Recherche

En séjour illégal au Maroc, l’initiateur du Mémorial de l’Holocauste refuse de partir

© Copyright : DR

9 septembre 2019 - 05h40 - Société

Sommé de quitter le Maroc, pour « séjour illégal », le concepteur allemand du Mémorial de l’Holocauste, qu’il devait construire dans les environs de Marrakech, ne compte pas s’en aller. Il estime que la décision est une violation flagrante de ses droits et réclame la réparation des dommages qui lui ont été causés.

Oivier Bienkowski conteste la décision qui lui a été notifiée de quitter le Maroc pour
« séjour illégal ». L’Allemand qui se réclame artiste promet de poursuivre les autorités marocaines en justice. Selon Article19.ma, il dit être en mesure d’obtenir un visa d’investisseur au Maroc et ne compte pas s’en aller du pays.

En plus de contester la décision des autorités marocaines, le propriétaire du Mémorial de l’Holocauste de Marrakech et ses avocats exigent la somme de 100.000 euros, en guise d’indemnisation pour ses installations détruites. « L’art n’est pas un crime et ne nécessite aucune autorisation. Une fois que l’avocat aura gagné ce procès, nous construirons à nouveau le Mémorial de l’Holocauste … », a-t-il souligné dans une vidéo.

Malgré les menaces d’expulsion à son encontre, Oivier Bienkowski a poursuivi sa campagne internationale de collecte de dons en jouant la carte de l’antisémitisme. Selon son avocat, il était en train de créer une œuvre artistique qui dépeint le massacre de l’Holocauste dont ont été victimes les Juifs sous le régime nazi en Allemagne.

Pour sa part, Omar Arbib, membre du Bureau central de l’Association marocaine des droits de l’homme, sur des propos recueillis par Article19.ma, estime que le soi-disant Mémorial n’est pas une synagogue ou un lieu de culte pour que sa démolition soit immorale. Pour lui, il s’agit d’une instrumentalisation politique manifeste des crimes nazis et de la couverture des autres crimes.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact