Tanger sous l’eau après un dimanche pluvieux

2 avril 2024 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Des pluies torrentielles se sont abattues sur la ville de Tanger toute la journée de dimanche, entrainant des inondations dans plusieurs rues et quartiers. Les sinistrés appellent à l’aide.

Des précipitations record atteignant 121 millimètres ont causé des dégâts importants dans la ville où plusieurs rues et quartiers sont inondés, selon la Direction générale de la météorologie. Les efforts de la société « Amendis », en charge de la gestion de l’eau et des liquides, restent insuffisants pour faire face à cette situation d’urgence, fait savoir Al3omk, précisant qu’aucune action n’a été menée pour évacuer l’eau qui a envahi la cour et les salles de classe du lycée Omar Khayyam à Mghogha.

À lire : Maroc : plusieurs villes sous l’eau (vidéo)

Dans un autre quartier, les habitants sont dans le noir après que de l’eau de pluie s’est infiltrée dans le transformateur électrique et l’a endommagé. Les maisons sont submergées et les résidents attendent l’intervention rapide des autorités locales pour les soulager. Pour le moment, leurs appels à l’aide sont restés sans réponse. Ils invitent notamment le wali Younes Taouzzi, à parer au plus pressé pour trouver une solution viable à ces inondations.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Eau - Inondations Maroc - Tanger

Aller plus loin

Même sous l’eau, l’aéroport d’Oujda est resté opérationnel

Malgré le mauvais temps, l’aéroport d’Oujda-Angad a continué à fonctionner normalement. Aucun vol n’a été annulé.

Maroc : plusieurs villes sous l’eau (vidéo)

Les fortes précipitations enregistrées dans la nuit du lundi à mardi dans plusieurs villes du Maroc ont causé d’énormes dégâts, surtout à Agadir, Tétouan et Chefchaouen.

Crues meurtrières au Maroc

Les crues ont à nouveau tué au Maroc. Deux adolescentes sont mortes hier, jeudi, après avoir été emportées par les eaux de l’oued Tersal, près de la commune d’Aït Bou Oulli...

Drame de Tanger : la justice auditionne les rescapés

Les rescapés de l’inondation survenue lundi 8 février dans un atelier de textile clandestin à Tanger et qui a fait 28 morts, ont été auditionnés dans le cadre de l’enquête...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc envisage des coupures d’eau

Face au grave déficit hydrique provoqué par six années de sécheresse, le Maroc met en œuvre des mesures strictes, dont une rationalisation draconienne de l’utilisation de l’eau.

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Maroc : hammams fermés, SPA ouverts, le grand paradoxe

La décision du ministère de l’Intérieur de fermer les hammams trois jours par semaine aura des conséquences négatives sur les employés du secteur, a alerté Fatima Zahra Bata, la députée du Parti de la justice et du développement (PJD).

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Le Maroc face au défi de l’eau et de l’hygiène après le séisme

L’eau et l’hygiène dans les campements, où vivent désormais sous des tentes les sinistrés du séisme dévastateur du 8 septembre au Maroc, constituent un enjeu majeur pour les autorités du royaume.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Maroc : le hammam, un plaisir de plus en plus cher

Face à la sécheresse, les autorités marocaines ont décidé de frapper fort. Depuis le mois dernier, les stations de lavage et les bains, traditionnels et modernes, sont contraints de fermer trois jours par semaine. Une décision qui fait grincer des...

Maroc : les amateurs de hammams vont être déçus

Face à la pénurie d’eau que connait le Maroc, les autorités ont décidé de prendre une décision choc concernant les hammams.

Des prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines ce mardi

Face à la rareté des pluies, le roi Mohammed VI a une nouvelle fois ordonné l’accomplissement de prières rogatoires dans toutes les mosquées marocaines.