Gaz : le Maroc accuse l’Algérie de bloquer son accord avec l’Espagne

9 mars 2022 - 20h20 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Maroc dénonce l’attitude de l’Algérie qui cherche à bloquer par tous les moyens la mise en œuvre de son accord avec l’Espagne pour acheminer du gaz acheté sur les marchés internationaux via le gazoduc Maghreb-Europe (GME).

Le 2 février dernier, le ministère espagnol de la Transition écologique a annoncé avoir répondu favorablement à la demande du Maroc d’acheter « en toute transparence, du gaz naturel liquéfié (GNL) sur les marchés internationaux, le transformer dans une usine de regazéification et l’acheminer sur son territoire par le gazoduc maghrébin ».

À lire : L’Algérie à l’Espagne : « pas une goutte de gaz pour le Maroc »

La nouvelle a suscité la colère de l’Algérie qui a rompu en août ses relations diplomatiques avec le Maroc et fermé, quelques mois plus tard, le GME. « Quatre mois après la fermeture du GME, l’expérience montre déjà qu’au lieu de nuire aux intérêts du Maroc, le régime algérien s’est tiré une balle dans le pied », analyse Le360, précisant que la portion de ce gazoduc qui traverse le Maroc, devenue la propriété exclusive du royaume, a été bien entretenue depuis fin octobre.

À lire : Grosses pertes pour l’Algérie depuis la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe

Depuis la fermeture du GME, l’Algérie a du mal à satisfaire la demande de l’Espagne en gaz. Selon les données d’Enagas, les États-Unis sont devenus le premier fournisseur du marché espagnol devant l’Algérie, avec 13 103 GWh de GNL en janvier 2022, soit 34,6 % de la consommation totale de l’Espagne.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Algérie - Gaz

Aller plus loin

La place du gaz naturel dans la politique énergetique du Maroc

La ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali, a déclaré lundi que le gaz était un élément qui a une place prépondérante dans la stratégie...

L’Espagne va gagner 10 millions d’euros en aidant le Maroc à importer du gaz

Pour la «  première fois  », le Maroc va acheter du gaz naturel liquéfié (GNL) sur le marché international et l’acheminer sur son territoire via le gazoduc Maghreb-Europe (GME)...

Le Maroc va acheminer du gaz depuis l’Espagne via le GME bientôt

La ministre marocaine de la Transition énergétique, Leïla Benali, a annoncé vendredi la réouverture, en sens inverse, du gazoduc Maghreb-Europe (GME) pour acheminer du gaz de...

Grosses pertes pour l’Algérie depuis la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe

Le refus de renouvellement du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Maroc arrivé à expiration le 31 octobre 2021 porte préjudice à l’Algérie. Déjà de lourdes pertes financières...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc ne touche pas à la subvention du gaz, du sucre et du pain

Malgré la conjoncture internationale, le gouvernement marocain va maintenir les subventions pour garantir la stabilité des prix du gaz butane, du blé et du sucre sur le marché national en 2023.

Un nouveau champ gazier au Maroc

Le ministère marocain de la Transition énergétique et du développement durable vient d’accorder un nouveau permis pour l’exploitation d’un nouveau champ de gaz naturel à Douar Oulad Belkheir, dans l’ouest du royaume.

Prospection pétrolière : Europa Oil & Gas prend une décision difficile au Maroc

La compagnie britannique de prospection et d’exploration pétrolière et gazière « Europa Oil & Gas » a décidé de renoncer à l’extension de la licence d’Inezgane située au large du Maroc. Elle évoque « une décision difficile ».

Champ gazier au Maroc : Predator Oil & Gas donne des nouvelles de Guercif

La société pétrolière et gazière Predator Oil & Gas, détentrice de la licence d’exploration de pétrole et de gaz onshore dans le nord-est du Maroc, amorce la première étape du processus centré sur l’évaluation de sables spécifiques au sein des...

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Les Marocains paieront plus cher la bonbonne de gaz

Comme décidé par le gouvernement, le prix de la bonbonne de gaz va augmenter dès l’année prochaine. Celle-ci devrait se poursuivre les années suivantes.

Maroc : à quand la hausse du prix des bouteilles de gaz ?

Alors que l’idée d’une augmentation progressive du prix des bouteilles de gaz butane au Maroc agite les esprits, le gouvernement se veut rassurant, mais reste assez vague.

Exploration gazière : nouveau contrat au Maroc

Chariot Limited a annoncé mardi la signature d’un accord pétrolier avec le Maroc pour une nouvelle licence d’exploration en onshore à Loukkos, au large de Larache.

Maroc : le prix du gaz s’envole dès lundi

Le prix du gaz butane au Maroc connaîtra une augmentation à partir de ce lundi 20 mai 2024, suite à la décision du gouvernement de décompenser partiellement la subvention accordée à ce produit. Cette mesure vise, dit-on, à rationaliser les dépenses...

Subventions au gaz et aux produits alimentaires : le coût pour l’Etat marocain en 2022

Les subventions accordées au gaz ont coûté au budget de l’État 22 milliards de dirhams l’année dernière, selon les données fournies par le ministère des Finances.