Sebta : sans trafic de marchandises, l’économie toujours au point mort

24 mai 2022 - 15h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

La non réactivation du trafic de marchandises à la frontière de Sebta avec le Maroc, affecte gravement l’économie de la ville autonome qui attend toujours la création d’une douane commerciale pour retrouver son statut de « ville commerciale ».

La réouverture de la frontière de Sebta est effective depuis mardi dernier, mais seules les personnes sont autorisées à la traverser. Pour le moment, aucun trafic de marchandises n’est admis, rappelle ABC. La décision a été mal accueillie par les acheteurs qui usent de ruse pour contourner les contrôle. « Un client a acheté des chaussures et a dû les porter en même temps pour ne pas se faire prendre », explique un gérant de magasin de chaussures Piccolo dans le centre-ville.

À lire : Des précisions sur l’introduction au Maroc de produits achetés à Sebta

Bref, l’économie n’est pas encore relancée à Sebta. La preuve, un seul cambiste sur les douze habituels, a repris du service à la frontière. L’activité n’est pas légale, mais c’est le seul moyen d’échanger rapidement des devises. « Ils changent dix ou 20 euros pour le taxi ou le bus. Il n’y a pas de grosses sommes pour faire du shopping », souligne le cambiste.

En revanche, le secteur touristique connaît un peu plus de réussite, avec l’affluence notée dans les hôtels, les restaurants, les cafétérias et les bars comme celui de la plage de Punta de Africa, à environ 50 mètres de la frontière, où s’arrêtent les voyageurs pour prendre de l’eau ou un café.

Les entrepreneurs de Sebta espèrent que l’ouverture de la frontière aux travailleurs frontaliers le 31 mai, permettra de relancer l’économie de la ville autonome. « Nous espérons que le bureau de douane commerciale sera légalement reconnu et doté des moyens appropriés lui permettant de fonctionner correctement », a déclaré pour sa part, Juan Jesús Vivas, le président de Ceuta.

Sujets associés : Ceuta (Sebta)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les patrons de Sebta se plaignent du blocus commercial du Maroc

La Confédération des entrepreneurs de Sebta (CECE-CEOE) a exprimé son inquiétude quant à l’avenir des douanes commerciales et « aux violations constantes » du Maroc qui n’applique...

Voici les produits autorisés à entrer à Sebta depuis le Maroc

Le ministère de la Santé et l’Agence fiscale (AEAT) ont élaboré un guide pour préciser les marchandises qui peuvent traverser la frontière de Tarajal depuis le Maroc, ainsi que les...

Sebta instaure une zone d’attente avant le passage au Maroc

La Délégation gouvernementale à Sebta a rappelé mercredi que tous les véhicules voulant entrer au Maroc doivent passer par la zone de contrôle dont l’accès sera réglementé,...

Voici les produits autorisés à entrer à Sebta depuis le Maroc

Les voyageurs en provenance du Maroc sont autorisés depuis quelques jours à traverser la frontière de Sebta avec certains produits alimentaires comme les légumes, les fruits, les...

Nous vous recommandons

Ceuta (Sebta)

Près de 200 Marocains seront rapatriés de Ceuta avant le Ramadan

La déléguée gouvernementale de Ceuta, Salvadora Mateos, a annoncé qu’un nouveau rapatriement de Marocains aura lieu avant le Ramadan prévu pour la mi-avril. Environ 200 Marocains se sont déjà inscrits sur la...

Ceuta : des Marocains cachent de la drogue dans un siège bébé

La Garde civile de Ceuta a arrêté samedi un Marocain qui transportait de la drogue dissimulée dans un véhicule, alors qu’il se rendait à Algésiras (Cadix) avec sa femme et leurs trois enfants mineurs.

La confidence de Hassan II sur Ceuta et Melilla il y a 40 ans

En 1978, le roi Hassan II avait reçu un petit groupe de journalistes espagnols. Au terme d’une conférence de presse sur la crise relative à Ceuta et Melilla, il échange quelques mots avec un journaliste espagnol. 40 ans après, cette brève discussion est...

Un MRE en prison pour avoir brutalisé une auxiliaire de la Croix-Rouge

Placé dans un centre d’accueil des immigrés clandestins à Sebta, un ressortissant marocain a écopé de 8 mois de prison avec sursis, assortis d’une amende de 6 euros par jour pendant 6 mois, pour avoir agressé verbalement et physiquement un agent de sécurité...

Ceuta : 90 Marocains attendent d’être rapatriés

Malgré les rapatriements qui ont eu lieu en mai et en septembre, la délégation gouvernementale espagnole à Ceuta continue de recevoir des demandes de rapatriement de Marocains. Encore quelque 90 personnes se sont inscrites pour être rapatriées dans les...