la journaliste marocaine Asmae Hallaoui, une des victimes de Taoufik Bouachrine, ex-directeur de la publication du quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum, condamné pour « traite d’êtres humains », « abus de pouvoir et d’autorité à des fins...

Le Maroc impose une 3e dose du vaccin pour les voyages à l’étranger

Tout Marocain qui désire voyager à l’étranger doit obligatoirement prendre la 3ᵉ dose du vaccin anti-Covid, si la deuxième dose vaccinale (ou celle de la dose unique du vaccin J&J) remonte à plus de 4 mois, selon le ministère de la...

Mustapha El Atrassi quitte la scène artistique avec un message poignant

L’humoriste franco-marocain Mustapha El Atrassi s’est retiré de la scène artistique de la façon la plus inattendue. Il décrit un métier qui l’a détruit chaque jour de l’intérieur.

Stanislas Eskenazi, avocat de Mohamed Abrini : « On m’avait prévenu... »

Après quatre mois d’allers-retours Bruxelles-Paris, Stanislas Eskenazi, l’avocat du belgo-marocain Mohamed Abrini accusé d’avoir participé aux préparatifs des attentats du 13 novembre à Paris, exprime son...

Après 13 ans de prison, Hassan Iasir, meurtrier d’une policière, est libre

Le tribunal d’application des peines de Bruxelles a accordé la liberté complète à Hassan Iasir, l’un des trois hommes condamnés en 2011 pour home-jacking avec circonstance aggravante de meurtre sur la jeune policière, Kitty Van...

Un ancien champion espagnol ne veut pas de Marocain détenteur de records

Mohamed Katir (7:27,64) a battu mardi le record de l’Espagne du 3 000 mètres, détenu depuis 1998 par Isaac Viciosa (7:29,34). Ce dernier, commentant la nouvelle performance dans sa catégorie, a affirmé qu’il aurait préféré être détrôné par un athlète...

Redouane Ahrouch condamné pour ne pas avoir serré la main à une femme

Reconnu coupable de sexisme, Redouane Ahrouch, co-fondateur du parti Islam, a écopé mercredi dernier d’une peine de quatre mois de prison avec sursis, devant la cour d’appel de Bruxelles.

Le Maroc au centre d’une forte polémique entre Ryanair et le Portugal

Le ministère portugais des Infrastructures a bloqué le week-end dernier le lancement de trois nouvelles liaisons de Ryanair entre Lisbonne et le Maroc, provoquant l’annulation des vols. La low cost irlandaise dénonce une mesure « illégale...

Comment Ceuta cherche à contrer le blocus du Maroc

Le plan stratégique de relance de Ceuta pour contrer le blocus économique imposé par le Maroc, proposé par le président de la ville, Juan Vivas, sera soumis à l’approbation de la plénière avant d’être envoyé au gouvernement espagnol. Entre autres, il prévoit...