Soulaïmane Raïssouni est "bien traité" en prison

27 septembre 2020 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Le journaliste Soulaïmane Raïssouni est placé dans une cellule d’isolement comme il l’avait demandé lors de son incarcération. La déclaration de l’administration de la prison locale Ain Sebaâ ce vendredi révèle qu’une suite favorable a été donnée à cette demande du détenu.

L’administration de la prison locale Ain Sebaâ a indiqué que la demande du rédacteur en chef du quotidien Akhbar al-Yaoum, détenu pour « attentat à la pudeur avec violence et séquestration », a été satisfaite. Cette déclaration vise à clarifier la situation contre les allégations contenues dans le communiqué d’une association qui prétend défendre les droits de l’homme, au sujet de ce prisonnier, fait savoir la DGAPR.

La cellule dans laquelle est placé le détenu, est dotée de toutes les conditions d’hébergement requises. La cellule est également dotée d’une télévision qui permet au journaliste de suivre plusieurs chaînes satellitaires, précise l’administration pénitentiaire. Le détenu a de même bénéficié de deux visites respectivement, le 22/07/2020 et le 11/08/2020, avant la suspension des visites dans tous les établissements pénitentiaires à cause du coronavirus. Sa femme et son gendre ont également visité l’établissement à six reprises, pour lui apporter des livres, vêtements et autres. Leur récente visite date du 23/09/2020, ajoute la DGAPR.

Soulaïmane Raïssouni est toujours en contact avec son avocat. Ils se sont concertés à 28 reprises jusqu’au 21/09/2020. De plus, il communique régulièrement avec les membres de sa famille par une ligne téléphonique fixe de la prison. Il bénéficie également d’une récréation d’au moins une heure par jour conformément à la loi, de même il a droit à une douche à l’eau chaude chaque fois qu’il fait la demande. L’établissement lui a fourni des papiers et des stylos suffisants pour la rédaction de ses correspondances.

La mise au point de la DGAPR indique en ce qui concerne son état de santé, depuis son incarcération que le détenu bénéficie de l’assistance médicale nécessaire et reçoit les médicaments qui lui sont prescrits par le médecin traitant. Sa famille lui apporte également d’autres médicaments, après contrôle du médecin de l’établissement.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prison - Akhbar Al Yaoum - Séquestration

Aller plus loin

RSF préoccupé par l’état de santé de Soulaimane Raissouni réclame sa libération

Le verdict dans l’affaire du journaliste marocain Soulaimane Raissouni est tombé. Le Rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum a été condamné à cinq ans de prison assortie...

Maroc : 110 journalistes engagés contre les diffamations

Face aux attaques de certains confrères contre des "voix critiques ", dont le journaliste Omar Radi, au cœur d’une double affaire d’espionnage, un groupe de 110 journalistes...

Soulaimane Raissouni condamné à 5 ans de prison pour agression sexuelle

La Cour d’appel de Casablanca a condamné, vendredi 9 juillet, le journaliste Soulaimane Raissouni à cinq ans de prison ferme pour viol et séquestration. Il est en grève de la...

Souleiman Raissouni maintenu en détention

Souleiman Raissouni, rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum, poursuivi pour « viol » d’un jeune homme et de sa « séquestration » restera en détention. Ainsi en a décidé...

Ces articles devraient vous intéresser :