Le Maroc trouve une solution alternative au gaz algérien

5 janvier 2022 - 12h20 - Ecrit par : A.S

Après le non-renouvellement par les autorités algériennes du gazoduc Maghreb-Europe (GME) reliant l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, les autorités marocaines s’emploient à trouver des solutions alternatives. Le port de Mohammedia accueillera bientôt le premier terminal méthanier marocain, équipé d’une unité de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel.

Le Maroc s’active pour s’approvisionner en gaz naturel après l’arrêt du Gazoduc Maghreb-Europe le 1ᵉʳ novembre 2021. Dans ce sens, l’Agence nationale des ports (ANP) a lancé un appel d’offres portant sur l’actualisation du poste C au port de Mohammedia, en vue d’installer un terminal gazier (Gaz naturel liquéfié) et une unité flottante de stockage et de regézéfication (Floating Storage and Regasification Unit — FSRU-). Un délai de sept mois sera accordé à l’entreprise qui remportera le marché pour livrer l’étude. Celle-ci est composée de plusieurs sous-missions traitant différents aspects (analyse des données, plan de masse, sécurité, manoeuvrabilité, amarrage, avant-projet, etc.), est-il précisé.

À lire : Maroc : la construction de l’usine flottante de gaz liquéfié sera confiée à un groupe chinois

L’ANP fait savoir que le plan directeur portuaire national (PDPN) à l’horizon de 2030 a donné au port de Mohammedia la vocation d’un port énergétique. « Dans ce cadre et afin d’accompagner la stratégie nationale pour l’approvisionnement du Maroc en gaz naturel et garantir une productivité plus performante du port, l’ANP projette d’étudier l’implantation d’un terminal pour GNL et FSRU », indique-t-elle dans le Cahier des prescriptions spéciales (CPS) qui accompagne la consultation.

À lire : Gazoduc : l’Algérie ferme le robinet au Maroc

Pour rappel, le ministère de l’Énergie avait lancé en avril dernier le premier Appel à manifestation d’intérêt (AMI) ayant trait à la construction d’une unité de transformation du gaz liquéfié en gaz naturel au large du Maroc. Grâce à cette infrastructure, le royaume pourra importer du gaz naturel liquéfié (GNL) par voie maritime, et le regazéifier pour le distribuer à des clients opérant dans l’industrie, ainsi qu’aux centrales électriques que gère l’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE).

Tags : Algérie - Gaz - Espagne - Méthanier de Mohammedia

Aller plus loin

Maroc : la construction de l’usine flottante de gaz liquéfié sera confiée à un groupe chinois

Le géant chinois du BTP, China Communications Construction Co (CCCC), est en passe d’être sélectionné pour réaliser les travaux de construction d’une unité flottante de...

Le sous-sol marocain est riche en gaz naturel

Plusieurs sociétés internationales spécialisées en prospection pétrolière et gazière confirment que le sous-sol marocain est riche en gaz naturel. En témoigne d’ailleurs la...

La décision de l’Espagne d’aider le Maroc à importer du gaz met en colère l’Algérie

L’Algérie serait en colère contre l’Espagne qui a décidé d’aider le Maroc à importer du gaz via le gazoduc Maghreb-Europe.

Découverte du gaz à Larache : le démarrage de la production pour fin 2024

La production du gaz naturel découvert au large de Larache va démarrer vers fin 2024, selon l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). Situé dans le permis de...

Nous vous recommandons

Le Maroc sous la menace d’un retour au confinement

Les cas de Covid-19 sont en forte augmentation au Maroc. Face à cette situation, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, invite les Marocains à la vigilance et surtout au respect strict des mesures sanitaires, menaçant d’un nouveau...

Le prix du billet d’avion Malaga-Tétouan multiplié par 7

Avec les fluctuations notées au niveau des tarifs des vols du fait de la pandémie du Covid-19, la ligne aérienne Malaga-Tétouan est devenue la plus chère en 2021 avec une augmentation de 668,7 % par rapport à...

Maroc : ces diplômes qui protègent (un peu) du chômage

Les titulaires d’un doctorat et d’un bachelor au Maroc seraient les plus recherchés sur le marché de l’emploi, d’après une enquête qui vient d’être publiée.

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.

Le Maroc rend la vie difficile aux non-vaccinés

Le Maroc s’apprête à rendre obligatoire le pass vaccinal. Une mauvaise nouvelle pour les personnes non-vaccinées qui ne pourront plus sortir du pays ou obtenir des documents officiels.

Deux nouvelles trémies à Rabat

Dans le cadre du programme Rabat Ville Lumière, la Société de Développement Local (SDL) de la capitale a lancé deux appels d’offres relatifs à la construction de deux trémies à Rabat et à Salé.

Sète : souffrance des MRE en attente d’une traversée pour le Maroc

À la gare maritime Orsetti, les conditions d’attente des vacanciers qui devront rallier le Maroc après l’arrivée d’un ferry sont difficiles. Ils sont partagés entre étonnement et colère.

Le Maroc perce au classement FIFA

Malgré sa défaite 3-0 contre les États-Unis lors d’un récent match amical disputé dans le cadre de la préparation à la prochaine Coupe du monde au Qatar, le Maroc a amélioré sa position au dernier classement général FIFA/Coca-Cola en totalisant 1 558,90 points...

Insultes contre les Marocaines : Hafid Derradji visé par une plainte

La colère persiste après les explications de Hafid Derradji, accusé d’avoir insulté le Maroc et les Marocains jeudi dernier, jour de l’élimination de l’Algérie à la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2021). Le Club des avocats du Maroc a déposé samedi 22 janvier...

Pegasus : vers une brouille diplomatique Maroc-France ?

Le Maroc est accusé d’avoir ciblé les numéros de journalistes, de militants et de personnalités françaises, notamment le président Emmanuel Macron à l’aide du logiciel israélien Pegasus. Cette affaire va-t-elle brouiller les relations entre le Maroc et la...