Sommet arabe : le Maroc dénonce les provocations de l’Algérie

30 octobre 2022 - 16h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a signalé les agissements déplacés de l’Algérie à la réunion préparatoire du sommet arabe, condamnant des actes qui violent les textes de l’organisation. Une réaction aussitôt attaquée par Alger qui évoque une tentative de parasiter son sommet.

Présent en Algérie pour prendre part avec ses homologues de la ligue arabe à la réunion préparatoire du sommet arabe, Bourita a réagi aux agissements de son homologue Ramtane Laamamra, qui présidait la réunion en sa qualité de ministre des Affaires étrangères du pays hôte. Bourita a dénoncé un manquement à la diplomatie et au protocole lors de son accueil. Aucun responsable algérien n’a accueilli la délégation marocaine, ce rôle étant laissé au ministre mauritanien des Affaires étrangères.

A lire : Participation au sommet arabe : Mohammed VI pose des conditions

De plus, le chef de la diplomatie marocaine a fait savoir qu’au début des travaux, le ministre algérien s’est opposé de manière catégorique à la proposition marocaine d’introduire dans l’ordre du jour du sommet l’ingérence iranienne dans les affaires du Maghreb et la livraison de drones iraniens aux mains du Polisario. Le ministre algérien a refusé de soumettre la proposition marocaine au vote. Ce qui est contraire à toutes les pratiques de préparation des sommets des chefs d’État.

Dans la foulée, l’Algérie a réagi, dénonçant à son tour une tentative de parasiter le sommet arabe  qu’elle organise. Ces allégations sont le « fruit de l’imagination de ceux qui les ont propagées. Elles n’ont aucun fondement », affirme une source diplomatique algérienne citée par TSA, en indiquant que Nasser Bourita et sa délégation ont été reçus de la même façon que les autres délégations arabes.

Et d’ajouter que ces plaintes marocaines « malveillantes » et « trompeuses » sont devenues fréquentes et dont le but n’est plus un secret pour personne, ainsi que les tentatives de « mettre en doute le haut professionnalisme des compétences algériennes dans les instances internationales », ne peuvent en « aucune manière parasiter les travaux du sommet d’Alger, dont les signes du succès commencent à inquiéter certaines parties qui cherchent, comme d’habitude, à contrecarrer toute effort. »

Sujets associés : Algérie - Nasser Bourita

Aller plus loin

L’Algérie réagit à l’absence du roi Mohammed VI au sommet arabe

Par la voix de son ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, l’Algérie a réagi à l’absence du roi Mohammed VI au sommet de la ligue arabe qui se déroule à Alger.

Participation au sommet arabe : Mohammed VI pose des conditions

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a donné, pour la première fois, des nouvelles de la participation du roi Mohammed VI au sommet de la ligue arabe en Algérie....

Sommet arabe : Nasser Bourita en Algérie

Le ministre des Affaires étrangères marocain, Nasser Bourita, s’est rendu samedi en Algérie, dans le cadre des préparatifs du sommet de la Ligue arabe.

Les raisons de l’annulation de la participation du roi Mohammed VI au sommet arabe

Attendu à Alger pour participer au sommet arabe prévu du 1ᵉʳ au 2 novembre, le roi Mohammed VI n’effectuera pas le déplacement. Quid des raisons à l’origine de cette décision ?

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc mise sur ses compétences à l’étranger

Le Maroc veut impliquer davantage ses compétences à l’étranger à son processus de développement. Dans ce sens, un mécanisme est en cours d’élaboration pour accompagner les talents marocains à l’étranger, conformément aux orientations royales.

Le Maroc et le Cambodge veulent organiser un forum d’affaires

En marge de la visite de Prak Sokhonn, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale du royaume du Cambodge au Maroc, il a été décidé de l’organisation d’un forum d’affaires.

Agression de MRE en Europe : le parlement marocain interpellé

Un parlementaire du parti de l’Istiqlal vient d’appeler Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération africaine, à agir pour combattre les attaques racistes répétées ciblant les Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Le nouveau modèle dédié aux MRE bientôt une réalité

Le processus pour la réalisation d’un nouveau modèle dédié aux Marocains de l’étranger se poursuit. Mardi, les différents comités thématiques ont déposé leurs premières propositions lors d’une rencontre tenue à Rabat et présidée par le ministre des...

Le voyage de Nasser Bourita en Israël confirmé

Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita effectuerait en septembre une visite officielle en Israël, indiquent plusieurs sources israéliennes. Une information non encore confirmée officiellement du côté marocain.

Josep Borrell « indésirable » à Rabat

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a annulé une réunion prévue en septembre à Rabat avec le haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère, Josep Borrell, la jugeant « inappropriée » après la récente...

Les Marocains du monde, au cœur d’une importante réunion à Rabat

Le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, a présidé la dixième réunion de la Commission ministérielle dédiée aux Marocains résidant à l’étranger (MRE)à Rabat hier, jeudi. Dans le cadre de cette réunion, il a mis en avant l’engagement du...

La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Antonio Guterres reçu par le roi Mohammed VI

Le Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres, a été reçu mercredi en audience par le roi Mohammed VI, annonce le cabinet royal dans un communiqué.