Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

5 janvier 2022 - 12h20 - Espagne - Ecrit par : S.A

Après le non-renouvellement par les autorités algériennes du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, les autorités marocaines s’emploient à trouver des solutions alternatives. Le port de Mohammedia accueillera bientôt le premier terminal méthanier marocain, équipé d’une unité de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel.

Le Maroc s’active pour s’approvisionner en gaz naturel après l’arrêt du Gazoduc Maghreb-Europe le 1ᵉʳ novembre 2021. Dans ce sens, l’Agence nationale des ports (ANP) a lancé un appel d’offres portant sur l’actualisation du poste C au port de Mohammedia, en vue d’installer un terminal gazier (Gaz naturel liquéfié) et une unité flottante de stockage et de regézéfication (Floating Storage and Regasification Unit — FSRU-). Un délai de sept mois sera accordé à l’entreprise qui remportera le marché pour livrer l’étude. Celle-ci est composée de plusieurs sous-missions traitant différents aspects (analyse des données, plan de masse, sécurité, manoeuvrabilité, amarrage, avant-projet, etc.), est-il précisé.

À lire : Maroc : la construction de l’usine flottante de gaz liquéfié sera confiée à un groupe chinois

L’ANP fait savoir que le plan directeur portuaire national (PDPN) à l’horizon de 2030 a donné au port de Mohammedia la vocation d’un port énergétique. « Dans ce cadre et afin d’accompagner la stratégie nationale pour l’approvisionnement du Maroc en gaz naturel et garantir une productivité plus performante du port, l’ANP projette d’étudier l’implantation d’un terminal pour GNL et FSRU », indique-t-elle dans le Cahier des prescriptions spéciales (CPS) qui accompagne la consultation.

À lire : Gazoduc : l’Algérie ferme le robinet au Maroc

Pour rappel, le ministère de l’Énergie avait lancé en avril dernier le premier Appel à manifestation d’intérêt (AMI) ayant trait à la construction d’une unité de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel au large du Maroc. Grâce à cette infrastructure, le royaume pourra importer du gaz naturel liquéfié (GNL) par voie maritime, et le regazéifier pour le distribuer à des clients opérant dans l’industrie, ainsi qu’aux centrales électriques que gère l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz - Méthanier de Mohammedia

Aller plus loin

Gazoduc : l’Algérie veut imposer ses conditions au Maroc

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, assure que son pays n’a pas encore tranché sur le renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe (GME) traversant le Maroc et qui relie...

Le Maroc pourrait retirer l’Algérie de sa liste de fournisseurs de gaz

La décision de l’Espagne de fournir du gaz au Maroc pourrait pousser celui-ci à retirer l’Algérie de sa liste de fournisseurs dans un avenir proche. Cette décision porte...

Pas de gaz algérien transféré vers le Maroc

Toufik Hakkar, président-directeur général du groupe pétrolier Sonatrach assure qu’aucun gaz algérien exporté vers l’Espagne n’a été transféré au Maroc.

Le Maroc va importer du gaz via l’Espagne

Le Maroc a demandé l’aide de l’Espagne pour importer du gaz qu’il aura acheté sur les marchés internationaux sous forme liquéfiée et ensuite transformé dans les usines de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Importante découverte de gaz au Maroc

La société britannique Chariot Oil & Gas a récemment annoncé avoir fait une importante découverte de gaz naturel au Maroc, dans la licence « Loukos Onshore ».

Maroc : le prix du gaz s’envole dès lundi

Le prix du gaz butane au Maroc connaîtra une augmentation à partir de ce lundi 20 mai 2024, suite à la décision du gouvernement de décompenser partiellement la subvention accordée à ce produit. Cette mesure vise, dit-on, à rationaliser les dépenses...

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Hausse historique du prix du gaz au Maroc, une première en 30 ans

La bonbonne de gaz vendue au Maroc devrait voir son prix augmenter progressivement pendant trois ans, vient de révéler le Premier ministre Aziz Akhannouch.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Une importante découverte de gaz au Maroc

SDX Energy a annoncé la découverte d’un important gisement de gaz dans le bassin du Gharb, dont l’exploitation contribuera au développement économique de la région.

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Suppression de la subvention au gaz au Maroc : une réforme indispensable ?

La décision du gouvernement de supprimer la subvention sur le gaz butane est opportune et salutaire en ce sens que ces ressources financières serviront à renforcer l’aide directe aux groupes vulnérables, a déclaré mardi Abdellatif Jouahri, Wali de Bank...