Samir Abdelmoula rejoint officiellement le PJD

15 septembre 2011 - 13h13 - Maroc - Ecrit par : J.L

L’ancien maire de Tanger Samir Abdelmoula a rejoint officiellement le Parti Justice et Développement (PJD). L’homme qui avait démissionné début mars du Parti Authenticité et Modernité (PAM) avait été annoncé dès le départ au PJD.

Le jeune milliardaire qui n’adhère aucunement à l’idéologie du parti de Benkirane, aurait selon toute vraisemblance choisi le PJD, tout simplement pour irriter le PAM, ennemi juré du parti islamiste.

Elu maire de Tanger en juin 2009, Samir Abdelmoula et quatre de ses adjoints, tous du PAM avaient démissionné du conseil de la ville de Tanger en octobre 2010.

Les absences répétées et l’immaturité de Samir Abdelmoula, la non tenue des sessions ordinaires et des comptes administratifs en suspens, qui ont entravé la bonne marche des affaires de la ville de Tanger, sont autant de raisons, qui avaient fini par précipiter le départ d’Abdelmoula du conseil de la ville de Tanger.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tanger - Parti de la Justice et du Développement (PJD) - Parti Authenticité et Modernité (PAM) - Samir Abdelmoula

Aller plus loin

Le parlementaire Samir Abdelmoula arrêté pour chèque sans provision

Le député à la Chambre des représentants, Samir Abdelmoula, a été interpellé par les services de sécurité de Tanger. Il est poursuivi sur la base d’un mandat d’arrêt national...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le PJD évoque un lien entre le séisme et les péchés collectifs du Maroc

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) s’est exprimé sur le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre qui a endeuillé le Maroc et a lancé un appel aux Marocains. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela ne devrait...

Réforme du Code de la famille au Maroc : Abdelilah Benkirane menace

Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, relance le débat sur la réforme de la Moudawana et du Code pénal, en promettant des actions fortes si le ministre de la Justice y introduit des amendements qui portent atteinte à la cellule familiale.

Maroc : Abdelali Hamieddine, ancien parlementaire, condamné pour meurtre

La Cour d’appel de Fès a rendu son verdict dans l’affaire de l’ex-parlementaire Abdelali Hamieddine, qui vient d’être condamné à une peine de 3 ans de prison ferme.

Le PJD en colère contre le nouveau Code de la famille

Le parti de la justice et du développement (PJD) dirigé par Abdelilah Benkirane, affiche son opposition à la réforme du Code de la famille. Du moins, pour certaines propositions.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

Rappel à l’ordre du cabinet royal : quelle sera la réaction du PJD ?

Jusqu’à présent, le Parti Justice et développement (PJD), dirigé par Abdelilah Benkirane, s’est gardé de tout commentaire après la mise en garde du cabinet royal, mais il pourrait réagir dans les tout prochains jours.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

Code de la famille : les féministes marocaines face à l’opposition de Benkirane

Le secrétaire général du Parti justice et développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a vivement critiqué le mouvement féministe qui milite pour l’égalité des sexes dans le cadre de la réforme du Code de la famille, estimant que son combat vise à...

La mise en garde d’Abdelilah Benkirane à Aziz Akhannouch

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) a poussé un coup de gueule contre le gouvernement d’Aziz Akhannouch. Il l’a par ailleurs mis en garde contre l’éventualité d’un déclenchement des manifestations...

Le PJD doit payer plus de 5 millions de dirhams

La Cour des comptes a récemment publié son rapport annuel sur l’audit des comptes des partis politiques pour l’année 2021. Selon ce rapport, le Parti de la justice et du développement (PJD) est en tête de liste des partis qui doivent rembourser des...