MRE : Sebta et Melilla privées de l’opération Marhaba ?

4 mai 2021 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : J.K

Le Maroc continue de faire pression sur l’Espagne et cela s’est accentué ces derniers jours suite à l’accueil de Brahim Ghali. Le Royaume, qui devrait organiser l’opération Marhaba dédiée aux Marocains du monde cette année, pourrait exclure les deux enclaves de Sebta et Melilla.

Aussi longtemps que le Maroc « s’obstinera à vouloir développer des projets dans ses régions du nord et nord-est pour relocaliser la population qui vivotait de la contrebande des frontières », les deux enclaves de Sebta et Melilla resteront fermées, ont indiqué les médias espagnols. D’ailleurs, le Maroc ne compte pas ouvrir de si tôt les frontières entre Sebta et Melilla, sauf si « l’Espagne accepte certaines de ses demandes » dont la reconnaissance de la marocanité du Sahara, bien que cela ait été consacré en quelque sorte durant la Marche Verte, a indiqué El Español. Ainsi, le Maroc serait en train de copier la stratégie adoptée avec l’Algérie, où depuis 27 ans les frontières sont restées fermées.

« L’objectif de Rabat est de développer économiquement les zones Est et Centre du Maroc, contribuer à l’emploi et améliorer le niveau de vie des habitants » face aux problèmes sociaux et manifestations populaires, notamment la contrebande. Ainsi, le gouvernement marocain met les moyens en place pour créer près de 5000 emplois d’ici 2023 dans la zone Tanger-Tétouan-Al-Hoceima, a souligné le quotidien. À savoir que le Maroc a bien l’intention de devenir un grand dans le commerce méditerranéen avec la construction du port de Nador et l’extension de Tanger-Med.

Mais « de cette façon, il sera fait sans Sebta et Melilla », s’inquiètent les médias espagnols qui trouvent compliquée cette coopération avec les enclaves dans le cadre de l’Opération Marhaba. L’année dernière, l’opération a été une réussite avec les avions spéciaux de divers pays et avec deux routes maritimes venant de la France et de l’Italie. Pour cette année, le gouvernement marocain a contacté certaines compagnies maritimes pour s’assurer de leur disponibilité. De plus, l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) très touchée par la crise, a récemment lancé un appel d’offres afin de mettre en place la traversée vers Tanger-Med, pour les voyageurs venant des pays du nord de l’Europe vers le Maroc.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Ceuta (Sebta) - Melilla - Sahara Marocain

Aller plus loin

Le Maroc veut mettre à genoux Sebta et Melilla

Les tensions observées depuis quelque mois dans les deux enclaves (Ceuta et Melilla) se sont exacerbées au cours de cette semaine. La fermeture, par le Maroc, du portage dans...

Opération Marhaba 2021 : Algésiras se prépare

En attendant l’annonce officielle par le Maroc et l’Espagne de l’organisation de l’Opération Marhaba 2021, l’Autorité portuaire de la baie d’Algésiras (APBA) se prépare déjà...

Le Maroc ferme les postes-frontières de Sebta et Melilla

Le Maroc a fermé ses frontières avec les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, tôt dans la matinée de ce vendredi, pour prévenir la propagation du coronavirus.

Opération Marhaba 2021 : le Maroc pourrait exclure Ceuta et Melilla

Dans le cadre de l’organisation de l’Opération Marhaba cette année, le Maroc n’envisage pas de faire transiter par Ceuta et Melilla, les milliers de Marocains résidant à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Polisario dit « accepter la paix » mais ne veut pas « déposer les armes »

Le Front Polisario a déclaré qu’il est pleinement engagé pour une paix juste, mais aussi pour la défense, par « tous les moyens légitimes », du droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination.

Comment les drones marocains ont changé les règles du jeu face au Polisario

Depuis la rupture du cessez-le-feu le 13 novembre 2020, le Maroc utilise des drones pour contrer les attaques du Polisario.

Élections en Espagne : la droite remettra-t-elle en cause la marocanité du Sahara ?

Au lendemain de la débâcle électorale de son parti, Pedro Sanchez, le président du gouvernement espagnol, vient d’annoncer la tenue d’élections anticipées pour le 23 juillet. Ces élections pourraient voir l’arrivée du Parti populaire (PP) et la remise...

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

« La marocanité du Sahara est irréfutable »

La souveraineté du Maroc sur le Sahara est irréfutable si l’on s’en tient aux documents royaux historiques, a affirmé jeudi Bahija Simou, la directrice des Archives royales, lors d’une conférence organisée par l’Association Ribat Al Fath pour le...

Staffan de Mistura tiendra des « consultations bilatérales » avec le Maroc et le Polisario

L’envoyé du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, tiendra des « consultations bilatérales » avec les représentants des autorités marocaines et du Front Polisario, a annoncé le porte-parole du secrétaire...

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le Maroc menace d’occuper le reste du Sahara

L’ambassadeur du Maroc aux Nations-Unies, Omar Hilale, a laissé entendre que le Maroc pourrait récupérer la partie du Sahara située à l’est du mur de séparation.

Sahara : l’ONU accuse, le Polisario récuse et critique le Maroc

Le Polisario critique le rapport du secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, sur la situation au Sahara qui l’accable et accuse le Maroc de violation continue de la présence et du travail de la MINURSO.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...