Recherche

La crise éclate entre la Star Academy du Maghreb et Hajar Adnane

14 août 2007 - 13h37 - Culture

© Copyright : DR

Hajar Adnane, gagnante de la Star Academy du Maghreb, n’a pas participé à la tournée d’été organisée par les producteurs de l’émission, plongeant les fans dans l’incompréhension. Dans une interview récente accordée à la radio, Hajar a rompu le silence, expliquant pourquoi elle n’est pas apparue aux côtés de ses camarades de l’Academy.

Les fans de la Star Academy du Maghreb ont été surpris lorsque la tournée a débuté cet été en l’absence de la gagnante de cette première édition, la marocaine Hajar Adnane. Cette dernière a fait savoir que son retrait de la tournée avait pour origine un conflit d’ordre financier avec le producteur de l’émission, le groupe Karoui & Karoui Group.

S’exprimant, vendredi 10 août, sur la Radio Mosaïque tunisienne, Hajar a dit : "Contrairement à ce que les gagnants de programmes semblables ont pu recevoir au niveau financier en récompense de leur victoire, je n’ai pas eu un seul centime. Et même, ils ont essayé de m’attacher à eux avec un contrat de cinq ans, qui m’empêche de travailler avec aucune autre entreprise artistique".

La jeune chanteuse de 20 ans ajoute : "Grâce à Dieu, selon ce que m’a dit Mahmoud Ziyan, avocat marocain et ancien Ministre des Droits de l’Homme, ce contrat n’a aucune valeur légale, notamment parce qu’il n’a pas été enregistré en accord avec les lois internationales. Donc, les frères Karoui ne pourront me contraindre à aller en Tunisie".

Hajar dit que le contrat ne lui offre aucune compensation financière. "Je peux même dire qu’il était écrit dans des termes qui m’auraient rendu esclave de l’entreprise Karoui. "

La jeune marocaine a remporté la première édition de la Star Academy du Maghreb en juin dernier, à l’issue de trois mois de compétition sans relâche. Lors de la finale de l’émission, Nabil Karoui, un des créateurs du projet, a annoncé qu’Hajar ne recevrait aucune récompense financière mais que son entreprise prendrait à sa charge la production et les dépenses marketing de l’ album qui porterait son nom.

Lors du lancement de l’émission, pourtant, l’entreprise Karoui avait annoncé que le gagnant remporterait une somme d’un montant respectable mais non précisé. Nabil Karoui avait aussi dit qu’il rencontrait des difficultés à déterminer en quelle devise étrangère serait réglée la rétribution.

Durant son entretien par téléphone sur Radio Mosaïque, Hajar a dit qu’elle était prête à revenir en Tunisie et qu’elle serait très heureuse de rejoindre "les stars de la Star Academy et de les accompagner jusqu’à la fin de l’aventure". Elle a demandé, pourtant, que l’entreprise Karoui prenne en charge le coût de ses études, qui ont beaucoup souffert puisqu’elle s’en est tenue éloignée pendant une année entière. "Je fais mes études dans un institut privé, dont les frais sont très élevés. L’entreprise Karoui doit pouvoir au moins assumer ce fardeau".

Contrairement aux affirmations dans la presse tunisienne qui disaient qu’il avait exigé une grosse somme d’argent pour que sa fille participe à la tournée, Hajar déclare que son père n’a demandé "que 30 000 euros, ce qui est un montant modeste, mais les Karoui ont ignoré cette demande et ne nous ont pas répondu.

Hajar regrette de ne pas avoir reçu pendant son séjour en Tunisie les cadeaux en provenance d’Europe ou de la région arabe qui lui ont été envoyés par les institutions et par les fans . "J’ai appris après mon retour au Maroc que des gens et des institutions nous avaient envoyés des cadeaux, à moi et aux autres étudiants à l’Academy, mais nous ne les avons jamais reçus. Une partie a été renvoyée à leurs expéditeurs, et les autres, nous ne savons pas ce qu’ils sont devenus".

Dans une déclaration faite à Magharebia, Meriam Bezzazi, attachée de presse du groupe Karoui & Karoui, a réfuté les accusations portées par Hajar, en disant : "Ils ne sont basés sur aucune vérité". Elle ajoute que le contrat conclu avec Hajar est sensé", mais que "Hajar a reçu des conseils légaux insensés".

L’attachée de presse déclare aussi que la tournée qui se déroule actuellement n’a pas été affectée par l’absence d’Hajar, et que des concerts au Maroc devraient être programmés sous réserve de l’approbation des autorités marocaines. "Les marocains attendent notre arrivée, et n’oublions pas que trois marocains participent à notre tournée Hamid, Kaoutar et Farah—aux côtés des algériens Badrou et Farid, du libyen Ahmed, et de trois tunisiens— Soraya, Yosra et Firas."

Bezzazi a exprimé son regret qu’Hajar ait fait le choix d’adopter une position qui "lui fera perdre ses fans et peut-être l’empêchera d’enregistrer un CD à son nom, comme nous avions prévu de le faire au mois de septembre prochain".

Bezzazi a affirmé que "l’attachement et l’empressement d’Hajar envers l’argent" l’ont éloigné de ses fans, qui commencent à dire qu’elle les a "abandonnés".

Jamel Arfaoui - Magharebia

Bladi.net

Bladi.net - 2018 - Archives - A Propos - Contact