Recherche

Les 722 soldats marocains en Côte d’Ivoire décorés par l’ONU

23 novembre 2007 - 22h49 - Monde

© Copyright : DR

Le dévouement et l’abnégation des soldats marocain membres de la mission onusienne de maintien de la paix en Côte d’Ivoire ont une nouvelle fois été reconnus et récompensés. Les 722 membres du contingent des FAR en mission à Bouaké se sont vu remettre des médailles par l’Organisation des Nations unies.

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU pour la Côte d’Ivoire, George Charpentier, a présidé, dans cette localité sise à 350 km d’Abidjan, une cérémonie de remise de médailles aux membres du contingent des Forces Armées Royales. Cette cérémonie représente une nouvelle preuve de « l’excellent rendement des soldats marocains au service de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) » a affirmé le responsable onusien, selon un communiqué diffusé par l’ONUCI en poste à Abidjan.

« Nous sommes en réalité fiers de vous pour le bon travail accompli », a-t-il déclaré devant les membres du contingent marocain. M. Charpentier a remercié par la même occasion le chef d’état-major des forces de défense et de sécurité des Forces Nouvelles (FN-ex rébellion), le général Soumaila Bakayoko, pour sa présence à cette cérémonie, qu’il a considérée comme « la marque de l’appréciation positive des autorités ivoiriennes pour le contingent marocain ».

Depuis 2004, sept contingents des FAR, soit un effectif d’environ 730 éléments se sont relayés à Bouaké dans le cadre de l’ONUCI. Il leur a été désigné comme missions d’effectuer des patrouilles de jour et de nuit, d’opérer des missions de reconnaissance aériennes, d’escorter et de sécuriser les hautes personnalités civiles et militaires, souligne le communiqué de l’ONUCI.

Outre ses activités dans le domaine opérationnel, le contingent marocain fournit des soins et des médicaments gratuits et fait régulièrement des dons de denrées alimentaires aux populations démunies. Une mission à laquelle ils se sont attelés avec dévouement et professionnalisme. Ce qui ne leur a, toutefois, pas épargné des campagnes de dénigrements.

Les soldats marocains avaient été accusés, en juillet dernier, d’avoir commis des abus sexuels sur des filles mineures de la ville de Bouaké. Les membres du contingent ont été frappés par une mesure cantonnement et une enquête a été déclanchée par les services de l’ONU. Les investigations de cette commission d’enquête ont permis de lever le voile sur une opération de manipulation derrière laquelle se trouvait une ONG locale. Les filles supposées avoir subi des abus sexuels, auditionnées par la mission onusienne, ont déclaré avoir été « victimes d’une manipulation de la part de la représentante de cette ONG moyennant aide et assistance » pour témoigner contre les soldats marocains.

À noter que le Maroc participe depuis 1947 aux différentes missions de soutien et maintien de la paix de l’ONU dans le monde. Par ailleurs, le Royaume qui contribue de manière régulière à de telles actions et se positionne parmi les contributeurs les plus importants en Casques bleus dans l’espace francophone, occupe, actuellement, le 14ème rang parmi les 115 contributeurs en troupes de l’ONU.

Aujourd’hui le Maroc - Tahar Abou El Farah

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact