Tanger : une élue en prison pour fraude et escroquerie au visa

6 juillet 2023 - 08h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

La vice-présidente de l’arrondissement de Bni Makada, à Tanger, vient de faire les frais de l’affaire de fraude au visa Schengen qui a touché le consulat d’Espagne à Tanger.

La responsable politique a été placée en détention provisoire sur ordre du parquet suite à des accusations de fraudes et d’escroquerie, croit savoir le site Al3omk.

A lire : Une affaire de fraude aux visas secoue le consulat d’Espagne à Tanger

Deux plaintes ont été déposées contre elle. D’une part, une femme d’Azemmour affirme avoir été escroquée de près de 150 000 dirhams dans l’espoir d’obtenir un visa pour l’Espagne. D’autre part, deux employées du consulat espagnol ont également déposé une plainte, se disant injustement impliquées dans cette affaire et réclamant des dommages-intérêts pour le préjudice subi.

Ces événements interviennent après les révélations de la presse espagnole, qui a dévoilé l’existence d’un réseau de fraude aux visas en activité depuis quatre ans, facilitant l’entrée illégale de citoyens marocains en Espagne et dans l’ensemble de l’espace Schengen. S’en est suivi une enquête lancée par le ministère espagnol des Affaires étrangères.

Sujets associés : Tanger - Visa - Prison - Trafic - Escroquerie

Aller plus loin

Le Suriname « déçu » d’avoir annulé le visa pour les Marocains ?

Le Maroc n’est pas concerné par la décision du Suriname de rétablir l’exigence de visa d’entrée pour les citoyens de 21 pays à partir du 1ᵉʳ mai prochain. Cette annonce survient...

Visas Schengen : une élue tangéroise en plein scandale

Arrêtée, puis placée en détention préventive à la prison féminine d’Assilah pour son implication présumée dans une affaire de fraude concernant les visas Schengen, une...

Scandale des visas Schengen : une élue au Maroc condamnée à de la prison ferme

Jugée dans une affaire de fraude concernant les visas Schengen, une conseillère communale et adjointe du président de l’arrondissement de Beni Maqada, a été condamnée à de la...

Maroc : un ex-parlementaire condamné pour escroquerie

Jugé devant le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa à Casablanca pour escroquerie financière, l’ex-parlementaire Babour Sghir, membre de l’Union constitutionnelle (UC), a...

Ces articles devraient vous intéresser :