Recherche

Sebta : colère des Marocains non rapatriés

© Copyright : DR

23 mai 2020 - 13h00 - Société

Les Marocains bloqués à Sebta, laissés sur place lors du premier rapatriement, sont mécontents et las d’attendre. Le gouvernement local rassure que les opérations vont se poursuivre.

Les frontières entre le Maroc et Sebta ont été temporairement rouvertes ce vendredi 22 mai. L’objectif est de permettre le rapatriement des Marocains bloqués dans l’enclave. Ainsi, un premier groupe de 300 personnes a été rapatrié ce vendredi, aux environs de 10 h. Ils ont été embarqués dans une dizaine de bus, via le poste-frontière de Tarajal. La chaîne espagnole RTVE rapporte que ces premiers rapatriés seront conduits et placés en quarantaine pendant 14 jours dans un hôtel de la ville de M’diq.

Plusieurs autres Marocains devront attendre d’autres opérations de rapatriement avant de pouvoir rentrer chez eux. Ils ont découvert qu’ils n’étaient pas sur la liste du premier départ pour le rapatriement, fournie par les autorités marocaines à la police de Sebta, rapporte El Faro de Ceuta. Une situation qui n’est pas du goût de ces nombreuses personnes qui disent ne pas pouvoir supporter ce temps d’attente infernale. Elles ont manifesté leur mécontentement à la frontière. Il a fallu l’intervention de la police pour contenir les manifestants et éviter tout débordement, comme rapporté dans les vidéos partagées sur les réseaux sociaux. Le gouvernement local espère que les opérations de rapatriement vont se poursuivre afin de permettre à tous les Marocains bloqués dans l’enclave de Sebta de rentrer dans leur pays.

Mots clés: Rapatriement , Ceuta (Sebta)

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact